Foto

Rabbin Samson Raphael HIRSCH
(1808-1888)

Foto
Rabbin Dr. Mendel HIRSCH
(1833-1900)
Foto
Rabbin Dr. Salomon BREUER
(1850-1926)
Foto
Rabbin Dr. Raphael BREUER
(1881-1932)
Foto
Reb Julius HIRSCH
(1842-1909)

ברוך הבא!    السلام عليكم!

Bienvenue sur le blog de l'association d’étude YECHOUROUN, Judaïsme contre Sionisme. Nous proposons des textes rabbiniques, (surtout de l’école de Samson Raphael HIRSCH) ainsi que des infos et documentations, le tout avec engagement antisioniste et solidarité anti-impérialiste, inspirés par la fidélité à la Torah.
Visitez aussi notre Blog  www.bloggen.be/jesjoeroen en Allemand, Anglais et Néerlandais.
 

Inhoud blog
  • חמשה עשר בשבט
  • Rabbiner Dr. Mendel HIRSCH: Humanisme et Judaïsme (sixième partie)
  • Le but des sionistes est de transformer le Peuple Juif en entité nationale, לא עלינו !!!
  • Perversité ! Le nouveau « nouvel antisémitisme »
  • Comment le Talmud peut-il être à la fois la référence des sionistes et des Juifs antisionistes ? (2)
  • Comment le Talmud peut-il être à la fois la référence des sionistes et des Juifs antisionistes ? (1)
  • Rabbiner Dr. Mendel HIRSCH: Humanisme et Judaïsme (cinquième partie)
  • Hanoukka 25 Kislev 5778
  • כ''א כסלו תשע''ט
  • Rabbiner Dr. Mendel HIRSCH: Humanisme et Judaïsme (quatrième partie)
  • Rabbiner Dr. Mendel HIRSCH: Humanisme et Judaïsme (troisième partie)
  • Le film que le lobby sioniste voulait vous empêcher de voir
  • Watch the Full Video: The Israel Lobby Didn't Want You To See
  • Rabbiner Dr. Mendel HIRSCH: Humanisme et Judaïsme (deuxième partie)
  • Un documentaire interdit sur le lobby pro-israélien aux États-Unis
    Liens intéressants
  • Centre Zahra France
  • Parti AntiSioniste
  • Al-Manar
  • „Yakov RABKIN, Historian and Author“ Site multilingue
  • Centre d'information Palestine
  • Mouvement Citoyen Palestine
  • ISRAEL VERSUS JUDAISM
  • Juifs du Liban
  • Mondialisation.ca
  • Campaign to end Israeli Apartheid, Southern California
    Liens d'informations
  • Palestinian Mothers
  • IRIB francophone
  • Press tv
  • Mediane.tv
  • Euro-Palestine
  • Palestine solidarité
  • Zoeken in blog

    Archief
  • Alle berichten
    Foto

    Rabbin Josef Chaïm SONNENFELD
    (1849-1932)

    Foto
    Dr. Jacob Israël DE HAAN
    (1891-1924)
    assasinné par les sionistes
    60 ANS DE NAKBA, 60 ANS D'ETAT SIONISTE ANTI-TORAH, DEBARASSONS-NOUS EN!
    Foto

    Dr. Nathan BIRNBAUM
    (1864-1937)

    Foto

    Rabbin Pinchos KOHN
    (1867-1942)

    Foto

    Rabbin Ernest WEILL
    (1865-1947)

    Foto
    Foto
    IVJ dénonce l'oppression sioniste vicieuse des Juifs religieux qui s'opposent à servir dans l'armée sioniste, ou qui protestent contre son régime.
    Foto
    YECHOUROUN
    Judaïsme contre Sionisme
    18-01-2019
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.חמשה עשר בשבט
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    בס"ד 

    חמשה עשר בשבט

     

     

    En introduction, nous rappelons que cette fête de חמשה עשר בשבט est toujours précédée de שבת שירה - פרשת בשלח que nous terminons avec la מחיית עמלק. La veille de שבת שירה, nous avons l’habitude de nourrir les oiseaux en souvenir de la Manne. Durant ce שבת, nous disons la שירה (chant de louange à HaShem pour la traversée de la Mer Rouge) En effet, la manne tombait chaque jour sauf le שבת. Chacun en ramassait selon ses besoins. Le vendredi, elle tomba en double portion. משה רבינו avait dit qu’il n’en tomberait pas pendant שבת, puisqu’il est interdit de porter pendant שבת. Dans le peuple, il y avait deux רשעים, דתן ואבירם, qui sont sortis שבת matin avant le jour et ont semé leur manne dans la rue pour « prouver » que משה רבינו a menti. Aussitôt les oiseaux sont venus et ont picoré cette manne. Le fait que nous nourrissons les oiseaux est leur récompense.

     

    חמשה עשר בשבט, c’est le 15ème jour du mois de Shvat, c’est le nouvel an des arbres, ראש השנה לאילנות, ce qui veut dire qu’aussi les arbres seront jugés et comment ils doivent pousser. Pour ce jour du חמשה עשר בשבט, la sève sera montée dans les arbres et les fruits commencent à paraitre. La גמרא rappelle qu’il faut donner le מעשר (la dîme, le 10ème) des fruits de cette année (ראש השנה דף י"ד).

     

    Encore aujourd’hui, il faut prélever le מעשר de tous les fruits qui poussent en ארץ ישראל. Nous qui habitons dans les pays de l’Exil, nous devons également prélever le מעשר de ce qui a poussé en ארץ ישראל. Nous nous empressons de dire que cela pose des problèmes, car en principe על פי תורה rien ne devrait sortir de Terre Sainte, mais des Juifs prennent l’exception qu’un Rav a fait pour la généralité et se permettent d’exporter et d’importer. Une difficulté s’ajoute quand nous ne savons pas d’où viennent les produits vendus sur le marché ou même dans des magasins qui ne respectent pas l’étiquetage des produits. Le mieux est de boycotter TOUT produit qui vient de Terre Sainte, d’autant plus qu’une grosse partie est sous domination sioniste.

     

    Ce jour de חמשה עשר בשבט, nous avons la coutume de manger beaucoup de sortes de fruits qui poussent sur les arbres, פרי העץ, donc l’ananas ne servira que de décoration puisqu’il est פרי האדמה. Nous donnons la préséance aux fruits qui louent la Terre Sainte, ceux-ci sont la datte, la grenade, la figue, le raisin, les olives. De l’ אתרוג utilisé pendant סכות, nous en faisons de la confiture ou un fruit confit que nous dégustons à l’occasion de cette Fête. Nous mangeons donc beaucoup de fruits pour louer HaShem pour les bons fruits qu’il a fait pousser pour nos besoins.

     

    רבינו הקדוש, בעל ויואל משה זי"ע pose la question : pourquoi pendant חמשה עשר בשבט lorsqu’on juge les arbres, on mange des fruits pour qu’on se rappelle qu’il faut prier pour les arbres ? Et pourquoi pendant שבועת, quand c’est le nouvel an pour les fruits, on met partout des arbres/plantes dans la maison afin de se rappeler de prier pour les fruits ? Cela aurait dû être le contraire ! La réponse est que cela nous apprend un grand מוסר : un arbre avec ses fruits sont comparés à des parents et leurs enfants. Quand on juge au Ciel les parents, on regarde comment ils ont éduqué leurs enfants. Si les enfants vont dans le chemin de la תורה, la יראת שמים, la צניעות, l’honnêteté comme le demande la תורה, on juge les parents d’après cela. Si les enfants se conduisent bien, on peut faire de grande bonté au Ciel pour les parents.

     

    En annexe (bijlagen): תפילות לחמישה עשר בשבט ועל האתרוג

    Bijlagen:
    תפילות לחמישה עשר בשבט ועל האתרוג.jpg (289.6 KB)   

    18-01-2019 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    31-12-2018
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Rabbiner Dr. Mendel HIRSCH: Humanisme et Judaïsme (sixième partie)
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

     

    Rabbiner Dr. Mendel HIRSCH

                  (1833 – 1900)



    Humanisme et Judaïsme (sixième partie)


    Das reine Menschentum im Lichte des Judentums (1893)


    Par Dr. MENDEL HIRSCH Directeur des écoles communautaires religieuses israélites, Frankfort-on-Main.

    D’autres exemples n’ont guère besoin d’être cités. Une seule déclaration pourrait être citée, qui dans la forme la plus noble décrit la relation, non pas du Juif - mais de l'homme - avec son Créateur. En termes d'intimité la plus profonde, l'âme de tout homme pur, sensible à la plus faible sensation qui trouble la conscience, est décrite comme une lampe de Dieu, avec laquelle il examine les plis les plus secrets du cœur humain. "L'âme est la lampe de Dieu qui scrute toutes les parties intérieures de son corps" (Proverbes XX. 27).

     

    Un seul autre énoncé pourrait être cité à ce propos. Il fait référence à l'immortalité de l'homme - pas du Juif - et constitue l'expression la plus fine et la plus tendre en matière de mort et d'immortalité en langage humain.

     

    «Et lui, comme une chose putride, est consumé, comme un vêtement dévoré par les papillons de nuit: l'homme qui naît de femme n’a que peu de jours et il est rassasié de troubles. Comme une fleur, il pousse et est coupé. Il fuit comme une ombre et n’a pas de durée. Et m'amènes-Tu même moi en jugement avec Toi? Car qui peut dire quelque chose de pur sur ce qui est impur ? Pas un seul !

     

    Si avancé dans les années qu'il soit, Tu connais le nombre de ses mois. Tu as fixé une limite à sa vie, et il ne peut pas la dépasser. Oh, détourne-toi de lui, afin qu’il puisse se reposer, comme l’ouvrier après ses jours de labeur. Car il y a encore de l'espoir pour l'arbre qui est abattu, qu'il repousse et que ses racines ne périssent. Si ses racines peuvent se décomposer dans la terre et que son tronc peut mourir dans le sol, il sentira de nouveau son odeur d’eau et produira des fruits comme un jeune arbre planté:

     

    Et l'homme devrait-il mourir et dépérir, et quand l'homme aura rendu son dernier soupir, devrait-il y avoir une fin comme si les eaux de la mer devaient disparaître, pour assécher à jamais une rivière qui pour une fois a cessé de couler?

     

    Et l'homme qui s'endort, ne devrait-il jamais se relever? Jusqu'à ce que le ciel ne soit plus, ne devrait-il plus jamais se ressaisir et ne jamais être réveillé de son sommeil? Oh, si Tu veux bien me cacher dans la tombe et me garder dans l'isolement, jusqu'à ce que Ta colère soit passée! Que Tu me fixes un temps et te souviennes de moi. Si un homme meurt vivra-t-il encore? Oui, tous les jours de mon service terrestre, j'attendrai que vienne mon changement, mon réveil, quand Tu me rappelleras, et je répondrai à Ton appel, car Tu désireras le travail de Tes mains (Job VII. Et XIII. , 28 et XIV, 1-15).

     

    Tout ce que cet homme a accompli dans sa campagne terrestre, les batailles qu’il a menées, les seules sous les rayons de celles qu’il a gagnées; ce n'est que sous les rayons de la miséricorde divine qu'il l'a accomplie, a fait ce qu'il a fait et a atteint ce qu'il a atteint; sa purification, son exploit moral est le travail de l'éducation Divine. Et quand Dieu trouve que l'homme a atteint l'objectif fixé, il aspire à son enfant, à l'œuvre de ses mains. Et ce désir du Père est pour l'enfant comme un appel à rentrer à la maison et Il est obéi joyeusement - à cet appel, les hommes l'appellent "mort" - lui annonce le retour à son Père, l'entrée dans la vie éternelle.

     

    «Car Tu ne laisseras pas mon âme dans la tombe, ni voudras-Tu que périsse celui qui se dévoue à Toi dans un amour filial: Tu m'apprends le chemin de la vie, la plénitude de la joie est en Ta présence; félicité éternelle à Ta droite » (Psaumes, XVI, 10, etc.).

    Ces paroles du Psalmiste sont basées sur l'enseignement de la Bible et représentent donc les sentiments les plus profonds de tout homme pur.

     

    (Humanisme et Judaïsme du Dr Mendel HIRSCH, pp. 33-36  à poursuivre lundi prochain)

     

     

    31-12-2018 om 23:02 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    25-12-2018
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Le but des sionistes est de transformer le Peuple Juif en entité nationale, לא עלינו !!!
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

     

    Le but des sionistes est de transformer
    le Peuple Juif en entité nationale, 
    לא עלינו !!!

     

     

     

    Traduction du texte en Anglais de la vidéo en annexe (Bijlagen)

     

     

    «Israël» a pris le drapeau d’être le «corps représentatif» de la Communauté Juive mondiale, affirmant que critiquer l'"Etat", c'est de « l'antisémitisme ».

     

    C’est le contraire qui est vrai. Dès le début de l’idéologie sioniste, l’objectif était de «transformer» l’identité Juive authentique. D'un collectif religieux à une entité nationale, ils voulaient créer un « nouveau Juif » sans « judéité » en elle.

     

    De la bouche des fondateurs sionistes:

     

    -       Micah Joseph Berdichevski : «Nous devons cesser d'être Juifs en vertu d'un Judaïsme abstrait et devenir des Juifs à part entière/dans leur propre droit, en tant que nationalité vivante et en développement».

     

    -       Vladimir Jabotinsky: "Prenez chaque caractéristique d'un Juif, imaginez son contraire, ça c'est un sioniste ".

     

    -       David Ben Gourion : "Ce qui rend cette révolution si différente, c'est qu'elle n'a aucun rapport avec un ordre existant".

    • Les sionistes ont travaillé pour créer une identité nationale à partir du véritable Juif
    • Ils ont donc pris notre Terre Sainte et en ont fait un «État-nation» politique.
    • Ils ont «nationalisé» notre langue sacrée du Loshon Kodesh biblique et en ont fait l’Hébreu moderne (ivrit).
    • Et finalement, ils ont pris en otage notre religion sacrée et l'ont transformée en une culture nationale.

     C’est simple que l’"État d’Israël" représente le contraire de ce à quoi les Juifs se sont identifiés pendant des milliers d’années. Comment alors l'"Etat d'Israël" peut-il prétendre représenter le Peuple Juif?

     

     

    La vidéo a été réalisée par Torah Jews

    Traduction en Français par Hadassah BORREMAN

     

    Bijlagen:
    But sioniste. transformer le Peuple Juif en entité nationale.mp4 (8 MB)   

    25-12-2018 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    23-12-2018
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Perversité ! Le nouveau « nouvel antisémitisme »
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    YECHOUROUN info

     

    Perversité !
    Le nouveau « nouvel antisémitisme »

      

    Cacher les crimes d’État d’Israël derrière de fausses allégations de victimisation

     Richard Falk

     Avec beaucoup d’autres, je suis actuellement victimisé. Nous sommes qualifiés d’antisémites et dans certains cas, de Juifs ayant la haine de soi. Il s’agit d’un effort sioniste et israélien visant à nous faire taire et à punir notre militantisme non-violent, avec un venin spécial dirigé contre la campagne BDS, car elle est devenue efficace ces dernières années.

     Cette image négative de l’opposition est qualifiée de 'nouvel antisémitisme'. Le vieil antisémitisme était simplement une haine des Juifs exprimée par des images et des attitudes négatives, des pratiques discriminatoires, des persécutions et des actes de violence. Le soi-disant 'nouvel antisémitisme' est la critique d’Israël et du sionisme.

     Cette idée a été approuvée par des gouvernements amis d’Israël et poussée par diverses organisations juives de premier plan, notamment des personnes associées aux survivants de l’holocauste et à leurs souvenirs.

     Emmanuel Macron, Président de la République française, a exprimé assez clairement ce rejet par les apologistes d’Israël, même si c’était sous une forme plutôt malveillante: «Nous ne nous rendrons jamais aux expressions de la haine. Nous ne cèderons rien à l’antisionisme, car il s’agit de la réinvention de l’antisémitisme.»

     La fausse prémisse est d’assimiler le sionisme aux Juifs, faisant automatiquement de la critique et de l’opposition à l’État israélien sioniste un antisémitisme.

     Déjà en 2008, le Département d’État des États-Unis était allé plus subtilement dans un sens semblable à celui de Macron avec cette déclaration formelle: «Les motifs pour critiquer Israël à l’ONU peuvent découler d’inquiétudes légitimes concernant la politique ou de préjugés illégitimes. […] Cependant, quelles que soient les intentions, les critiques disproportionnées d’Israël comme barbare et sans principes, et les mesures discriminatoires correspondantes adoptées par l’ONU à l’encontre d’Israël, ont pour effet d’inciter le public à associer des attributs négatifs aux Juifs en général, alimentant ainsi l’antisémitisme

     L’erreur est de considérer les critiques comme 'disproportionnées' sans jamais tenir compte des réalités du long passé d’illégalité d’Israël par rapport au peuple palestinien.

     Pour ceux d’entre nous qui voient la réalité des politiques et des pratiques israéliennes, il ne fait aucun doute que les critiques formulées et les pressions exercées sont en tous sens proportionnées.

     Un argument connexe souvent avancé est qu’on soumet Israël à des normes plus élevées que d’autres États, ce qui révélerait un sous-entendu antisémite. Un tel argument est fallacieux. Suggérer que la criminalité d’autrui est plus grave n’est pas une défense.

     En outre, les États-Unis subventionnent Israël pour au moins 3,8 milliards de dollars par an, outre son soutien inconditionnel à son comportement, ce qui cause la responsabilité d’imposer des limites conformément au droit international humanitaire.

     De même, l’ONU a contribué aux épreuves palestiniennes en omettant de mettre en œuvre la solution de partage et en laissant des millions de Palestiniens être soumis aux structures de domination de l’apartheid pendant 70 ans. Nul autre peuple ne peut autant blâmer à juste titre les forces extérieures pour sa propre tragédie.

     En 2014, Noam Chomsky a expliqué la fausse logique d’une telle allégation avec une clarté morale et intellectuelle typique:

     «En fait, le locus classicus, la meilleure formulation, a été rédigé par un ambassadeur auprès des Nations Unies, Abba Eban, […]. Il avisa la communauté juive américaine qu’elle avait deux tâches à accomplir. L’une consistait à démontrer que la critique de la politique, ce qu’il appelait antisionisme - c’est-à-dire les critiques de la politique de l’État d’Israël - étaient de l’antisémitisme. C’est la première tâche.

     La deuxième tâche, si la critique était faite par des Juifs, leur tâche était de montrer que c’est une haine de soi névrotique nécessitant un traitement psychiatrique.

     Il a ensuite donné deux exemples de cette dernière catégorie. L’un était I.F. Stone. L’autre était moi. Nous devions donc être traités pour nos troubles psychiatriques, et les non-Juifs doivent être condamnés pour antisémitisme, s’ils critiquent l’État d’Israël. Il est compréhensible que la propagande israélienne prenne cette position. Je ne reproche pas particulièrement à Abba Eban de faire ce que les ambassadeurs sont parfois supposés faire. Mais nous devons comprendre qu’il n’y a pas d’accusation raisonnable. Pas de charge raisonnable. Il n’y a rien à répondre. Ce n’est pas une forme d’antisémitisme. Il s’agit simplement de critiquer les actions criminelles d’un État, point final.»

     L’une des caractéristiques des accusateurs du 'nouvel antisémitisme' est leur silence face aux allégations bien établies de crimes contre l’humanité formulées par ceux/celles qu’ils qualifient d’antisémites. Ces ardents partisans d’Israël poussent-ils vraiment leur sens de l’impunité à un point tel que le silence est autorisé à rester une défense adéquate?

     Ce sens de l’exceptionnalisme israélien, une vision du droit pénal international qu’il partage avec l’exceptionnalisme américain, sous-tend un déni de l’idée même de responsabilité juridique et de responsabilité morale. Ceux qui adhèrent à un tel exceptionnalisme prétendent être scandalisés par la seule implication qu’un tel gouvernement pourrait être soumis aux normes énoncées dans le statut de la Cour pénale internationale ou de la Charte des Nations-Unies.

     L’exceptionnalisme israélien a ses racines propres dans la tradition biblique, en particulier dans une lecture laïque des Juifs en tant que 'le peuple élu' mais elle repose en réalité sur une zone de confort créée par le parapluie géopolitique qui protège de la surveillance mondiale ses mouvements les plus contraires au droit.

     La récente résolution de l’Assemblée générale des Nations-Unies déclarant nulles et non avenues les démarches israéliennes en vue de l’annexion du plateau du Golan a été un bon exemple de ces mesures de protection. Seuls Israël et les États-Unis ont voté 'non' contre 151 membres de l’ONU votant 'oui'.

     Si nous prenons juste une minute pour consulter le droit international, nous trouvons le sujet si évident qu’il ne mérite pas de discussion sérieuse. Un principe cardinal du droit international contemporain, souvent affirmé par l’ONU dans d’autres contextes, est l’interdiction d’acquérir un territoire par la force des armes. Il est incontestable que les hauteurs du Golan faisaient partie du territoire souverain syrien jusqu’à la guerre de 1967 et qu’Israël a acquis le contrôle qu’il exerce depuis lors par suite d’une occupation forcée.

     Les ironies du nouveau 'nouvel antisémitisme'

     Une ironie opportuniste est présente. Les accusateurs du 'nouvel antisémitisme' ne semblent pas avoir de mal à donner l’accolade aux sionistes chrétiens malgré leur hostilité envers les Juifs, qui est couplée à leur dévotion fanatique pour Israël en tant qu’État Juif.

     Quiconque a regardé un exposé sioniste chrétien sait que leur lecture du Livre des Révélations contient une interprétation selon laquelle J reviendra une fois que tous les Juifs seront rentrés en Israël et que le Temple très saint de Jérusalem sera restauré.

     Le processus ne s’arrête pas là. Les Juifs sont alors confrontés à un ultimatum pour se convertir au christianisme ou à la damnation éternelle. Et donc, il existe parmi ces amis fanatiques d’Israël une véritable hostilité à l’égard des Juifs, tant en voulant insister sur la fin de la diaspora juive en tant qu’impératif religieux pour les chrétiens, qu’en prévoyant le sort lamentable qui attend les Juifs qui refusent de se convertir après la Deuxième Venue.

     Il y a là une perversité révélatrice. Contrairement aux soi-disant 'nouveaux antisémites' qui n’ont aucune hostilité envers les Juifs en tant que peuple, les sionistes chrétiens accordent la priorité à leur enthousiasme pour l’État d’Israël, tout en étant prêts à perturber la vie des Juifs de la diaspora et même finalement des Juifs israéliens et sionistes.

     Peut-être est-ce moins de la perversité que de l’opportunisme. Israël n’a jamais hésité à soutenir les dirigeants les plus oppressifs et dictatoriaux des pays étrangers, à condition qu’ils achètent des armes et n’adoptent pas une diplomatie anti-israélienne. Le message de félicitations de Netanyahu à Jair Bolsonaro, le dirigeant brésilien nouvellement élu, n’est que le cas le plus récent, et Israël a été rapidement récompensé par l’annonce de la décision de se joindre aux États-Unis pour déplacer son ambassade à Jérusalem.

     En réalité, les accusateurs du soi-disant 'nouvel antisémitisme' sont à l’aise à la fois avec le sionisme chrétien et avec les dirigeants politiques étrangers qui manifestent des inclinations fascistes.

     En réalité, un œil aveugle sur la réalité fondamentale du véritable antisémitisme est une caractéristique du nouvel antisémitisme tant prôné par les sionistes militants. Pour une documentation abondante, voir le livre important de Jeff Halper, War Against the People : Israel, the Palestinians and Global Pacification (2015).

     Dans un tel contexte, nous avons besoin d’un terme descriptif qui identifie ce phénomène et rejette ses affirmations insidieuses. Je propose ici l’expression inélégante suivante: «le nouveau ‘nouvel antisémitisme’».

     L’idée de cette expression est de suggérer que ce sont ces nouveaux antisémites et non les critiques et les militants critiques d’Israël qui sont les véritables porteurs de la haine envers les Juifs en tant que Juifs.

     Ce rejet de la campagne visant à discréditer, voire à criminaliser les soi-disant 'nouveaux antisémites' contient deux sortes d’arguments. Premièrement, cette campagne détourne les critiques de la persistance d’une réalité alarmante, du calvaire persistant de l’apartheid imposé à l’ensemble du peuple palestinien dans son ensemble, ce qui devrait devenir la préoccupation majeure de tous ceux qui souhaitent ce qu’il y a de mieux pour l’humanité. Deuxièmement, elle détourne délibérément ou non l’attention des objections à un véritable antisémitisme en acceptant de la part de l’État d’Israël son attachement aux sionistes chrétiens (et aux évangéliques), et avec des dirigeants fascistes qui prêchent des messages de haine ethnique.

     En conclusion, nous qui sommes attaqués en tant que soi-disant 'nouveaux antisémites' essayons réellement d’honorer notre identité humaine et de rejeter les loyautés tribales ou les alignements géopolitiques, dans notre engagement pour la réalisation des droits des Palestiniens, et surtout de leur droit à l’autodétermination.

     En tant que Juifs, tenir Israël responsable en vertu des normes utilisées pour condamner les dirigeants politiques et militaires nazis survivants revient à honorer l’héritage de l’holocauste et non à le souiller. En revanche, quand Israël vend des armes et offre de la formation en contre-insurrection dans le monde entier à des gouvernements dirigés par des fascistes ou reste prêt à accepter l’Arabie saoudite post-Khashoggi comme un allié précieux, il masque la nature malfaisante de l’holocauste d’une manière qui pourrait hanter Israël et même les Juifs de la diaspora à l’avenir.

     Richard Falk -

    Source: Aurdip

     

    23-12-2018 om 10:32 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    16-12-2018
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Comment le Talmud peut-il être à la fois la référence des sionistes et des Juifs antisionistes ? (2)
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Comment le Talmud peut-il être à la fois
    la référence des sionistes et des Juifs antisionistes ? (2)

     

     

    Première partie : Comment le Talmud peut-il être à la fois la référence des sionistes et des Juifs antisionistes ? (1)

     


    Suite

     

    Reprenez à présent toutes les affirmations anti-talmudiques qui circulent sur Internet, et vous verrez que les phrases que l'on prêtent au תלמוד n'existent pas pour l'écrasante majorité d'entre elles. Prenez par exemple l'affirmation suivante : « Une femme non-juive enceinte ne vaut pas mieux qu'un animal enceinte. » Ceux qui rapportent cette affirmation prétendent que cette phrase apparaîtrait dans le תלמוד, au traité חושן משפט 405.

     

    ·        Premièrement, où avez-vous vu dans la liste des traités Talmudiques un traité appelé « Choshen HaMishpat » ? Il n'y a aucun traité du תלמוד appelé « Choshen HaMishpat » ! Toute personne qui cite un tel passage se tire une balle dans le pied, car il ne provient pas du תלמוד !

     

    ·        Deuxièmement, les pages du תלמוד sont numérotées d'une manière spécifique, avec d'abord le nom du traité, suivi du numéro de la page et de la lettre a (qui désigne le recto de la page) ou b (qui désigne le verso de la page). Non seulement « Choshen HaMispat » n'est pas un traité du תלמוד, mais en plus la référence donnée ne comporte pas de lettre a ou b à la suite de la page, montrant bien par-là que ce passage ne provient absolument pas du תלמוד, mais est une référence inventée de toute pièce. Ainsi, lorsqu'on veut faire référence à un enseignement Talmudique se trouvant, par exemple, dans le traité 'Avodâh Zârâh, au verso de la page 17, la référence sera Avodâh Zârâh 17b.

     

    ·        Et enfin, le תלמוד est rédigé en araméen, une langue que 99,9% des propagandistes anti-Talmudiques ne comprennent pas du tout. Ils se contentent de recopier les bêtises d'autres personnes qui, si elles avaient devant les yeux une page de תלמוד, seraient incapables de la déchiffrer (elles pourraient même ne pas savoir que c'est une page de תלמוד !) Ces personnes ne valent pas mieux que les islamophobes qui utilisent le Coran et les Hadiths pour attaquer l'Islam, allant jusqu'à inventer des passages ou à les sortir de leur contexte pour justifier leur haine du Musulman !

     

    ·        Le plus pathétique est que de plus en plus de Musulmans tombent dans le piège de la propagande anti-Talmudique et contribuent à répandre ces mensonges. Avec les attaques contre leur religion, ils devraient savoir ce que cela fait d'entendre de telles calomnies. Ils devraient être bien placés pour savoir que les accusations lancées contre le תלמוד sont exactement les mêmes que celles qui sont lancées contre l'Islam et le Coran ! Nous pouvons reprendre toutes les accusations anti-Talmudiques et les mettre côte à côte avec les accusations lancées contre l'Islam, et vous ne verrez aucune différence !

     

    Comme cela a été dit, tous les Juifs Orthodoxes étudient et appliquent la תורה et le תלמוד. Comment donc le même livre (à savoir, le תלמוד) peut-il être la référence de deux groupes philosophiques diamétralement opposés, c'est-à-dire des sionistes et des Juifs antisionistes ? La réponse est que les sionistes religieux prennent des morceaux de passages par-ci et par-là hors de leurs contextes. Ils prennent les morceaux de תורה et de תלמוד qui les arrangent et ignorent le reste.

     

    -       Le תלמוד dit explicitement que depuis que le Temple a été détruit en l'an 70 de l'E.C., et que notre Exil a commencé, les Juifs ont reçu l'interdiction de livrer la moindre guerre contre les non-Juifs ! Le תלמוד le dit, mais les sionistes préfèrent laisser cette loi de côté. Comment donc les guerres livrées par les sionistes contre les Palestiniens en particulier et les Arabes en général tireraient leur source du תלמוד ?

     

    -       Le תלמוד dit clairement que les Juifs ont été chassé de Terre Sainte à cause de leurs péchés et qu'ils n'ont pas le droit d'immigrer en masse vers la Terre Sainte. Le תלמוד le dit, mais les sionistes préfèrent laisser cette loi de côté.

     

    -       Comment donc le projet colonisateur des sionistes peut-il être imputé au תלמוד, qui interdit la colonisation de la Terre Sainte ?

     

    -       Le תלמוד dit clairement qu'il est interdit de voler un non-Juif. Comment donc les escroqueries commises par des sionistes tels que Maddof et d'autres peuvent-elles être imputées au תלמוד ?

     

    Ce sont là des questions que les propagandistes anti-Talmudiques devraient se poser avant de foncer tête basse et d'accuser le תלמוד de tous les maux. Quand on ne connaît pas la signification d'un mot, le réflexe naturel veut qu'on ouvre un dictionnaire. Pourquoi ne prend-t-on pas la peine de s'informer et de vérifier les informations de propagande avant de les répandre ?

     

    Il n'y a rien de commun entre le Judaïsme et le sionisme, ni entre le תלמוד et l'idéologie satanique qu'est le sionisme !

     

     

    Ce texte revu et corrigé avait initialement été composé par notre ami Reb Moshé Yehouda ZILBERSTEIN dont le blog n’est plus disponible.

     

     

    Bijlagen:
    Les six ordres et leurs traités.jpg (366.8 KB)   

    16-12-2018 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Comment le Talmud peut-il être à la fois la référence des sionistes et des Juifs antisionistes ? (1)
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Comment le Talmud peut-il être à la fois
    la référence des sionistes et des Juifs antisionistes ?

     

     

    Tous les Juifs Orthodoxes, sans aucune exception, honorent la תורה et le תלמוד. Quand HaShem nous a donné la תורה, Il nous a également donné des explications des lois qui y sont rapportées, afin qu'elles se transmettent oralement de génération en génération. Par exemple, la תורה interdit d'accomplir la moindre « מלאכה » pendant le שבת, mais elle ne dit pas exactement ce que désigne le terme « מלאכה. » HaShem a expliqué oralement à משה רבינו que ce terme désignait trente-neuf catégories d'activités spécifiques qui sont interdites pendant le שבת, du labourage d'un terrain au fait de transporter un objet d'un domaine à un autre. La תורה ordonne d'utiliser le « fruit du bon arbre » durant la fête de סוכות, mais ne dit pas de quel fruit elle parle. La Tradition Orale explique que l'on parle de l'Ethrog. La תורה exige d'abattre un animal de la façon qui nous a été prescrite par משה רבינו. Or, nulle part elle explique comment il faut le faire, car cela a été transmis oralement. Si vous y regardez de plus près, la majorité des lois de la תורה sont tout bonnement impossible à mettre en application sans de plus amples explications.

     

    Ces explications furent transmises de bouche à oreille et de maître à disciple pendant près de 1500 ans, jusqu'aux environs de l'an 200 de l’Ère Courante. À cette époque-là, les Sages craignaient qu'à cause de la persécution romaine et de l'Exil, les lois et les traditions finiraient par se perdre, et ils décidèrent de les mettre par écrit. Cette œuvre écrite fut appelée « משנה », et est la colonne vertébrale du תלמוד. Néanmoins, cette משנה fut rédigée de façon concise, ce qui pouvait rendre difficile la compréhension de certaines lois. Par conséquent, la משנה fut commentée et expliquée pendant près de 300 ans. À ce moment-là, tous les commentaires et explications sur la משנה furent eux aussi mis par écrit, là encore afin qu'ils ne se perdent pas. Ces commentaires et explications sur la משנה sont ce qu'on appelle « גמרא. » La משנה et la גמרא forment ensemble le « תלמוד », un terme qui signifie « apprentissage, instruction. » Toute la Loi Juive est basée sur le תלמוד, qui est suivi par tous les Juifs pratiquants. Le תלמוד nous donne les définitions des expressions obscures employées dans la תורה et nous explique comment respecter le שבת, comment abattre nos animaux, comment un animal devient « Treif », comment les prières quotidiennes doivent être organisées, comment procéder aux conversions, comment se déroulaient les rituels dans le Temple, quels sont les rites s'appliquant à l'enterrement, comment se comporter durant une période de deuil, combien de temps dure la période de deuil, comment organiser les relations hommes-femmes, comment procéder aux mariages et aux divorces, comment éduquer nos enfants, comment partager un héritage à la mort d'un parent, comment se purifier d'une impureté, quelles sont les lois qui se rapportent au commerce, etc.

     

    Le תלמוד est divisé en six livres appelés « סדרים » (ordres), qui sont subdivisés en divers traités appelés « מסכתות ». Voir l’image en annexe (bijlagen)

     

    Comme vous pouvez le voir, le תלמוד est donc une espèce de législation de la vie quotidienne du Juif, que l'on appelle « הלכה ». À titre de comparaison, la הלכה est l'équivalent de ce que les Musulmans appelleraient la « شريعه ».

     

    On entend et lit souvent beaucoup de choses fausses sur le תלמוד. Ces mensonges ont été dénoncés et prouvés fallacieux depuis très longtemps, mais persistent encore, surtout dans le camp des non-Juifs « antisionistes », qui ne prennent pas la peine de vérifier ce qu'ils lisent et affirment que le תלמוד est la clé pour comprendre le Sionisme, car les Sionistes ne feraient rien d'autre qu'appliquer les prescriptions du תלמוד, un livre qui serait rempli de haine anti-juive, etc.

     

    Voir la suite au prochain document.

    Bijlagen:
    Les six ordres et leurs traités.jpg (366.8 KB)   

    16-12-2018 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    10-12-2018
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Rabbiner Dr. Mendel HIRSCH: Humanisme et Judaïsme (cinquième partie)
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

     

    Rabbiner Dr. Mendel HIRSCH

                  (1833 – 1900)



    Humanisme et Judaïsme (cinquième partie)

    Das reine Menschentum im Lichte des Judentums (1893)

    Par Dr. MENDEL HIRSCH Directeur des écoles communautaires religieuses israélites, Frankfort-on-Main.

    Les quelques exemples suivants, choisis parmi le matériau riche dont nous disposons, serviront à corroborer ce qui a été dit plus haut.


    À la vue du firmament éclairé par les étoiles, ce n'est pas l'importance du Juif mais de l'homme mortel qui se lève sur le psalmiste lorsqu'il chante: «Quand je vois Tes cieux, œuvre de Tes mains, la lune et les étoiles que Tu as formés, qu'est-ce qu'un « homme » excité par la passion (« Enosh ») [que Tu penses à lui, le « fils de l'homme purement humain » (« Ben Adam ») que Tu le protèges. Tu as donné son destin et l'as fait mais presque l’égal des êtres Divins, pour le couronner d'honneur et de gloire! Tu lui a donné la domination sur les œuvres de tes mains. Tu as tout mis à ses pieds : moutons et taureaux, et les bêtes des champs, les êtres ailés de l'air et les poissons de la mer! »  (S.R. HIRSCH, Psaumes VIII., 4-9).

     

    Non seulement le Juif, mais chaque être humain, se consacrant à Dieu, subit dans sa vie intérieure et extérieure l'influence de la proximité éducative directe de Dieu.

     

    «Heureux celui qui est à l’abri du crime et protégé de la transgression. Heureux également l’homme à qui Dieu n’a pas besoin d’imputer l’iniquité et dans l’esprit duquel il n’ya pas de ruse. »


    «C’est pourquoi, au moment des visitations,  celui qui est dévoué envers Toi dans l'amour cherche la connaissance de soi en te priant; alors les grandes eaux débordantes ne viendront pas près de lui » (Psaumes XXXII, 1,2,6)

     

    'Car le péché ne sort pas de la poussière, pas plus que les malheurs ne sortent du sol. Mais l'homme doit naître involontairement pour la douleur, comme les étincelles jaillissent dans les airs. Mais je cherche Dieu dans le destin de l’homme et j’expose ma cause au Dieu de justice qui fait les choses d'une manière insondable et des merveilles sans nombre! Voici, l'homme, qui tombe (« Enosh »), que Dieu corrige progresse avec bonheur.  Ne méprisez donc pas l’instruction éducative par le Tout-Puissant. Car s'Il blesse, Il panse aussi, s'Il frappe, Ses mains apportent aussi la guérison. Dans six troubles, Il vous aura livré, alors dans le septième, le désastre ne vous touchera plus » ( Job V , 6 etc., 17 etc.)

     

    «Car l'homme sans cœur et sans intelligence sera doté de cœur et d'intelligence, et l’ingérable âne sauvage sera né de nouveau comme un homme» (Job XI, 12)


    «Qu'elle est excellente Ta bonté, Dieu, que Tu exerces en Justice! C'est pourquoi les enfants de l'homme trouvent leur confiance sous l'ombre de Tes ailes. Dans l'abondance de Ta maison, ils trouvent une grande satisfaction, et du fleuve de Ton délice Tu les abreuves » (Psaumes, traduction de S.R. HIRSCH; XXXVI, 8, etc.)

     

    «Béni – (dans le progrès éternel) est l'homme dont le pouvoir de résistance est en Toi, dont le cœur l'élève à Toi; même lorsqu'ils traversent la vallée des larmes ils en font une source de bénédiction, en outre une bénédiction enveloppée de pluie. » « Car Dieu est un soleil et un bouclier, Dieu accorde la grâce et la gloire, aucun bien ne sera refusé à ceux qui marche dans l'intégrité morale. Eternel Cébaoth, bénédiction éternelle à l'homme qui Te fait confiance » (Psaumes LXXXIV, 6, etc.)

     

    (Humanism and Judaism by Dr Mendel HIRSCH, pp. 31 – 33 à suivre lundi prochain)

     

    10-12-2018 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    02-12-2018
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Hanoukka 25 Kislev 5778
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Hanoukka 25 Kislev 5779

    חנוכה כ"ה כסלו תשע"ט


    Fête de l’inauguration du 2ème Temple et aussi appelée Fête des lumières

     

    25 Kislev, premier jour des huit jours de la Fête de Hanoukka tombe cette année le dimanche 2 décembre à la tombée de la nuit. Nous allumons la première lumière de Hanoukka, et les jours suivants chaque fois une lumière de plus jusqu’à 8.

     

    Nous rappelons la victoire de la Résistance des Cohanim (prêtres Juifs) conduite par Mattathias sur les Syro-Grecs (dynastie hellénistique) qui persécutaient les Juifs à cause de l’Etude et l’Observation de la Thora. Cela s’est passé il y a exactement  2185 ans (-168)

     

    Beaucoup d’histoires sont liées à la Fête de Hanoukka et c’est pour cela que nous retrouvons des coutumes liées à cette Fête : des mets frits à cause du miracle de la fiole d’huile d’olive comme les beignets, des plats lactés, les toupies…

      

    Voici ce que nous ajoutons dans les prières pendant les huit jours de Hanoukka :

     

     ...

    Nous Te remercions pour les miracles, la délivrance, pour les exploits que Tu as montrés, pour les délivrances, pour les prodiges, pour les consolations et pour les guerres contre les peuples impies que Tu as menées pour nos pères en leur temps, à cette époque-ci.

     

    Au temps de Mattathias fils de Yohonon, le grand-Prêtre le Hasmonéen et ses fils, quand la domination impie de la Grèce s’est dressée contre les Juifs pour leur faire oublier Ta Thora et les forcer de transgresser les lois, expressions de Ta volonté,  Toi Maitre du monde,  dans Ta grande Miséricorde,

    ·         Tu les as soutenus dans le temps de leur détresse,

    ·         Tu as combattu en leur faveur,

    ·         Tu T’es rangé à leur parti,

    ·         Tu les as vengés.

    ·         Tu as livré

    -         les forts aux mains des faibles

    -         la multitude aux mains de ceux qui sont peu

    -         des impurs aux mains des purs (de pécher)

    -         les impies aux mains des justes

    -         des scélérats aux mains de ceux qui étudient la Thora.

    Pour Toi, Maitre du monde, Tu T’es fait un nom grand et saint dans Ton monde, et pour Ton Peuple, Tu as procuré une grande victoire et une délivrance comme en ce jour.

    Puis (après que Tes enfants ont gagné cette guerre), ils sont venus au Sanctuaire de Ton Temple et ont débarrassé Ton Palais (ils ont sorti les idoles que les Grecs ont laissées) et ils ont purifié Ta Maison Sainte, et ont allumé les lampes du chandelier dans Tes parvis sacrés, et ils ont établi ces huit jours de Hanoukka pour bénir et louer Ton grand Nom.

     ...

     

    Ce n’est pas difficile de faire le rapport entre les Syro-Grecs et les sionistes. Bien que les sionistes religieux utilisent l’aspect extérieur du Judaïsme, ils peuvent être comparés à bien des égards aux politiciens collaborateurs des Syro-Grecs.

     

    Parmi les sionistes contemporains se trouvent aussi de ceux qui étudient la Thora, mais pour la falsifier et s’en servir pour leurs intérêts nationalistes.

     

    Depuis la propagation de leur idéologie impure sortie des ténèbres à la fin du 19ème siècle, et surtout à travers l’établissement de leur entité en Terre Sainte, les sionistes ont tué un grand nombre d’âmes Juives, en leur faisant renier la Foi Juive, en les convertissant à leur nationalisme.

     

    En s’établissant en Terre Sainte, en imposant leur domination en Palestine, ils vont à l’encontre des principes de la Foi Juive (que Maimonide a classée en 13 points) dont celui de ne pas attendre la venue de Moshiah annoncé par Elie le Prophète qui doit nous délivrer de l’Exil. Ils ne font non plus confiance au Saint Créateur pour la protection, mais utilisent les armes pour attaquer d’autres peuples, dont la population palestinienne qu’ils maltraitent, et dont ils ont chassé ou tué un grand nombre pour les démunir de leur terre natale. Pratiquer des commandements de la Thora en cassant les Serments Divins, dont le Peuple Juif  a été conjuré, n’est pas valable. Un État sioniste ‘pieux’ est pire qu'un Etat sioniste laïque ; la tromperie des nations en est plus grande.

     

    Mais, nous Juifs, petit reste faible en Exil et Dispersion, nous continuons de servir le Maitre du monde en toute fidélité à Sa Sainte Parole, nous nous purifions, nous faisons confiance en la bonté et la miséricorde du Tout-Puissant pour être sauvés de ce dernier Exil afin de pouvoir bénir et louer Son grand nom dans le 3ème et éternel Temple qu’il fera descendre du Ciel, une maison de prière pour toutes les nations.

     

    Hadassah BORREMAN

    02-12-2018 om 00:06 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    28-11-2018
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.כ''א כסלו תשע''ט
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    בס"ד

     

     

    כ''א כסלו תשע''ט

     

     

    En ce כ''א כסלו תשע''ט, c’est l’anniversaire de la libération miraculeuse du Rebbe de Satmar Joel TEITELBAUM זי"ע, sorti du camp de concentration Bergen-Belsen en ‘944 vers la Suisse.

     

    Alors commença le développement des institutions de Thora (Ecoles de filles, Talmud Thora, Yeshivoss, …) à l’échelle internationale, dont à Antwerpen (Belgique).

     

    כ''א כסלו est commémoré chaque année par un diner et des paroles sur la vie et les œuvres du Rabbi de Satmar et dont la rentrée est au profit des différentes institutions de Thora.

     

    L’antisionisme s’est maintenu grâce aux mérites du Satmar Rebbe.

     

    28-11-2018 om 22:37 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    19-11-2018
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Rabbiner Dr. Mendel HIRSCH: Humanisme et Judaïsme (quatrième partie)
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

     

    Rabbiner Dr. Mendel HIRSCH

                  (1833 – 1900)



    Humanisme et Judaïsme (quatrième partie)

    Das reine Menschentum im Lichte des Judentums (1893)

    Par Dr. MENDEL HIRSCH Directeur des écoles communautaires religieuses israélites, Frankfort-on-Main.


    Pour cette raison, quand Abraham a été choisi, la mission qui lui a été confiée, ainsi qu’à ses enfants, a été résumée comme suit: alors que tous les autres aspirent à être bénis, « sois une bénédiction »; « Par toi, toutes les familles de la terre seront bénies » (ibid.: XII, 2 et 3). La même injonction ou le même enseignement figurait également dans les mots que Moïse devait adresser au souverain égyptien, pour plaider en faveur de la libération de ses frères et lui déclarer, au nom de Dieu: «Le paria hébreu méprisé par toi, et jeté dans l'esclavage par toi, c'est Mon fils, Mon fils premier-né!  Car le terme hébreu désignant le premier-né, « Bechor », est un étymogramme « libérateur » (commentaire de S.R.
    HIRSCH), un abreuvoir qui libère les sources de la maternité jusque-là restreintes. Pas pour lui-même, mais pour ce qui suit, il s'appelle Bechor. Lorsque tel est le cas, Dieu parle de Yisroel comme de « Beni Bechori », « Mon fils, Mon premier-né », la signification sous-jacente est la suivante: à travers lui les puissances génératrices de l’humanité sont ouvertes. A travers Yisroel, la marche commence dans laquelle toutes les nations doivent marcher. Mes fils : « En ton nom et en celui de tous les hommes, Je viens à toi, Pharaon; Yisroel est mon premier né, mais pas le seul. Je demande la liberté pour Yisroel, tout comme je veux la réclamer pour toutes les nations qui Me suivent en tant que fils » Non pas en rang, mais chronologique, Yisroel est le premier.

     

    Mais surtout, au Sinaï, alors que Yisroel devait se préparer à la révélation, la conception de tous les hommes comme subordonnés au dessein de Dieu et à leur haute signification en tant que telle était soulignée en termes particulièrement clairs et précis: « La terre entière M’appartient » (Exode XIX, 5,6). Tu M'appartiendras cependant plus exclusivement que tous les peuples, car tu seras pour moi un royaume de prêtres et une nation sainte ». Par cette déclaration, les lois qui suivent sont définies comme celles qui établissent la consécration de Yisroel au sacerdoce de l’humanité, tout comme de nouveau à la Maison de Yisroel, des tâches spéciales sont imposées au prêtre. Cependant, toute idée fausse concernant la position de Yisroel est évitée par la déclaration emphatique: « Toute la terre est à Moi » et par le rappel que le simple appel à la prêtrise pour Yisroel est une reconnaissance accentuée de la soumission à Dieu, même sous beaucoup de conditions qui, autrement, sont laissées au libre choix des hommes. Par l'expression comparative: «plus exclusivement», la relation intime entre Dieu et tous les hommes s'exprime sans ambiguïté. Que le mot « Segoula » n'implique pas un trésor représentant la totalité des biens du propriétaire, mais indique plutôt la propriété exclusive du poste par ce propriétaire, peut être déduit de manière concluante de la phrase suivante: « car toute la terre est à Moi ». Pourtant, l'interprétation erronée de cette expression a été utilisée pour soutenir tout un tissu de faussetés concernant la prétendue restriction de la relation du Père de toute l'humanité avec la petite Communauté Juive.

     

    Dans l'introduction des lois sacrificielles (Lévitique I, 2), nous trouvons certaines directions adressées à « l'homme » en tant qu’ « Adam ». Ces prescriptions pour ces actes symboliques, par lesquels la dévotion désintéressée de toutes les forces humaines et les moyens de promouvoir les objectifs éthiques les plus élevés de la justice, de l'amour de l'homme et de la moralité, doivent être exprimées de manière formelle et solennelle comme « le maintien du feu Divin sur la terre, sont donnés, non pas exclusivement aux Juifs, mais aussi à « Adam », « Homme ». Quel autre objectif pourrait-il avoir si ce n’était d’exprimer le principe selon lequel, conformément à la tradition juive, tous les hommes sont invités à la maison de Dieu, et que sur l'autel du sanctuaire Juif l'offrande du non-Juif est déjà acceptée comme tout aussi acceptable comme « reconnaissance de la soumission à la Volonté Divine ».

     Ainsi, c’est l’universalité, avec sa vision large de l’humanité tout entière, et l’idéal de la hauteur du destin humain qui constitue la base ainsi que le point de départ de l’Ancien Testament dans sa vision du monde. Le souffle chaud de tout l'amour pour l'humanité tel qu'il nous vient des prophètes, des Psaumes et du reste des Hagiographes, ne peut donc pas être considéré comme une sorte d'élévation ou de transcendance de la vision mosaïque, mais comme portant loyalement et préservant le même souffle de vie auquel l'enseignement de Moïse était destiné, et travaille encore, à inculquer à ses enfants, ainsi qu'à tous les hommes qui le reçoivent avec un esprit et un cœur ouverts. Ces conceptions, dont nous avons indiquées certaines grandes lignes, étaient les prémisses des enseignements du Prophète et du Psalmiste. Et nous pouvons en outre affirmer à la foi qu’ils caractérisent également l’esprit des Rabbins du Talmud, dont l’instruction a aidé à organiser le Culte Juif ultérieur, et c’est le même esprit qui subsiste jusqu’à présent dans la synagogue, dans l'humble demeure dans laquelle l'âme du Juif solitaire s’élève dans la prière à son Dieu.

    (Humanisme et Judaïsme du Dr Mendel HIRSCH, p. 27-31 - Traduit par J. GILBERT ( à suivre lundi prochain)

     

    A lire aussi :

    Humanisme et Judaïsme - préface de l'auteur

    Rabbiner Dr. Mendel HIRSCH: Humanisme et Judaïsme (première partie)

    Rabbiner Dr. Mendel HIRSCH: Humanisme et Judaïsme (deuxième partie)

    Rabbiner Dr. Mendel HIRSCH: Humanisme et Judaïsme (troisième partie)

     

    19-11-2018 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)


    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    Notre prière pour le démantèlement de l'entité sioniste
    Foto

    Shmiel Mordche BORREMAN,

    votre humble serviteur

    © Sine Vanmenxel


    Foto

    Foto

    Solidarité avec la jeune résistante palestinienne Ahed TAMIMI !

    Libérez l'enfant A'hed Tamimi


    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    Foto


    Foto

    Foto

    Gastenboek

    Druk op onderstaande knop om een berichtje achter te laten in mijn gastenboek


    Blog als favoriet !

    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    L’APRÈS-GAZA : Soyez confiants, mais craignez le pire !


    LA LIBÉRATION DE LA PALESTINE EST INSÉPARABLE DE LA LUTTE CONTRE LES RÉGIMES ARABES (vendus à l’impérialisme américain et collabos de l’entité sioniste)
    Foto

    AL JAZIRA = DESINFORMATION SIONISTE


    Foto


    Blog tegen de wet? Klik hier.
    Gratis blog op https://www.bloggen.be - Bloggen.be, eenvoudig, gratis en snel jouw eigen blog!