Foto

Rabbin Samson Raphael HIRSCH
(1808-1888)

Foto
Rabbin Dr. Mendel HIRSCH
(1833-1900)
Foto
Rabbin Dr. Salomon BREUER
(1850-1926)
Foto
Rabbin Dr. Raphael BREUER
(1881-1932)
Foto
Reb Julius HIRSCH
(1842-1909)

ברוך הבא!    السلام عليكم!

Bienvenue sur le blog de l'association d’étude YECHOUROUN, Judaïsme contre Sionisme. Nous proposons des textes rabbiniques, (surtout de l’école de Samson Raphael HIRSCH) ainsi que des infos et documentations, le tout avec engagement antisioniste et solidarité anti-impérialiste, inspirés par la fidélité à la Torah.
Visitez aussi notre Blog  www.bloggen.be/jesjoeroen en Allemand, Anglais et Néerlandais.
 

Inhoud blog
  • ולמלשינים אל תהי תקוה
  • אב = אלול בא
  • אַל-אקצא בירושלים אַל-קודס
  • Jeûne du 9 Av
  • « Institut du Temple » : Secte sioniste sacrilège
  • בין המצרים תשע
  • Mise au point (1)
  • Grand rassemblement contre la venue du ראש הממשלה הציונית!
  • Indignation - insolence
  • Ba'al Péor - Balfour
  • Aperçu de presse
  • Annonce – invitation
  • Le malheur du Juif dans l’entité sioniste Par Hadassah BORREMAN
  • Qu’est-ce un Juif ? Qu’est-ce להבדיל un sioniste?
  • Natruna – Juifs d’Europe contre le Sionisme se présente
    Liens intéressants
  • Centre Zahra France
  • Parti AntiSioniste
  • Al-Manar
  • „Yakov RABKIN, Historian and Author“ Site multilingue
  • Centre d'information Palestine
  • Mouvement Citoyen Palestine
  • Justice
  • Juifs du Liban
  • Mondialisation.ca
  • Campaign to end Israeli Apartheid, Southern California
    Liens d'informations
  • Palestinian Mothers
  • IRIB francophone
  • Press tv
  • Mediane.tv
  • Euro-Palestine
  • Palestine solidarité
    Zoeken in blog

    Archief
  • Alle berichten
    Foto

    Rabbin Josef Chaïm SONNENFELD
    (1849-1932)

    Foto
    Dr. Jacob Israël DE HAAN
    (1891-1924)
    assasinné par les sionistes
    60 ANS DE NAKBA, 60 ANS D'ETAT SIONISTE ANTI-TORAH, DEBARASSONS-NOUS EN!
    Foto

    Dr. Nathan BIRNBAUM
    (1864-1937)

    Foto

    Rabbin Pinchos KOHN
    (1867-1942)

    Foto

    Rabbin Ernest WEILL
    (1865-1947)

    Foto
    Foto
    YECHOUROUN
    Judaïsme contre Sionisme
    17-03-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.כי תשא - D’après le commentaire de Rav Samson Raphael HIRSCH ז
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

     

    כי תשא

     

     

     

    D’après le commentaire de Rav Samson Raphael HIRSCH ז"ל

    L’original est en Allemand.

     

     

    שָׁלֹשׁ פְּעָמִים, בַּשָּׁנָה יֵרָאֶה, כָּל-זְכוּרְךָ, אֶת-פְּנֵי הָאָדֹן יְהוָה, אֱלֹהֵי יִשְׂרָאֵל. כִּי-אוֹרִישׁ גּוֹיִם מִפָּנֶיךָ, וְהִרְחַבְתִּי אֶת-גְּבֻלֶךָ; וְלֹא-יַחְמֹד אִישׁ, אֶת-אַרְצְךָ, בַּעֲלֹתְךָ לֵרָאוֹת אֶת-פְּנֵי יְהוָה אֱלֹהֶיךָ, שָׁלֹשׁ פְּעָמִים בַּשָּׁנָה.

    שמות פרק לד כג-כד

     

    Trois fois par an, tous les mâles se présenteront devant le Souverain, l'Eternel, Dieu de ישראל[1]. Car j’expulserai des peuples devant toi, et j'étendrai tes frontières ; et personne ne convoitera ton pays, pendant que tu monteras pour te présenter devant l'Eternel, ton Dieu, trois fois par an.

     

     

    V.24 כי אוריש וגו'  

    Trois fois par an le fait se répétera ; c’est le fait qui doit prouver de la manière la plus claire et la plus frappante le rapport direct de השי"ת avec ישראל et le puissant succès de ישראל se livrant tout simplement à la Thora de השי"ת.

     

    V.24 כל זכורך וגו'

    Comme il est dit dans le verset précédent, tout homme valide, chaque soldat en ישראל, sera rassemblé au centre de Jérusalem, autour du sanctuaire de la Thora, et aucun ennemi avide de convoitise n'osera franchir la frontière dans le riche Pays non protégé et ouvert devant lui. La terre de  ישראלne sera pas protégée par une armée à ses frontières, mais de son point central par son dévouement et sa reconnaissance à השי"ת.

     

    ולא יחמד, voir chapitre 20, 14.

     

     

    *******

     



    [1] Le mot ישראל (Yisroel) dans la Thora se rapporte toujours au Peuple Juif, les enfants de יעקב qui s’appelle aussi Yisroel et Yechouroun. En aucun cas, ce nom ne peut être attribué à un Etat, et encore moins à l’entité sioniste.

    17-03-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    13-03-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Pourim 5777 - Une information que vous ne trouvez pas dans les grands médias
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Pourim 5777

     

    Une information que vous ne trouvez pas dans les grands médias

     

    Ci-dessous, un article de Press TV, une bonne réponse aux sionistes qui veulent prendre à leur compte la Thora et l’Histoire du Peuple Juif. C’est une réplique du ministre iranien au premier ministre de l’entité sioniste Netanyahou après la honte qu’il subit en Russie pour avoir essayé de tromper le président russe avec sa falsification de la Fête de Pourim. B.N. est obsédé par sa bête noire qu’est l’Iran, alors que ses plaintes ne sont absolument pas justifiées. Ce Homon sioniste voudrait forcer la Russie à se détacher de ses alliés qui forment l’axe de la Résistance antisioniste et anti-whahhabie-takfirie, mais Poutine, étant plus instruit et plus intelligent que lui, lui rappellera l’histoire et son contexte. Bien sûr B.N. en est parti bredouille.

     

    La nation iranienne a sauvé trois fois les Juifs dans l’Histoire (Zarif)

    Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, s'exprime lors du Forum économique de Davos, le 18 janvier 2017. ©AFP

    Réagissant aux vaines allégations du Premier ministre israélien à l’encontre de l’Iran, le ministre iranien des Affaires étrangères a souligné que Benyamin Netanyahu avait eu recours à une histoire revisitée et il a falsifié la Torah pour vendre ses mensonges racistes contre une nation qui a trois fois sauvé les Juifs.

    Selon l’IRNA, Mohammad Javad Zarif a publié un tweet sur sa page officielle de Twitter, dimanche 12 mars, en réaction aux récentes allégations de Benyamin Netanyahu selon lesquelles les Iraniens auraient « tenté de détruire le peuple juif, mais sans succès », il y a 2500 ans. 

    « Une fois de plus, non seulement Netanyahu falsifie les réalités contemporaines, mais encore il falsifie en même temps le passé et même le livre sacré des Juifs. C’est vraiment regrettable que le fanatisme et le racisme arrivent à un tel point qu’on puisse formuler de telles allégations contre une nation entière qui a sauvé trois fois les Juifs tout au long de leur histoire », a-t-il tweeté.

     « Le livre d'Esther raconte comment Xerxès, ce jour-là, a sauvé les Juifs face au complot d’Haman. Encore à l'époque de Cyrus, le roi des Perses a libéré les Juifs en captivité à Babylone ; et durant la Seconde Guerre mondiale où on tuait les Juifs en Europe, les Iraniens les ont volontairement accueillis », a ajouté le ministre iranien des Affaires étrangères. 

    http://www.presstv.ir/DetailFr/2017/03/13/514129/Iran-Juifs-Zarif-Isral-Netanyahu


    Commentaires

    Hadassah

    Félicitations au ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif pour avoir rappelé l’histoire exacte.

    Dans la Thora, la Meguillass Esther, nous retrouvons le nom d’Assuérus, identifié comme Xerxès I. La bataille que les Juifs perses avaient gagnée contre leurs ennemis perses dont Hamman était leur chef qui avait comploté auprès du roi, fut ordonnée par le roi lui-même.

    Les Juifs d’Europe, précisément des Juifs polonais furent aidés par l’Iran, alors que ceux-là furent en route pour ce qui deviendra l’entité sioniste où tout est fait pour les « shmaaden », leur faire renier la Foi Juive.

    Bonne remise en place du sioniste BN pour ses falsifications de l’histoire tout court, et de l’histoire Juive, non pas par un ennemi des Juifs comme il s’obstine à le répéter à longueur d’année, mais par un iranien qui voit clair dans la différence entre Juif et sioniste. Ce qui confirme ce que j’ai déjà souvent écrit dans mes articles, le dernier étant celui-ci : http://www.bloggen.be/yechouroun/archief.php?ID=1695401.

    Le Peuple Juif, que les sionistes trompent et terrorisent depuis plus d’un siècle, devrait davantage réaliser que nous Juifs de Thora et par conséquent antisionistes, avons un allié de taille avec la RII, l’Imam Khomeiny avait bien rappelé ce point fondamental en son temps.

     

    13-03-2017 om 23:42 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    09-03-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Pourim, la Providence Divine en faveur de ceux qui pratiquent la Justice
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Pourim, la Providence Divine
    en faveur de ceux qui pratiquent la Justice

    Par Hadassah Borreman

    Voilà, une fois de plus les sionistes veulent passer pour des Juifs !

    Pourim est une Fête Juive, non une fête sioniste. Ce n’est pas une fête des sionistes, car ils sont un mouvement politique dont leurs adeptes, principalement leurs leaders, au plus profond d’eux-mêmes ont renié Dieu et Sa Thora, ils se sont excommuniés du Peuple Juif pour autant qu’ils auraient encore eu une origine Juive, en se convertissant au sionisme. Par contre, ils prennent bien à leur compte quelques signes extérieurs (par ex : le déguisement de Pourim) pour que ‘ça fasse Juif’, pour mieux pouvoir semer la confusion entre Judaïsme et sionisme, et donc de pouvoir mieux tromper les nations.

    Quel rôle, les sionistes pourraient-ils bien jouer dans Pourim ?

    Seulement celui du Mal ! En réalité, ce sont les sionistes qui sont Hamman. Ils complotent avec le lobby sioniste américain contre la nation iranienne, comme contre le peuple palestinien en vue de les asservir ou de les tuer. La raison profonde qu’ils taisent est le combat contre l’Islam, tout comme Hamman le Perse en voulait aux Juifs pour leur pratique du Judaïsme.

    Seulement : 

    1)     La République Islamique d’Iran n’est pas l’ennemi perse d’autrefois où il y avait un mauvais élément jaloux (Hamman) de la bénédiction des Juifs.

     

    2)     Le régime sioniste n’est, ni un Etat hébreu, ni un Etat Juif. C'est une force occupante, une entité sioniste en Palestine

    Esther, de son prénom Juif Hadassah, était intervenue auprès du roi Assuérus en faveur du Peuple Juif pour faire annuler le décret d’extermination des Juifs comploté par l’ennemi Hamman.

    Les sionistes haïssent profondément les Juifs, comme Hamman haïssait le Juste Mordekhai. Cette haine est journellement vécue jusqu’à nos jours par les Juifs antisionistes, victimes de la haine des sionistes, surtout des sionistes ‘religieux’, voire ‘pieux’. Et comme Haman complotait contre les Juifs, ainsi les sionistes (Netanyahou et ses semblables) complotent aujourd’hui contre l’Iran qui est dans ses droits concernant le nucléaire, et qui est surtout clair concernant la problématique du sionisme et est conséquent dans ses décisions politiques, sociales.

    La Providence Divine intervient en faveur de ceux qui pratiquent la Justice.

    Au temps d’Esther la Reine, Dieu a sauvé les Juifs dans leur détresse, ainsi Allah va également aider la croyante nation iranienne injustement traitée par le Hamman sioniste, le lobby sioniste.

    Il va de soi qu’à l’instar de la Reine Esther qui dut user de Foi/ Emouneh, de sagesse, d’intelligence pour sauver son peuple qui avait prié et jeûné pendant trois jours, les dirigeants iraniens devront également user de Foi/ Îmaan, de sagesse et d’intelligence, voir de ruse contre ces démons pour annuler la menace et une éventuelle attaque !

    Il ne nous faut pas seulement viser une victoire militaire ; notre lutte est surtout spirituelle, individuelle comme collective, contre les forces du Mal. L’ennemi nous teste et nous attaque dans notre conviction spirituelle, mais grâce à la grande Miséricorde du Tout-Puissant, nous serons secourus, et nos ennemis confondus. Que ce soit bientôt !

     

     

    09-03-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    02-03-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.L'affaire de la condamnation d'un jeune Palestinien à Anvers a une suite
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    L’affaire de la condamnation d’un jeune Palestinien à Anvers a une suite

     

    Suite à l’affaire de la condamnation d’un jeune Palestinien à Anvers, que nous avons rapporté en fin du précédent article http://www.bloggen.be/yechouroun/archief.php?ID=2970173 , nous apportons ci-dessous un premier élément de réponse de notre ami Lucas Catherine concernant la bataille de Khaybar à laquelle ce jeune homme faisait référence quand il lançait ce slogan “Khaybar Khaybar ya yahoud” et dont les sionistes en ont fait un sujet de Hasbara (propagande).

     

    Effectivement ce slogan est problématique ; pour ceux qui sont avertis et avisés, autant les Juifs que les Musulmans ou les Arabes, ce slogan vise le sionisme, mais pour d’autres plutôt ignorants, il vise tous les Juifs.

     

    Comme vous pouvez le voir sur l’illustration, ce sont les sionistes qui crient et même écrivent « Mort aux Arabes », sans oublier ce que les politiciens du régime sioniste ont déjà sorti comme insanité contre les Palestiniens.

     

    Tout prochainement un article expliquant davantage cette bataille et qui sont les "Yahoud".

     

    Nos lecteurs comprendront bien que c’est une affaire à suivre, que des démarches sont déjà entreprises, la lutte antisioniste continue.

     

     

    L’histoire de Khaybar

    Trois activistes pour la Palestine sont poursuivis par le Parquet d’Anvers pour incitation au racisme, sur base d’une plainte d’associations sionistes. En cause : le slogan « Khaybar, Khaybar, ya yahoud » qui aurait été crié, pendant quelques secondes, quelque part, dans une manifestation le 12 juillet 2014 à Anvers, contre la guerre d’agression meurtrière d’Israël contre Gaza.

    « Aucun mot sur les innombrables drapeaux et slogans pendant la manifestation, qui sont clairement et exclusivement dirigés contre Israël, Michael Freilich (1) se focalise sur un seul slogan de quelques secondes et auquel il donne sa propre interprétation », écrivent les organisateurs dans leur communiqué.

    Ils ont demandé à Lucas Catherine, spécialiste de la Palestine et d’Israël, d’expliquer le slogan « Khaybar ». Voici ses commentaires.

     La bataille de Khaybar, en 628, faisait partie de la 22e campagne de Mohamed, qui était non seulement un prophète mais aussi un chef militaire et fut ainsi le fondateur d’un empire arabe. D’où ces batailles.

    Les Juifs de Khaybar pratiquaient l’agriculture et ne voyaient pas du tout d’un bon œil une prédominance de Mohamed, un caravanier, et de ses partisans, qui voulaient bâtir un empire commercial à partir de Médine. Les Juifs s’allièrent à la tribu arabe des Ghatafan contre les Médinois et Mohamed, mais furent vaincus et durent se soumettre. Ils purent poursuivre leurs activités agricoles, mais durent céder la moitié de leurs rentrées à Mohamed et à son État à Médine. Le deuxième successeur de Mohamed les chassa, mais ils purent revenir plus tard. Le rabbin andalou Benjamin de Tudela, qui visita la ville en 1173, donc plus de cinq cents ans après l’expulsion, y estima la population juive à 1150 habitants (Source : Encyclopaedia of Islam, éditée à Leyde par un collectif international d’islamologues). Il ne s’agit donc en aucun cas d’un massacre général.

    Il subsiste même à propos de Mohamed une tradition qui prétend qu’après la victoire, une juive, Zaynab, dut préparer pour lui un mouton et qu’elle en empoisonna la viande. Mohamed le remarqua et recracha la viande pour lui demander : « Pourquoi as-tu fait cela ? » Elle répondit : « Si tu avais été un despote militaire comme un autre, nous aurions été débarrassés de toi, mais si tu avais été un prophète, tu l’aurais remarqué. » Mohamed lui pardonna. (Source : Maxime Rodinson, islamologue juif français, dans Mohamed).

    Khaybar est mentionné dans la tradition musulmane non seulement comme une grande victoire, mais aussi parce que Mohamed, à l’époque, y proclama la réglementation « halal », vraisemblablement sous l’influence des lois de la kashrout juive.

     Le slogan « Khaybar, Khaybar, ya yahud » est-il pertinent au cours d’une manifestation contre les crimes de guerre israéliens à Gaza ?

    Je ne pense pas, personne ne connaît l’histoire derrière Khaybar et les gens mal intentionnés peuvent y rechercher toutes sortes de choses malveillantes. Ce qui est le cas ici.

     Devons-nous faire une distinction claire entre les Juifs et la politique de colonisation menée par Israël ?

    Très certainement. Mais le problème a deux facettes. Israël s’est proclamé en son temps État juif et on a voulu que la population soit Juive de la façon la plus homogène possible, d’où l’expulsion de la grande majorité de la population palestinienne d’origine.

    Cette définition en tant qu’État juif n’est pas seulement proclamée dans la loi fondamentale d’Israël (l’État juif n’a pas de constitution), mais on y a également ajouté un deuxième volet, une autre loi fondamentale encore de l’État juif : la Loi sur le droit au retour. Ici, il est dit que l’État d’Israël est non seulement l’État des Juifs qui y résident, mais aussi celui de tous les Juifs du monde. Cette loi les convie à émigrer vers la Palestine.

    Depuis la fondation de l’État juif, Israël a tout mis en œuvre pour se profiler comme le représentant de tous les Juifs, d’où qu’ils soient dans le monde. Et avec un certain succès. À un seul courant très orthodoxe et très minoritaire près et hormis – en Belgique – l’UPJB (Union des progressistes juifs de Belgique) et l’UAVJ (Une autre voix juive), les associations juives présidées par des gens comme Pinhas Kornfeld s’identifient à plus de 100 pour 100 à l’État d’Israël et à sa politique de colonisation. Elles n’ont jamais pris leurs distances par rapport aux crimes de guerre israéliens. Il n’est donc pas étonnant que quelques manifestants ne fassent aucune distinction entre les Juifs et la politique coloniale d’Israël.

    Un élément supplémentaire, c’est qu’un cinquième des habitants israéliens d’Israël sont des Palestiniens – des descendants de ceux qui ont eu la chance de ne pas être chassés – et qu’ils n’accomplissent pas de service militaire dans l’armée de l’État juif et il est par conséquent difficile de ne pas parler spécifiquement des Juifs quand il est question de la répression militaire.

    Cette confusion entre juifs et la politique de l’État israélien n’est pas seulement leur problème, d’ailleurs, mais aussi celui de nos médias.

    Pour donner un exemple récent : quand Brigitte Hermans de Broederlijk Delen (2) a été expulsée par l’État d’Israël, nos médias ne sont pas vraiment allés consulter l’ambassade d’Israël, mais bien des personnes qu’ils considéraient comme les porte-parole de l’État juif, à savoir Messieurs Freilich (1) et consorts.

    Si la communauté juive d’Anvers se distanciait clairement de la violation des droits de l’homme par l’État d’Israël, une telle confusion pourrait être évitée et non pas interprétée comme une sorte de racisme.

    (1)Rédacteur en chef du mensuel sioniste Joods Actueel
    (2)L’équivalent d’Entraide et Fraternité en Wallonie-Bruxelles


    02-03-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    26-02-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.לַכֹּל זְמָן
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    בס"ד

    לַכֹּל זְמָן, וְעֵת לַכֹּל חֵפֶץ תַּחַת הַשָּׁמָיִם

    Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux

    קהלת פרק ג   Il y a un temps pour tout : un temps pour naître, et un temps pour mourir, un temps pour planter, et un temps pour déraciner, un temps pour détruire, et un temps pour construire, un temps pour se taire et un temps pour parler…. Un temps pour la guerre et un temps pour la paix. Tout le monde connait ces versets de la תורה.

    De plus en plus de personnes, Juives comme non-Juives se plaignent des conséquences sortant tout droit de l’idéologie sioniste telles que l’occupation sioniste de la Palestine avec les crimes qui l’accompagnent et la souffrance des peuples qui y vivent, l’ingérence du régime sioniste dans les affaires des Etats dans le monde, et cette insolence de parler au nom des Juifs.

    Ce proverbe ci-dessus s’applique aussi pour le sionisme. Cette maudite idéologie est née fin du 19ème siècle, elle est un accident de l’Histoire de l’Humanité, et elle est vouée à disparaître, le plus tôt c’est le mieux. Pour pouvoir combattre le sionisme, il faut comprendre comment il fonctionne, et quels sont ses buts. Si nous ne sommes pas avertis et pas vigilants, nous pouvons être atteints de ce virus. 

    Comme autrefois, le sionisme se sert du mensonge, de la falsification de la Thora et des faits historiques, de la tromperie, de la propagande … et aussi de notre ignorance et notre infidélité à השי"ת et Sa תורה.

    Le sionisme, à l’instar du Satan, ne vient pas à nous avec des grossièretés ; il vient vers le Croyant d’une façon doucereuse pour le faire douter de ce que השי"ת nous a commandé et promis. Je veux prendre comme exemple un sujet qui devient de plus en plus grave à cause de la perte de nombreuses נשמות Juives ne luttant pas comme il se devrait. Je parle de nos jeunes gens Juifs orthodoxes qui étudient en ישיבות וכוללים… qui se font amadoués ou carrément emmenés de force afin qu’ils s’enrôlent dans l’armée sioniste criminelle.

    Malgré les protestations de Juifs orthodoxes dans le monde, les sionistes continuent leur plan expansionniste, chassant les habitants natifs pour y installer des colons ; ils appellent aussi dans leur hérésie des braves Juifs principalement d’Europe à « go home », alors que ceux-ci sont bien plus en sécurité en France ou en Belgique ou ailleurs que dans leur « Israhell ».

    Voici un link (en Anglais) qui permet de voir les actions et manifestations qui sont menées par les Juifs orthodoxes à Washington dénonçant les crimes dans l’entité sioniste et demandant au régime sioniste de ne pas obliger les Juifs pieux à aller dans l’armée. http://www.bloggen.be/jesjoeroen/archief.php?ID=2968849

    D’autres protestations ont déjà eu lieu aussi en Europe. Les premières datent depuis la création de l’entité sioniste aux Etats-Unis avec le CRC. Voir photos en annexe (Bijlagen en bas de ce document).

     

    Pour manifester notre opposition au sionisme, nous Juifs antisionistes et de stricte observance, le faisons de différentes manières ; les uns manifestent, d’autres écrivent ou donnent des interviews.  

     

    Ici deux beaux documentaires sur l’antisionisme en Europe :

             En Français : Dépassez la ligne rouge http://www.presstv.ir/DetailFr/2017/01/28/508058/Dpasser-la-Ligne-rouge

             En Anglais : Crossing the Red Line https://www.youtube.com/watch?v=cBiTNHtFBBY

     

    Le danger qu’encourent nos âmes et nos corps sous occupation sioniste devrait être une raison suffisante pour s’enfuir de cette entité sioniste illégale, tant au point de vue de la Thora qu’au regard du Droit International. Nous appelons nos frères et sœurs Juifs d’accepter de prendre le bâton du Juif en Exil, à se purifier pour mériter, quand le moment sera venu, de retourner sur notre Terre, qui pour le moment n’est que Promise.

    Pour aider nos frères et sœurs qui sont pris en otage dans l’entité sioniste, véritables « prisonniers de Sion », nous sommes d’avis qu’une action de sauvetage, une sorte de « עזרה לפליטים », devrait organisée par les Rabbins qui s’y sentent appelés.

    Le sionisme s’attaque aussi aux non-Juifs en Palestine et ailleurs dans le monde. Encore tout récemment nous avons pu observer comment des groupuscules ultra-sionistes, tel le FJO, font pression sur les autorités de la ville pour tenter de faire interdire des manifestations pro-palestiniennes et du BDS. Un jeune marié originaire de Gaza se fait condamner par le tribunal d’Anvers à 6 mois de prison avec sursis et amende pour avoir exprimer son amertume et sa colère sur les sionistes qui avaient bombardé ce jour-là la maison de ses parents !!! C’est scandaleux, il faut que ça cesse ! Bien sûr que l’on ne va pas laisser passer ça, …chaque chose en son temps !

    Nous implorons le Tout-Puissant, le Maître des combats de venir en aide et de faire Justice aux opprimés.

     

    Bijlagen:
    CRC - 1950 Rabbi Yoel Teitelbaum.JPG (40.3 KB)   
    Demonstrating in front of the UN Headquarters.jpg (126.6 KB)   
    Manif Bruxelles 2013.jpg (110.9 KB)   

    26-02-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    29-01-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Soyez présent le 21 février au tribunal d'Anvers
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Le courrier des amis

    Soyez présent pour le verdict le 21 février au tribunal d'Anvers

    Trois manifestants qui, en 2014, protestaient à Anvers contre les bombardements de la bande de Gaza, ont du comparaître devant le tribunal d’Anvers ce 24 janvier. Ils sont poursuivis pour incitation au racisme contre la communauté juive d’Anvers, non pas à base de constatations par la police, mais à base d’une plainte des défenseurs d’Israël ! Sur base d’un dossier bien mince, le Parquet a entamé les poursuites, suivi par le Centre contre le racisme.

    Le Ministère public a requis de lourdes sanctions : six mois de prison pour les organisateurs et un service communautaire de 60 jours pour le Palestinien de Gaza.

    Le prononcé aura lieu le 21 février.

    Ci-dessous le communiqué de presse diffusé précédemment par les organisateurs de la manifestation.

    Le contexte

    Le 8 juillet 2014, le régime israélien déclenche à nouveau une attaque contre les Palestiniens. Pendant près de deux mois, la bande de Gaza est bombardée, 2100 habitants sont tués, dont 70 % de civils, 551 enfants et 250 femmes, 11000 sont blessés, 44300 maisons endommagées, 18000 maisons, écoles, hôpitaux et la seule centrale d’énergie sont détruits. Le mépris et l’horreur en Europe est général et, deux mois durant, des manifestations ont lieu partout, entre autres, à Bruxelles et à Anvers.

    Les faits. En quoi consiste la plainte ?

    Le 12 juillet, quelque 800 personnes manifestent Sint-Jansplein, dans le centre d’Anvers. La manifestation se déroule de manière assez émotionnelle, les orateurs, dont trois conseillers communaux du SP.a, du PTB et de Groen!, sont interrompus sans arrêt par des slogans émanant de la foule. Malgré l’indignation, la manifestation se termine sans incidents, ce qui est confirmé par la police sur place. Le journal télévisé de la chaîne flamande VRT titre : « Manifestants à Anvers contre la violence à Gaza ».

    Mais c’est compter sans Michael Freilich, de « Joods Actueel », qui s’est mis à examiner à la loupe les images de la manifestation et entend crier pendant quelques secondes, quelque part, le slogan « Khaibar, Khaibar, ya yahud ». Le lendemain, il écrit : « Le slogan scandé réfère spécifiquement à la communauté juive en non à Israël. » Aucun mot sur les innombrables drapeaux et slogans pendant la manifestation, qui sont clairement et exclusivement dirigés contre Israël, il se focalise sur un seul slogan de quelques secondes et auquel il donne sa propre interprétation. Il informe que le FJO, Forum van Joodse Organisaties (Forum des organisations juives à Anvers), portera plainte, ce qui se réalise trois jours après par Pinkas Kornfeld, qui dénonce les organisateurs.

    Les sionistes abusent constamment et délibérément des termes « antisémite » et « anti-juif »

    Les sionistes, les défenseurs de l’État d’Israël, doivent douloureusement constater que l’indignation soulevée par le comportement de l’État d’Israël mobilise de plus en plus de monde. C’était le cas en 2014 et davantage encore plus tard grâce aux actions réussies du boycott. Leur tactique est bien connue : la moindre critique visant le régime israélien équivaut à un acte « antisémite » ou « anti-juif ». Parmi la population européenne, traumatisée par les horreurs de l’Holocauste, ces termes sont extrêmement sensibles. Les atrocités commises par le régime israélien sont constamment dénoncées internationalement, mais la propagande sioniste continue à abuser des termes « antisémite » et « anti-juif ».

    « Sioniste » versus « juif »

    Le régime israélien, suivi par les sympathisants sionistes à travers le monde, présente l’occupation de la Palestine comme étant un combat entre juifs et musulmans. Si quelqu’un devait être convoqué devant une Cour de justice pour cause d’incitation au racisme, il serait plutôt logique, dans ce cas, d’assigner les défenseurs d’Israël. Les activistes pro-palestiniens sont constamment obligés à dénoncer ce mensonge et à attirer l’attention sur le vrai problème : une occupation pure et simple, une colonisation caractérisée par une agression visant en permanence le peuple palestinien. La terreur n’a pas de religion, l’occupation non plus. La religion est prise comme prétexte dans le seul but de mobiliser. C’est le cas pour « l’État islamique » et c’est le cas pour « l’État juif ».

    Juifs contre le sionisme

    Ceux qui résistent au sionisme ne sont pas anti-juifs, la meilleure preuve en est manifestement l’existence des juifs antisionistes qui défendent une paix juste et vertueuse en Palestine. Ils participent aux manifestations pro-palestiniennes. Pourquoi dès lors ces manifestations viseraient-elles le peuple juif ou la religion juive ? Lors de la manifestation à Anvers, personne n’a incité à la violence contre la communauté juive d’Anvers, ce sont Freilich et Kornfeld qui ont tiré des faits une conclusion fautive.

    Le découragement des manifestations pro-palestiniennes et du boycott

    Il ne s’agit pas de trois individus mais de tout un mouvement de solidarité. Le pas suivant est évidemment la tentative de faire interdire l’appel croissant au boycott d’Israël, tentative que nous voyons déjà se réaliser à l’étranger. Les personnes convoquées sont interpellées en tant qu’organisateurs et il est clair que les sionistes tentent d’intimider et de décourager les organisateurs de manifestations pro-palestiniennes.

    Que les sionistes continuent à appliquer leur tactique éprouvée et démagogique n’est pas une surprise. Depuis Israël, ils sont soutenus par des programmes officiels et la hasbara.

    Ce qui est alarmant, dans le cas actuel, c’est que le Parquet d’Anvers accepte la plainte et que le Centre contre le racisme se présente en tant que partie lésée. C’est le monde à l’envers ! Le Parquet et Unia qui défendent les vrais racistes contre ceux qui agissent contre le racisme et contre la colonisation ! L’importance n’en peut être sous-estimée. (*)

    Comment soutenir les manifestants convoqués ?

    Soutenez les personnes convoquées tout d’abord en partageant et en expliquant cette attaque des sionistes contre le mouvement de solidarité pour la Palestine.

    Les personnes convoquées ont droit à une défense solide. Versez une contribution sur le compte en banque BE74 0010 1920 8807 avec la mention « Avocat 12 juillet 2014 ».

    Soyez présent le 21 février au tribunal d’Anvers, jour du prononcé du procès !

    Acquittement pour les manifestants pro-palestiniens !
    Liberté d’expression, droit à la critique envers le régime israélien !
    La critique envers Israël, c’est la critique envers un régime et une idéologie sioniste, et non pas envers une religion juive ou un peuple juif !
    « Joods actueel » et le « Forum des organisations juives à Anvers » ne sont pas les représentants du peuple juif.


    (1) En outre, l’attitude de UNIA, Centre fédéral de lutte contre le racisme, n’est pas claire. Ils n’étaient pas présents au procès, mais l’avocat n’a reçu aucune information disant qu’ils se retirent.

    (2) RV au Palais de Justice d’Anvers à 9 h. Bolivarplaats 20 (côté sud d’ Anvers).

    Source: http://mcpalestine.canalblog.com/archives/2017/01/29/34865711.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=mcpalestine

    Ce procès représente un précédent dangereux, d’autant qu’il est suivi par le Centre contre le racisme ! 

     

    29-01-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    27-01-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Rav Samson Raphael Hirsch: Notice Biographique
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    RAV SAMSON RAPHAEL HIRSCH zts"l

    NOTICE BIOGRAPHIQUE

     

     Rav Samson Raphael Hirsch zts"l, autorité de la Torah, fougueux combattant contre le pseudo-"judaïsme" de la Réforme, est une figure dominante dans l'histoire  des Ashkénazes d'Allemagne,  d'Europe centrale et occidentale au XIXème siècle. Son influence bénéfique se fait sentir encore de nos jours: Rav S.R. HIRSCH est une première référence pour les Ashkénazes pieux. Son autorité est également reconnue en milieu 'hassidique.

       Nous sommes redevables à Rav S.R. HIRSCH pour  son message qu'il est absolument indispensable et réalisable de rester intégralement fidèle à la sainte Torah, d’invariablement  étudier et de pratiquer les Mitsvauss (Commandements), à l'époque moderne. A tort  le Rabbin S.R. HIRSCH  est considéré comme « fondateur de l’orthodoxie moderne ». En réalité, il a montré la voie pour rester un Juif de la Thora, orthodoxe dans un monde moderne.

    Ses conceptions nettes, les approches tranchées, enseignements et exemples de sa vie, ne laissent aucune place, ne permettent aucune compromission avec le racisme et l'assimilation, avec la  Réforme, ou avec le Sionisme religieux. Il suffit de mentionner ses critiques acerbes concernant des Apikorsim, séducteurs impies du genre Moshe DESSAUER (Mendelssohn), Abr. GEIGER Leopold ZUNZ,  Eduard GANZ, Heinrich GRÄTZ, Z. FRÄNKEL, Moses HESS, mais aussi de rabbins tels que Rav S. BAMBERGER de Würzburg ou du  rabbin KALISCHER de Thorn avec son mouvement nationaliste "religieux" 'Hovevey Sion' et tutti quanti.

      Rav S.R. HIRSCH  est né à Hambourg le 24 Sivan 5568 (20 juin 1808)  d'une famille de Talmidei 'Ha'homim allemands. Il reçu sa formation  rabbinique de 'Ho'hom Isaac BERNAYS (Qui pris le titre sépharade de 'Ha'ham (Sage) pour se distancier totalement des Réformés qui usurpent le titre de rabbin), et de Rav Yaakov ETTLINGER, le 'Oru'h haNer', dont il reçu la smi'he (ordination rabbinique)

      A l'âge de 22 ans il fut nommé Rav à Oldenburg, poste qu'il occupa presque 11 ans. C'est pendant cette période qu'il publia ses célèbres "DIX NEUF LETTRES de BEN UZIEL" (1836) et " 'HOREB, ESSAIS SUR LES DEVOIRS DE YSROEL DANS LA DISPERSION" (Choreb oder Versuche über Jissroels Pflichten in der Zerstreuung, 1838).

     Les "Neunzehn Briefe" (Dix neuf lettres), non seulement battent en brèche les sophismes de la Réforme et démontrent magistralement la véritable beauté du Judaïsme de la Torah. Mais en plus elles firent, il y a plus d'un siècle, des milliers de véritables de 'Baalei Tshuveh' (repentants, Juifs revenant à la Source, à l'Etude et la pratique des Mitsvauss). Cet écrit est toujours utilisable, avec fruit, de nos jours.

      " 'Horeb " (autre appellation du Mont Sinaï) est un ouvrage éducatif qui démontre le   caractère rationnel des Mitsvauss.

      Par la suite, il devint d'abord Grand Rabbin à Emden (1841) puis il occupa le poste de Grand Rabbin de Mähren (Moravie 1846), siègeant à Nikolsburg. Au zénith de sa carrière à Nikolsburg le Rav S.R. HIRSCH entreprit la plus grande démarche de sa vie. En 1851 un groupe de 11 familles de Shomrey Shabboss (qui observent le Shabboss selon la Loi Juive) s'adressa à lui, lui demandant de devenir leur rabbin dans la ville de FRANKFURT/Main. Ces familles furent les derniers remparts de la Yiddishkeit à Francfort- sur- le Main, jadis un vigoureux centre de Torah, où siégèrent entre autres le 'Sheylo", le 'Pney Yehoschuoh" et le 'Hassam Saufer. Rav S.R. Hirsch considéra cet appel à la fois comme sa destinée et comme défi. Il quitta donc un poste de rabbin de 60.000 Juifs pour aller aider à reconstruire la Kehilleh (Gemeinde, communauté) en détresse,  à Francfort- sur- le Main. Il s'y distingua par une oeuvre magistrale dans tous  les domaines: communautaire, éducatif et littéraire.

      Le Kahal Adass Yeshurun (1851), fondé par lui, brilla rapidement  avec 300 familles affiliées, une grande synagogue où prièrent plus de mille fidèles, une Mikwe (bain rituel), des organismes de Kashruss et de 'Hessed (bienfaisance) et des écoles secondaires pour filles et pour garçons.

      Pendant les 25 ans suivants Rav S.R. HIRSCH mena un âpre et tenace combat  dans les domaines législatif  et politique pour que sa communauté soit reconnue officiellement comme indépendante, gérant elle même ses taxes et dépenses , séparée de la communauté générale contrôlée par la Réforme.

        Son agenda pratique était très chargé:  En plus des fonctions de rabbin, directeur et éducateur , il  du entreprendre de nombreux voyages à Berlin, capitale du Reich, pour y mener ses démarches  politiques  en vue d'obtenir la  sécession complète et radicale , la reconnaissance de l'indépendance de sa Gemeinde, (Austrittsgesetz 1878).  Le principe et la loi de séparation  se heurtèrent aussi à l'opposition des "orthodoxes modernes". Il faut y ajouter l'édition de sa revue mensuelle 'Yechouroun', ("Jeschurun, Monatsblatt zur Förderung jüdischen Geistes und jüdisches Leben in Haus, Gemeinde und Schule") organe de diffusion de la Toïreh, fondé en 1854 . La plupart des articles de Rav S.R. HIRSCH qui ont été publiés dans « Yechouroun «  furent rassemblés dans les 'Gesammelte Schriften' en 6 volumes / Ffm. 1902- 1912).

         Célèbre est son Commentaire sur le 'Humash ('Der Pentateuch, Übersetzt und erläutert' 1867-1878), dans lequel il dévoile  brillamment  ses connaissances en Toïreh, joignant à une analyse profonde du Texte les interactions avec les Sugyauss (Gemoress rattachées, contenant une série de questions et réponses)  et d' autres références de nos Sages qui s'y rapportent.

       Le Rav S.R. Hirsch est également célèbre pour sa conception de Torah im Dere'h Eretz, tant en ce qui concerne nos relations avec le monde moderne non-Juif que par exemple l'accès à certaines professions  par des Juifs de la Torah. Il règne une grande confusion au sujet de cette conception, dont suite aux évènements (Allemagne nazie, 'Hurban, Entité sioniste) les continuateurs qui se réclament de lui certains prétendent que nombre de détails et formulations seraient « dépassés ». Toutefois ce n'est pas Rav S.R. Hirsch qui était en erreur. Certaines critiques veulent plutôt sauver l'honneur de leurs parents ou justifier leurs positions douteuses actuelles.

       Des imitateurs nettement moins bien intentionnés de nos jours n'ont,  en aucun autre domaine, commis tant d'erreurs et d'abus, avec des conséquences catastrophiques, que sous le couvert de Torah im Dere'h  Eretz.

       Personne de moins que le Tsanser Ruv z"l, le 'Divreï 'Haïm' a fait l'éloge du  Rav S.R. Hirsch dans les termes suivants : "Ce que nous faisons ici en Pologne, est ce qu'il a fait en Allemagne". Les Rabbonim lithuaniens d’antan étaient tout aussi  positifs dans leur appréciation.

       Voici encore quelques autres ouvrages monumentaux (liste non complète) de Rav S.R. HIRSCH: "Das Prinzip der Gewissensfreiheit" (1874), "Der Austritt aus der Gemeinde" (1876), "Übersetzung und Erklärung der Psalmen" (1882/Tehillim), "Über die Beziehungen des Talmuds zum Judentum" (1884),  "Sprüche der Väter, übersetzt und erläutert" (Commentaire sur Pirkey Avoss),  et son 'Siddur commenté' (édité après sa mort).

        Toute l’Œuvre de Rav S.R. HIRSCH  est imprégnée  de l'éternel message de la Torah, appelant le "Mensch/Ysroel", l'homme Juif (entier et indivisible!) à remplir sa mission de représentant responsable du « Peuple Saint, Royaume de Prêtres ».

     Le Juif armé de la conception originale, non falsifiée de Rav S.R. Hirsch de Thorah im Derech Eretz,  Droiture et d’intégrité, ne tombera pas dans le panneau de l’hérésie sioniste-religieuse.
       Voici un exemple de l'intégrité de Rav S.R. HIRSCH: La Gemeinde de Francfort sur le Main  paya le salaire du Rav  au début de chaque trimestre de l'année civile. Rav Hirsch disait à sa famille que s' il venait à quitter ce monde avant la fin du trimestre, ils doivent rendre la partie de son salaire versée en trop. Il est décédé le 27 Tevess 5649 (31 déc. 1888).  "Le fruit du Juste est un arbre de vie, et le Sage gagne des âmes" (Mishle - Proverbes 11,30)

     

    °°°°0000°°°°


    27-01-2017 om 01:14 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    06-01-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.L’Exil sous sionisme « religieux »
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    בס"ד 

    L’Exil sous sionisme « religieux »


    Beaucoup de braves Juifs sont encore à ce stade de ne pas savoir ce qui se passe réellement dans le monde, mais se demandent pourquoi
    משיח n’est-il pas encore venu, alors que pour leur part ils ont accepté le joug de la גלות et font תשובה pour les עבירות qui ont fait que HaShem nous a chassés de la Terre Sainte ? Nous n’avons pas besoin d’aller loin pour se rendre compte qui sont ceux qui retardent la גאולה et rendent l’Exil plus long et plus difficile ! Ils se trouvent partout, dans les hautes sphères des Etats dans le monde, ils apparaissent en cravate, chapeau, ils dirigent aussi des communautés Juives !

     

    Sans devoir être un savant Rabbin ou un expert politique, nous pouvons constater que les sionistes sont derrière tous les conflits et agissent au nom des Juifs, de la Thora et du Talmud dont ils falsifient les interprétations de nos חכמים ז"ל sur certains sujets.

     

    Rien que ces dernières années et ce jusqu’aujourd’hui, le Peuple Juif subit la honte à cause des crimes que le régime sioniste et l’armée sioniste commettent contre les Palestiniens natifs qui ne font que de réclamer leurs droits, et de même contre les Juifs antisionistes en Palestine Occupée.

     

    La propagande sioniste noircit la réputation du Peuple Juif et ainsi trompe les nations sur la valeur et le rôle du Peuple Choisi, ce qui fait que les nations ne font pas la différence entre Juifs authentiques et sionistes religieux. Il y a de quoi, quand nous constatons que le sionisme a aussi contaminé des Rabbins ! Au début, les sionistes furent plus des renégats laïcs, bien qu’il y ait eu déjà quelques religieux, mais aujourd’hui le sionisme a pris une forme religieuse, ce qui fait que nous voyons de plus en plus de sionistes déguisés en « Juifs pieux » qui prennent les rennes au gouvernement ou sont dans la « knesset haminim ».

     

    Le régime sioniste s’en prend à des jeunes חרדים, des jeunes hommes comme des ישיבה בחורים pour les attirer, voire les forcer à s’enrôler dans l’armée sioniste ! C’est avec beaucoup de peine que nous pouvons sauver une partie d’entre eux des mains des רשעים qui veulent leur faire renier la véritable אמונה !

     

    Nous disons être en גלות et Dispersion, mais nous devrions aussi être plus en accord avec cette affirmation ; les Juifs sont beaucoup trop nombreux dans l’entité sioniste où en plus ils sont gênés dans l’accomplissement des מצוות. Comment feraient-ils sans compter sur les « avantages » des רשעים sionistes illégaux en Palestine ? Seraient-ils en Palestine s’ils ne pouvaient pas compter sur l’argent, la protection des « dangereux Arabes » ? Nous invitons nos frères et sœurs Juifs qui ne remplissent pas les conditions pour pouvoir résider en Terre Sainte en temps d’Exil, à partir de l’entité sioniste afin d’échapper au malheur qui risque de s’abattre soudainement. Beaucoup de Juifs sincères l’ont fait dès que l’entité sioniste fut créée.

     

    Notre Exil est d’autant plus pénible que des חלולי השם se font en série sur le plan politique, affaires et religieux ! La liste est longue pour les citer tous. Partout où il y a coca-cola les Loulous sont aussi, ils se mêlent dans les affaires d’Etats, dans l’intérêt des sionistes. Ainsi avons-nous vu récemment par ex une délégation Loubavitch d’hommes d’affaires et de jeunes, durant la Fête de חנוכה dansant avec des politiciens Bahreinis, des רשעים arabes ne respectant pas les droits de l’Homme ! Peu de journaux ont rapporté et dénoncé ce fait. Ils n’étaient pas à leur première sortie sioniste !

     

    Nous nous distançons de cette secte sioniste, bien que sur le plan strictement Judaïsme, ils font de bonnes choses. D’ailleurs, leurs deux dernier Rebbes étaient déjà tombés dans le sionisme, même si eux-mêmes n’avait pas mis leurs pieds en Terre Sainte. Dommage qu’ils avaient quitté la ligne antisioniste de leurs prédécesseurs, des vrais Rabbis antisionistes zélés tel que רבי שלום דובער שניאורסאהן ז"ל(1860-1920). Maintenant, ils ont un village dans l’entité sioniste, « כפר חב"ד», collaborent avec le régime, renfloue l’armée, etc.…

     

    En passant, certains nous reprochent d’aller avec les « אַראַבער», alors que nous parlons d’alliance amicale stratégique avec les Musulmans contre le sionisme qui est l’ennemi commun des Musulmans et des Juifs, voire de l’humanité ! Ce qui est un קידוש השם ! http://www.bloggen.be/yechouroun/zoeken.php

     

    Les relations des sionistes et des dictateurs arabes datent de longtemps ; les sionistes et les wahhabites/takfiristes sont de la même mauvaise graine. Cela fut dévoilé lors de la guerre en Syrie, quand les terroristes sionistes et les terroristes islamistes œuvrent ensemble contre le gouvernement légal de Damas, et aussi lors de rencontres sionistes-saoudiennes pour comploter contre l’Axe de la Résistance.

     

    Nous rappelons aussi que le régime sioniste œuvre activement pour attirer des braves Juifs européens dans leur entité infernale. Mais ברוך השם, les Juifs ne se laissent plus faire. Certains de ceux qui vont dans l’entité sionistes sont des sionistes convaincus, mais la plupart parmi eux ont été entrainés dans cette idéologie et entité sionistes. Plusieurs en sont revenus plus que déçus pensant avoir été amenés sur la Terre Ancestrale et pouvoir vivre pleinement le Judaïsme !

     

    Il est important pour nous Juifs, plus que jamais, d’étudier la Thora et d’appliquer ce que nous enseignent חז"ל, et de savoir ce que les sionistes font en notre nom. Ils dressent les nations contre nous pour que nous acceptions leur domination. Il nous faut dénoncer chaque חלול השם, car ils retiennent la venue de משיח et l’accomplissement des Promesses Divines pour les Juifs et pour toute l’humanité.

     

    ... וּשְׁבוֹר עוֹל הַגוֹיִם וְעוֹל גָלויֻוֹת מֵעַל צַוָּארֵנוּ וְתוֹלִיכֵנוּ מְהֵרָה קוֹמְמִיּוּת לְאַרְצֵנוּ ...



    Sur demande des internautes, la traduction des mots hébraïques en annexe.

    Bijlagen:
    Traduction des mots hébraïques dans le texte L’Exil sous sionisme « religieux ».png (35.6 KB)   

    06-01-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    22-12-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Hanoukka 25 Kislev 5777
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Hanoukka 25 Kislev 5777

    חנוכה כ"ה כסלו תשע"ז


    Fête de l’inauguration du 2ème Temple et aussi appelée Fête des lumières

     

    25 Kislev, premier jour des huit jours de la Fête de Hanoukka tombe cette année le dimanche 25 décembre à la tombée de la nuit. במוצאי שבת, nous allumons la première lumière de Hanoukka, et les jours suivants chaque fois une lumière de plus jusqu’à 8.

     

    Nous rappelons la victoire de la Résistance des Cohanim (prêtres Juifs) conduite par Mattathias sur les Syro-Grecs (dynastie hellénistique) qui persécutaient les Juifs à cause de l’Etude et l’Observation de la Thora. Cela s’est passé il y a exactement  2184 ans (-168)

     

    Beaucoup d’histoires sont liées à la Fête de Hanoukka et c’est pour cela que nous retrouvons des coutumes liées à cette Fête : des mets frits à cause du miracle de la fiole d’huile d’olive comme les beignets, des plats lactés, les toupies…

      

    Voici ce que nous ajoutons dans les prières pendant les huit jours de Hanoukka :

     

     ...

    Nous Te remercions pour les miracles, la délivrance, pour les exploits que Tu as montrés, pour les délivrances, pour les prodiges, pour les consolations et pour les guerres contre les peuples impies que Tu as menées pour nos pères en leur temps, à cette époque-ci.

     

    Au temps de Mattathias fils de Yohonon, le grand-Prêtre le Hasmonéen et ses fils, quand la domination impie de la Grèce s’est dressée contre les Juifs pour leur faire oublier Ta Thora et les forcer de transgresser les lois, expressions de Ta volonté,  Toi Maitre du monde,  dans Ta grande Miséricorde,

    ·         Tu les as soutenus dans le temps de leur détresse,

    ·         Tu as combattu en leur faveur,

    ·         Tu T’es rangé à leur parti,

    ·         Tu les as vengés.

    ·         Tu as livré

    -         les forts aux mains des faibles

    -         la multitude aux mains de ceux qui sont peu

    -         des impurs aux mains des purs (de pécher)

    -         les impies aux mains des justes

    -         des scélérats aux mains de ceux qui étudient la Thora.

    Pour Toi, Maitre du monde, Tu T’es fait un nom grand et saint dans Ton monde, et pour Ton Peuple, Tu as procuré une grande victoire et une délivrance comme en ce jour.

    Puis (après que Tes enfants ont gagné cette guerre), ils sont venus au Sanctuaire de Ton Temple et ont débarrassé Ton Palais (ils ont sorti les idoles que les Grecs ont laissées) et ils ont purifié Ta Maison Sainte, et ont allumé les lampes du chandelier dans Tes parvis sacrés, et ils ont établi ces huit jours de Hanoukka pour bénir et louer Ton grand Nom.

     ...

     

    Ce n’est pas difficile de faire le rapport entre les Syro-Grecs et les sionistes. Bien que les sionistes religieux utilisent l’aspect extérieur du Judaïsme, ils peuvent être comparés à bien des égards aux politiciens collaborateurs des Syro-Grecs.

     

    Parmi les sionistes contemporains se trouvent aussi de ceux qui étudient la Thora, mais pour la falsifier et s’en servir pour leurs intérêts nationalistes.

     

    Depuis la propagation de leur idéologie impure sortie des ténèbres à la fin du 19ème siècle, et surtout à travers l’établissement de leur entité en Terre Sainte, les sionistes ont tué un grand nombre d’âmes Juives, en leur faisant renier la Foi Juive, en les convertissant à leur nationalisme.

     

    En s’établissant en Terre Sainte, en imposant leur domination en Palestine, ils vont à l’encontre des principes de la Foi Juive (que Maimonide a classée en 13 points) dont celui de ne pas attendre la venue de Moshiah annoncé par Elie le Prophète qui doit nous délivrer de l’Exil. Ils ne font non plus confiance au Saint Créateur pour la protection, mais utilisent les armes pour attaquer d’autres peuples, dont la population palestinienne qu’ils maltraitent, et dont ils ont chassé ou tué un grand nombre pour les démunir de leur terre natale. Pratiquer des commandements de la Thora en cassant les Serments Divins, dont le Peuple Juif  a été conjuré, n’est pas valable. Un État sioniste ‘pieux’ est pire qu'un Etat sioniste laïque ; la tromperie des nations en est plus grande.

     

    Mais, nous Juifs, petit reste faible en Exil et Dispersion, nous continuons de servir le Maitre du monde en toute fidélité à Sa Sainte Parole, nous nous purifions, nous faisons confiance en la bonté et la miséricorde du Tout-Puissant pour être sauvés de ce dernier Exil afin de pouvoir bénir et louer Son grand nom dans le 3ème et éternel Temple qu’il fera descendre du Ciel, une maison de prière pour toutes les nations.

     

    Hadassah BORREMAN

    22-12-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    15-12-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Qu’a donc inventé le post-sioniste Sh. SAND
    Klik op de afbeelding om de link te volgen


    Qu’a donc inventé le post-sioniste Sh. SAND

     


    Malheureusement, certains activistes pro-palestiniens sont très peu regardants dans leurs sources, reprennent n’importe quelle opinion erronée lancée dans l’Internet, parce que l’auteur serait soi disant antisioniste. Ils ne distinguent pas la différence entre anti- et « post-sioniste », entre Rabbins libéraux et orthodoxes. Les vociférations du colérique Sh. SAND, l’auteur de l’opuscule « L’invention du peuple juif » leurs plaisent, alors que c’est une négation de la Révélation.

     

    Au début, il y avait « Kusari» un essai philosophique du Rabbin et poète Yehouda HALÉVY (1075-1141). Il s’agit d’une homélie, apologie du Judaïsme sous forme d’un débat dans lequel trois personnes, un chrétien, un Musulman et un Juif, doivent exposer leurs religions respectives à un roi des Khazars. Celui-ci se convertirait, avec ses sujets, à la religion qui est la plus convaincante pour lui. Il s’agit évidemment d’une allégorie. Ce « débat» n’eut jamais lieu et les arguments avancés sont peu convaincants.

     

    C’est donc un mythe qu’un roi des Khazars se soit converti et soit par ce biais, ancêtre des Juifs Ashkénazes !!! C’est de la calomnie pure et simple qui n’a rien à voir avec l’antisionisme. Le Peuple Juif est né au Mont Sinaï avec l’acceptation de la Thora et a vécu en Terre Sainte. A cause des ses transgressions, HaShem l’a chassé pour le temps de l’Exil de sa terre et l’a dispersé pour remplir une certaine tâche aux quatre coins de la terre dont aussi en Europe, d’où les Juifs Ashkénazes avec leurs traditions adaptées au lieu.  

     

    Le plat a été réchauffé par le publiciste et aventurier d’origine judéo-hongroise Arthur KOESTLER (1905-1983) dans son ouvrage « La treizième tribu » (1976). Cet écrit, en anglais, est entièrement disponible online. Il est la base non-mentionnée, plagiée, par le prof d’université « post-sioniste » Sh. SAND.

     

    Sa référence à l’historien-rabbin Heinrich GRAETZ (1817-1891) est également un non-sens.

     

    GRAETZ fut gravement critiqué et réfuté pour son « Histoire des Juifs » dès sa parution, par le rabbin Samson Raphael HIRSCH (repris dans le tome V des « Gesammelte Schriften » (Œuvres choisies).

     

    Posez-vous vous-même la question : Qu’a donc inventé le post-sioniste Sh. SAND ? Des divagations pseudo-historiques !

     

    Nous préférons attirer votre attention sur le professeur RABKIN et ses ouvrages scientifiques et de convictions spirituelles Juives de haute valeur, déjà recommandés dans notre site « Yechouroun » http://www.bloggen.be/yechouroun/zoeken.php

     


    15-12-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    24-11-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Feu exceptionnel dans l’entité sioniste
    Klik op de afbeelding om de link te volgen


    Feu exceptionnel dans l’entité sioniste

     

     

    דברים ברורים
    מרבינו הקדוש בעל ויואל משה זצ"ל זי"ע

     

     

     " דער בוכ"ע זאל העלפן ס'זאל זיין במהרה דורכ'ן מלך המשיח זאלען זיי בטל ומבוטל ווערן " ווייל דורך די אומות איז דאך א סכנה פאר אידן, דער בוכ"ע זאל זיך מרחם זיין, " אבער אין דעם קען גארנישט מסופק זיין ווער ס'גלייבט אז ס'איז דא א באשעפער, אז פאר ביאת המשיח מיז דאס בטל ומבוטל ווערן כעפרא דארעא די גאנצע מלוכה.

    (קונ' דברות קדש שלח, עמוד פ"ט)

     

     

    " ס'איז קיין שום ספק נישט דעס וועט פארברענט ווערן כלה ואבד איידער משיח וועט קומען " נאר איך זאג דאך - אייביג האב איך דאס געטענה'ט - איך בעט מיך ביי השי"ת אז דער מלך המשיח זאל עס מבטל זיין נישט דע אומות, דורך דע אומות איז דאך א סכנה פאר אידן, אבער דאס איז קיין שום ספק נישט ביאת המשיח וועט נישט זיין ביז ס'וועט נישט זיין א שריד ופליט פון דער מלוכה, דאס מיז בטל ומבטל ווערן, א איד וואס גלייבט אין באשעפער קען אין דעם נישט מסופק זיין דאס זאל זיין אנדערשט.

    (שם, עמוד נ"ג)

     


    Pour ceux qui ne comprennent pas le Yiddish, voici ce que le Rabbi de Satmar, Yoel TEITELBAUM disait :

     

    Que HaShem aide et ait compassion afin que la domination[1] soit annulée par le מלך משיח, et non par les nations, car ce serait un danger pour les Juifs. Mais pour celui qui croit qu’il y a un Créateur, il n’y a pas à douter, il croit qu’avant la venue de משיח, toute la domination sera effacée de la face de la terre.

    Il n’y a aucun doute qu’elle sera entièrement brûlée et perdue avant que משיח n’arrive. La venue de משיח sera quand il n’en restera plus rien de cette entité. Un Juif qui croit dans le Créateur ne peut douter que cela ne se passera pas autrement.

     

     

    Beaucoup de questions et de spéculations circulent pour savoir que sont ces feux inhabituels :


    -        Est-ce un feu du ciel ou de l’enfer ?


    -     Est-ce מידה כנגד מידה pour les feux que les sionistes ont tirés sur Gaza en 2009 ?


    -        Est-ce seulement à cause de la chaleur et le vent ?

           Les sionistes invoquent un système défaillant pour se déculpabiliser. Incompétence volontaire des organes chargés d’étendre le feu ? C’est irresponsable et criminel ! Par contre, les soldats de l’armée sioniste sont militairement équipés d’engins destructeurs les plus sophistiqués pour tuer des pauvres gens en Palestine qu’ils occupent illégalement depuis ‘48 !


    -        Est-ce que ce sont les sionistes eux-mêmes qui ont allumé ces feux, directement ou indirectement ?
    Les sionistes disent que ce n’est pas eux, mais accusent les Palestiniens ! Notons que le régime sioniste cherche toujours des prétextes lui permettant d’intensifier la répression des Palestiniens.


    -        Est-ce Al-Qaïda ? Surprenant, quand on sait que le régime sioniste soutient directement les terroristes qaïdistes de l'ex Front Al Nosra (Fatah al-Chaam) en Syrie face à l'armée syrienne et ses alliés. 

     Nous sommes d’avis que, quelque soit l’origine de ces feux, cela devrait être compris comme un avertissement de dégager de Palestine pour les occupants sionistes, mais aussi pour les trop nombreux Juifs qui ne remplissent pas les conditions de la Thora pour pouvoir vivre en Terre Sainte tant que dure l’Exil.

     Si nous acceptons le joug de la גלות, si nous faisons תשובה, השי"ת réalisera sa Promesse de ramener les Exilés des quatre coins de la terre dans le Pays Promis.

     


    [1] l’entité sioniste

    24-11-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (1)
    11-11-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Vote à l’UNESCO
    Klik op de afbeelding om de link te volgen


    Hystérie sioniste

    à propos du vote à l’UNESCO

     

    C’est un sujet qui fait parler et fait couler beaucoup d’encre, tant parmi les Juifs que parmi les sionistes. Les uns, sans savoir en quoi consiste cet accord, se sentent attaqués dans leur spiritualité, les autres sachant peut-être que trop bien ce qui a été signé, sont frappés dans leur nationalisme.

     

    Cette alarme non justifiée que les sionistes depuis des mois lancent sans interruption via leur médias, ne tient pas debout ; c’est une erreur, pire c’est un mensonge ! Ils accusent l’UNESCO d’avoir falsifié l’histoire ! Alors qu’elle rappelle juste que « la vieille ville de Jérusalem est la ville sacrée des trois monothéismes, le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam ». Déclaration de la Directrice générale de l’UNESCO sur la Vieille ville de Jérusalem et ses remparts, Patrimoine mondial de l’UNESCO

     

    Nous savons qu’il ne faut pas beaucoup pour que les sionistes se mettent en colère, ils cherchent des occasions, qui n’en sont pas, pour crier à l’antisémitisme, alors qu’ils ne sont pas Juifs dans le sens qu’ils renient la Thora et le Judaïsme traditionnel authentique.

     

    En France, le CRIF, officine sioniste, considère que « l'Unesco a adopté une résolution qui dénie le lien entre les Juifs et le Mur des Lamentations et le Mont du Temple à Jérusalem ». Même certains Rabbins contaminés par le virus du sionisme, sont tombés dans le piège de la propagande sioniste et voient dans cette résolution une manifestation d’antisémitisme, « non contre l’entité sioniste, mais contre le Peuple Juif même », « une falsification de la Vérité », disent-ils ! Ils se débattent à expliquer et justifier le lien qu’il y a entre le Peuple Juif et le הר הבית et le כותל. Ce n’est absolument pas nécessaire, puisque ce lien, qui existe bien, n’est pas mis en cause.

     

    Cette résolution de l’UNESCO ne parle absolument pas de lien entre le Peuple Juif et le Mont du Temple/Al-Aqsa et le Mur. Au fait, il suffit de savoir lire. Voir le texte en annexe (Bijlagen).

     

    Le mot « Israël » désignant les sionistes, la force occupante. Si les noms sont transcrits de l’Arabe, c’est parce que la Palestine est une terre arabe.

     

    Cette résolution a été prise pour protester contre les multiples violations commises par le régime sioniste et son armée contre les Palestiniens, population native du pays.

     

    Concernant les « Lieux saints», c’est au Waqf jordanien d’y veiller (accord de ‘967). Remarquons que les Musulmans sont respectueux des lieux saints, et que les sionistes ne respectent même pas les lieux saints des Juifs tel que le הר הבית , un lieu très saint, où il est interdit aux Juifs d’y aller à cause de la טומאת מת, ni les morts en profanant des tombes, des Juifs comme des Musulmans.

     

    Pour rappel, le Peuple Juif se trouve en Exil et Dispersion, et n’a donc pas à dominer sur la Palestine, la Terre Sainte, et encore moins les sionistes qui sont un mouvement politique nationaliste expansionniste formé de renégats. Ils se servent de la Thora, du Talmud pour justifier leurs crimes et se servent des lieux saints Juifs pour y faire des choses que la Thora réprouve (manifestations politiques, nationalistes, en tenue non décente, comportement inapproprié …)

     

    Nous espérons qu’avec notre explication, nous avons rassuré nos frères et sœurs Juifs, nous les encourageons à rester fidèles à la Thora et aux paroles de nos Sages. Le temps viendra où השי"ת fera le tri, débarrassera Sa Terre et Son Peuple du fléau du sionisme, comme nos saints Prophètes nous l’ont annoncé. Que ce soit bientôt, אמן!

     

     

     

    Bijlagen:
    L’Unesco a adopté, le 16 avril dernier, une résolution sur la vieille ville de Jérusalem, classée au patrimoine de l’humanité 16 05 13.pdf (62.3 KB)   

    11-11-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    09-11-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Samson Raphael HIRSCH: Obligations civiques des Juifs, interdiction formelle de dominer la Terre Sainte pour toute la durée de l'Exil et de la Dispersion
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

     

     Rav Samson Raphael HIRSCH

                  (1808-1888)

     

    PATRIOTISME, OBLIGATIONS CIVIQUES  DES JUIFS

    ENVERS LES ETATS OU NOUS VIVONS ET

      INTERDICTION FORMELLE DE DOMINER LA TERRE SAINTE

    POUR TOUTE LA DUREE DE L’EXIL ET DE LA DISPERSION

     

     

     

    «…Etant affligés par la perte de cet Etat [celui de l’Antiquité], nous regrettons le péché qui l’a causée, nous prenons à cœur la rudesse qui nous est advenue en pérégrination comme correction paternelle visant notre amélioration. Nous regrettons les manquements dans l’application de Thora qui ont causé cette ruine. Si dans nos prières et souhaits, notre espoir va vers la réunification dans le Pays, ce n’est nullement pour briller là-bas comme Etat parmi les Etats, mais bien en vue d’être réunis pour y accomplir notre vocation spirituelle en appliquant la Thora dans le Pays et sur le sol qui nous a été promis, accordé et promis de nouveau.

    Précisément, cette vocation spirituelle religieuse nous impose : tant que Dieu ne nous appelle pas vers là-bas, de vivre et de travailler avec amour de la patrie, là où Il nous a désignés, d’y rassembler nos forces physiques et mentales, nos biens et tout le noble contenu de l’action de Ysroél, pour contribuer au bien-être de l’Etat qui nous a accueillis.

    En vue du pays lointain, uniquement l’affliction, les souhaits et l’espoir nous sont permis.  Nous sommes obligés d’attendre la réalisation de cet espoir par l’accomplissement fidèle de tous les devoirs de Ysroél ; mais il est nous interdit d’acquérir la réunification ou la possession du pays par un moyen extérieur quel qu’il soit.

    Trois Serments, disent les Sages, ont été imposés par Dieu, lorsqu’Il envoya Ysroél en pérégrination :

       1) que les fils de Ysroél n’essayent jamais de rétablir leur Etat par eux-mêmes 

       2) qu’ils ne deviennent jamais infidèles envers les Etats qui les ont accueillis
     
       3) que les Etats ne les oppriment pas excessivement (Talmud, Traité Kesuvoss 111,1)

    Les chroniques historiques témoignent au sujet de l’application des deux premiers serments, quant à celle du troisième, les Etats doivent se jugent eux-mêmes. »

     

    Extrait de Haurèw, essais sur les devoirs de Ysroél dans la Dispersion, Chapitre 96, § 608 Devoirs de sujets et de citoyens. (1837, en langue allemande)

     


    Dans la voie du Rabbin S.R. HIRSCH
     : Les Juifs qui s’en tiennent avec droiture, honnêtement et en connaissance de cause à la Thora ne peuvent  en aucun cas être sioniste ou même faire des compromissions  avec le Sionisme.

     

    Lire : Déclaration programmatique de Yechouroun Judaïsme contre Sionisme.


    09-11-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    13-10-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.סוכות תשע"ז
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    בס"ד

    סוכות תשע"ז

     

     

    Après les ימים נוראים qui se sont terminés avec יום כפור, où nous espérons que le Saint Créateur a accepté notre תשובה sincère, nous passons à la מצוה suivante, celle de préparer la joyeuse fête de סוסות. Nous construisons des huttes que nous les décorons. La סוכה devient la plus belle pièce de la maison, la maitresse de maison prépare de bons plats en l’honneur de la Fête.

     

    Pendant 7 jours nous vivons dans la סוכה : nous y mangeons, dormons, passons notre temps, nous nous réjouissons, remplis de louange pour השי"ת, nous souvenant de nos ancêtres qui habitaient dans des huttes dans le désert, ne faisant confiance qu’en השי"ת pour leur protection contre tout mal (ennemis, animaux sauvage, intempéries…).

     

    D’autres מצוות sont liées à cette fête telle qu’entre autres celle d’agiter les 4 espèces qui selon certains Sages représentent chacune une catégorie de Juifs (les sionistes exclus):

     

    1.      אתרוג (le cédrat), il a un bon gout et une bonne odeur, ce sont les Juifs qui étudient la Thora et font de מעשים טובים

    2.      לולב (la branche de palmier), il n’a pas d’odeur, ce sont les Juifs qui étudient, mais ne font pas de מעשים טובים

    3.      הדס (le myrte), les feuilles ont une bonne odeur, ce sont les Juifs qui accomplissent des מעשים טובים

    4.      ערבה (la feuille de saule). Ses feuilles n’ont ni de gout ni d’odeur, ce sont les Juifs qui n’étudient pas et ne font pas de מעשים טובים

     

    C’est justement pendant cette Fête de סוסות que nous pouvons être tous ensemble, tout comme les 4 espèces sont réunis lors de l’accomplissement de la מצוה d’agiter les espèces dans 6 directions (Sud, Nord, Est, en-haut, en bas, Ouest selon האריז"ל). 

     

    En quittant la סוכה, nous prions que l’an prochain nous puissions mériter d’être assis dans la grande סוכה faite de la peau du Léviathan, la סוכה de משיח!

     

    הרחמן הוא יקים לנו את סוכת דוד הנופלת

     

    Nous attendons que se réalisent les paroles du Prophète Amos (עמוס ט' י"א) :

     

    בַּיּוֹם הַהוּא אָקִים אֶת סֻכַּת דָּוִיד הַנֹּפֶלֶת וְגָדַרְתִּי אֶת פִּרְצֵיהֶן וַהֲרִסֹתָיו אָקִים וּבְנִיתִיהָ כִּימֵי עוֹלָם.

     

     

    YECHOUROUN souhaite à tous les Juifs

     

    א פרייליכן יום טוב!

    חג הסוכות שמח!

     

    13-10-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    02-10-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Prière de Moussaf de la Fête de Nouvelle Année (Extrait)- Rappel 5777
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    בס"ד

    מוסף ליום א' של ראש השנה

     

     
    Prière de Moussaf de Rosh haShonoh (Extrait)

     

    Et nous voulons raconter la forte sainteté de ce jour, car il est terrible et redoutable. En ce jour, Ta royauté est élevée (à travers les prières des enfants d’Yisroel). Et Ton Trône sera établi (avec la bonté que D’ fait pour Ses créatures) et Tu t’y assoies avec vérité.

    C’est vrai, Toi, Tu es le Juge et Tu réprimande (nous devons nous repentir), et Toi, Tu sais (tout) et Tu es un témoignage, Tu écris et Tu signes. Tu Te rappelle tout ce qui est déjà oublié, et Tu ouvres le céleste Livre des souvenirs (où sont inscrits les actes des Justes et des méchants et des moyens, ceux qui sont entre) qui se lit de lui-même et où s’y trouve la propre signature de chaque homme. Il sera sonné du grand Shofar et la vois du Saint-béni-soit-il sera entendue dans le silence et les anges tremblent et une frayeur et un tremblement (devant D’) s’emparent d’eux. Ils disent : Voici le jour du Jugement (peut-être est-ce aujourd’hui le grand jour de Jugement qui aura lieu dans l’Avenir) pour juger avec le Din (jugement- loi - droit) les anges du ciel, car par le Din, ils (les hommes) ne peuvent pas être méritants auprès de Toi (même les anges ne peuvent pas être justifiés quand D’ les juge avec le Din). Toutes les créatures du monde passent devant Toi, comme des moutons qui seront comptés un par un, tel un berger qui vérifie son troupeau. Il passe son troupeau sous la houlette, ainsi Toi, Tu opères, et Tu comptes et Tu Te souviens pour juger toutes les créatures et Tu fixes les besoins pour toutes les créatures et Tu écris leur verdict.

     Le jour de Rosh haShonoh on écrit, et le jour de Yom Kippour on signe :

    ·         Combien devront quitter ce monde

    ·         Combien doivent être créé

    ·         Qui restera en vie

    ·         Et qui mourra (dans cette année)

    ·         Qui mourra en son temps

    ·         Et qui mourra avant son temps (à cause de ses péchés, il devra mourir avant le temps qui lui était fixé)

    ·         Qui par l’eau ( qui va être condamné à mourir par l’eau)

    ·         Et qui par le feu

    ·         Qui par l’épée

    ·         Et qui par une bête sauvage

    ·         Qui par la faim

    ·         Et qui par la soif

    ·         Qui par une tempête

    ·         Et qui par une épidémie

    ·         Qui sera étranglé

    ·         Et qui sera lapidé

    ·         Qui pourra rester habiter confortablement sur place

    ·         Et qui devra errer

    ·         Qui vivra tranquille

    ·         Et qui vivra en étant dérangé

    ·         Qui vivra heureux

    ·         Et qui devra se tourmenter

    ·         Qui s’appauvrira

    ·         Et qui s’enrichira

    ·         Qui sera rabaissé

    ·         Et qui sera élevé

     

    ותשובה ותפלה וצדקה

    מעבירין את רוע הגזרה

    La repentance, la prière et la bienfaisance enlèvent le mal de ce décret.

     

    Car comme Ton Nom indique l’indulgence ainsi est Ta louange que Tu es Miséricordieux et compatissant. Il est difficile de Te mettre en colère et il est facile de T’apaiser, car Tu ne veux pas la mort du méchant, il doit seulement se détourner de ses mauvaises voies et rester en vie. Jusqu’au jour de sa mort, Tu l’attends qu’il se repente. S’il se repend, Tu l’acceptes immédiatement.

    C’est vrai, Tu es leur Créateur et Tu connais leur mauvais penchant, car ils sont chair et sang. L’homme est formé de poussière et à sa fin il redeviendra poussière (dans sa tombe).  Il gagne son pain en travaillant dur, il est comparable à un tesson cassé, à l’herbe desséchée, à un bourgeon qui se flétrit, et il est comme une ombre qui passe, comme un nuage qui s’en va, et comme le vent qui souffle et comme la poussière qui vole et comme un rêve qui s’envole.

     

    ואתה הוא מלך אל חי וקים

    Mais Toi, maître du monde, Tu es Roi, D’ Vivant et Eternel.

     ...

    Traduit par Hadassah

    Le Collectif de Yechouroun Judaïsme contre Sionisme souhaite à ses lecteurs

    une bonne et douce année תשע"ז  (5777)

    02-10-2016 om 09:27 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (2)
    25-09-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Le sionisme est très dangereux !
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    בס"ד

    Le sionisme est très dangereux !


    Un ami Juif antisioniste, en voyant l’image du drapeau sioniste qui brûle s’est exclamé en disant :
     «
    די גאנצע ציוניסטישע מדינה זאל פארברענט ווערען  /que toute l’entité sioniste soit brûlée !)

     

    Comme le dit קוהלת, il y a un temps pour tout (קוהלת פרק ג' א-ח). Il y a un temps pour parler et un temps pour se taire, עֵת לַחֲשׁוֹת וְעֵת לְדַבֵּר (ג' ז). Un temps pour parler et un temps pour se taire. Maintenant, tant qu’il est encore temps, c’est un temps pour parler, nous devons dire et avertir à haute voix combien notre Peuple est en danger.

     

    Avec le sionisme, nous vivons la plus grande épreuve de notre histoire. L’Exil en soi est déjà une épreuve, mais celui-ci nous devons l’accepter de plein gré car c’est la volonté de notre Créateur. C’est certes une punition pour avoir transgressé Ses commandements alors que nous étions dans notre Pays et jouissions de la Présence Divine et de toutes les bontés de השי"ת, mais ce dernier et long Exil et dispersion que nous vivons est aussi pour notre bien, car en faisant תשובה, השי"ת nous forme pour nous faire mériter de retourner en Terre Promise.

     

    השיבנו : Aides-nous dans notre vie quotidienne à retourner vers Toi en תשובה  véritable, ainsi nous retrouverons également le Retour vers l’indépendance nationale dans le pays des aïeux, un retour que nous n’avons à attendre seulement des mains de Dieu, Qui fut aussi l’Unique Créateur de notre destinée nationale d’antan”. (Traduction de cette prière par Rav Samson Raphael HIRSCH)

     

    Ce n’est pas assez que nous souffrons de la גלות, il faut encore que dans le Peuple Juif s’infiltrent des mauvais éléments envoyés par le שטן pour nous faire dévier de la Thora et donc du chemin que השי"ת a tracé pour Son Peuple. Le sionisme s’infiltre dans nos communautés, nos pensées, nos cœurs tel un serpent vénéneux.

     

    La propagande sioniste ne cesse d’œuvrer, si ce n’est pas d’une façon agressive et militaire comme ils le font envers la population native de Palestine, c’est d’une façon doucereuse et rusée, en appuyant sur des cordes sensibles, tel le « retour à Sion » après lequel nous soupirons et pour lequel nous prions chaque jour. Les sionistes cherchent à attirer les Juifs de la Dispersion, particulièrement ceux de France et de Belgique, afin qu’ils s’établissent dans l’entité sioniste.

     

    Les sionistes se servent de tous faits divers pour alimenter leur propagande et en faire des affaires d’Etat et internationales pour imposer leur volonté auprès des gouvernements. Encore récemment, une jeune femme belge, activiste d’un mouvement chrétien pour l’aide humanitaire en Palestine s’est fait arrêter à l’aéroport de Lod et s’est vue refuser l’entrée dans le pays. Elle n’est pourtant pas antisioniste puisqu’elle est partisante de la « solution de deux-Etats » ! Ce qui est impensable et inadmissible pour nous Juifs de Thora.

     

    Une de leurs spécialités est « argumentum ad personam », de s’attaquer à des personnes privées au lieu de répondre sur le fond de la question. Ainsi se comportent-ils envers les nations pour défendre leur occupation injuste et illégale en Palestine.

     

    Malheureusement, parmi nous se trouvent aussi des frères et sœurs qui, parce que contaminés par le sionisme, ne sont pas clairs sur la problématique du sionisme, et ne sont donc pas conséquents dans la pratique, mais qui pour le reste, ce sont des braves gens qui observent les מצוות. Par ex : ils ne font donc pas la différence entre les résistants au sionisme palestiniens (des Juifs comme des Musulmans) et les terroristes que sont les sionistes, Daech et d’autres groupes terroristes takfiristes et wahhabites.

     

    Nous voulons avertir nos frères et sœurs Juifs de ne pas se laisser avoir par la propagande sioniste. Beaucoup sont tombé dans le piège et sont repartis de là-bas, car déçus et abusés, ayant perdu leur identité Juive ainsi que leur fortune.

     

    Nous dénonçons également avec force les lobbies sionistes tels le CRIF en France, la CCOJB, le CICB, FJO en Belgique. Ces organisations sionistes propagent l’hérésie et font donc beaucoup de tort aux Communautés de Juifs ; leurs dirigeants se profilent comme des représentants de tous les Juifs, alors que ceux-ci ne les reconnaissent pas.

     

    Il serait également bien que les autorités des pays, pour autant qu’ils ne soient pas eux-mêmes contaminés par le virus sioniste, cherchent à savoir quelle idéologie néfaste se trouve derrière ces soi-disant représentants des Juifs.

     

    Nous recommandons aussi l’article du 3 avril ’16 « La propagande sioniste bat son plein » http://www.bloggen.be/yechouroun/archief.php?ID=2869654

     

    Il nous faut tenir fermes, savoir ce que nous sommes et nous appliquer à faire ce que השי"ת nous demande.

     

    ישעיה כ"ו כ': לך עמי בא בחדריך וסגר דלתיך בעדך חבי כמעט-רגע עד יעבור-זעם:

    Va, mon peuple, retire-toi dans tes demeures, et ferme les portes derrière toi ; cache-toi un court instant, jusqu'à ce que la bourrasque ait passé.

     

    Nous sommes en אלול, où השי"ת désire que nous nous rapprochons de Lui. HaShem acceptera certainement notre repentance sincère et nous accordera la bénédiction en cette nouvelle année 5777.    

    25-09-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    20-09-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Rabbi Ahron Leib Cohen 'Le Talmud et le deux poids deux mesures'
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Rabbi Ahron Leib Cohen שליט"א

    Manchester, Grande Bretagne

     

    Le Talmud et le deux poids deux mesures

     

     

    M. Michael Jones et le Talmud

     

    Le Talmud incarne toute une philosophie pleinement divine et totalement bienveillante, ainsi qu'un mode de vie remontant tout droit jusqu'à la Révélation divine. Il n’est pas possible que le Talmud soit étudié et apprécié comme un champ académique autonome de la connaissance. La connaissance du Talmud exige la foi, la sainteté, l'autodiscipline et des années d'études assidues.

     

    L’article de Michael Jones est basé sur de faux concepts, des extraits tirés hors contexte, des distorsions et des statistiques mensongères, diffusés par la critique chrétienne du Judaïsme ou des intellectuels d'origine Juive qui cherchaient (consciemment ou inconsciemment) à donner libre court à leurs plaisirs physiques et se libérer des restrictions religieuses, qui dans de nombreux cas ont faussement cité des sources talmudiques et scripturales, ou les ont déformées.

     

    M. Jones s'inspire de témoignages d'un petit groupe de Juifs dissidents ‘apikorses ' et ignore le fait qu'il y a un noyau prospère de générations remontant à des milliers d'années composé de plusieurs milliers, voire peut-être même des millions, de Juifs de tous les âges et ayant une stature morale et religieuse très élevée, éparpillés dans le monde (y compris un grand nombre de Juifs polonais !), qui se comportent avec humilité , intégrité, menant une vie de famille satisfaisante et faisant preuve d'une juste compassion et considération pour toutes les personnes qu'elles soient Juives ou non-Juives. Tout cela est basé sur la Torah telle qu'elle est enseignée dans le Talmud.

     

    La Torah et le Talmud sont les moyens par lesquels le Peuple Juif a conservé son identité à travers deux mille ans d'Exil, sans contrainte, mais par une acceptation librement consentie et par amour.

     

    Vice-président Rahimi

     

    M. Rahimi, bien qu’il ne parle pas du Peuple Juif en tant que tel, il parle malheureusement de façon désobligeante du Talmud. Ses références au Talmud sont probablement basées sur des sources malsaines similaires à celles de Michael Jones.

     

    À notre époque, les activités néfastes des sionistes (qui sont encore souvent perçus comme étant des représentants des Juifs dans son ensemble) et l'illégitime «État d'Israël» ne font qu'encourager des opinions similaires à celles exprimées par M. Rahimi, tout comme les activités des «sionistes religieux», en particulier, qui revendiquent une connexion avec le Talmud.

     

    Bien qu'il soit tout à fait clair pour les Juifs orthodoxes authentiques que les points de vue des sionistes religieux sont incompatibles avec les enseignements Juifs ancestraux, ils ont «boulonné » les idéaux nationalistes du sionisme au Judaïsme, en citant fallacieusement des sources pour appuyer leurs idées.

     

    Double Standards? / Deux poids deux mesures?

     

    Il est, je suppose, logique pour le monde entier de réagir différemment aux remarques désobligeantes contre les sources religieuses Juives lorsqu’elles sont faites par des personnes d'origine Juive, par opposition à ces mêmes genres de commentaires quand ils sont faits par des parties non-Juives. Dans le premier cas, ce ne serait pas considéré comme de l'antisémitisme ; après tout, tous les commentaires ont été faits par des Juifs! Donc pas de la critique du monde en général, tandis que dans le second cas, ces propos pourraient facilement être considérés comme une manifestation d'antisémitisme, d'où la critique.

     

    Cependant, la triste réalité est que la critique des remarques désobligeantes comprend la critique des remarques faites contre l'État sioniste d'«Israëx», cette dernière étant tout à fait justifiée et ne devant pas être confondu avec l'antisémitisme.

     

    Rabbi Ahron Leib Cohen שליט"א

     Traduit de l’Anglais par Hadassah BORREMAN

     Texte original en Anglais de Rabbi Ahron Leib Cohen שליט"א de Manchester, Great Britain

    http://www.bloggen.be/jesjoeroen/archief.php?ID=1910798

     

     

    The Talmud and double standards

    »Read more

    Tue Jul 3, 2012 7:29AM GMT

    By E. Michael Jones

    http://www.presstv.ir/detail/2012/07/03/249099/the-talmud-and-double-standards

    20-09-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    01-09-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.דער באניע רב , רבי ישכר בער דאכנער זצ"ל
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    דער באניע רב


    רבי ישכר בער דאכנער זצ"ל


    רב דבית המדרש קהל יטב לב ד'סאטמאר-אנטווערפען


    כ"ח מנחם אב תשנ"ב


    Juste quelques points concernant ce géant de Thora : 


    Le Rav deבאניע  est né en תרס"ה לפ"ק (1905) dans la ville de Vonitsh. Son père fut רב פנחס יוסף דאכנר זצ"ל, un petit fils du בעש"ט הק'. Tout jeune, il s’adonna à l’étude de la Thora, il fut un עילוי (un génie) tel un בור סוד שאינו מאבד טפה, une citerne cimentée qui ne perd pas une goutte, il tint tête à des Rabbins érudits. Il connut également des moments difficiles lors de fléaux, maladies…, fut forcé avec d’autres de travailler pour des רשעים dans des conditions les plus difficiles.


    Il devint un sérieux מורה הוראה toute sa vie ; il dirigea des communautés et aida beaucoup de Juifs. Des années durant, il répondit à de nombreuses שאלות, surtout dans les années après la guerre, quand il ne resta que peu de רבנים.


    Ce fut un צדיק, un עובד השי"ת. Il se leva tôt pour le דאווענען qu’il accomplissait avec sincérité et larmes. Ses prières, il les faisait debout, même quand il souffrait du cœur à la vie de sa vie.


    Il s’engagea particulièrement pour que les enfants reçoivent un חינוך Juif pur ; il organisa pour que ce soit des מלמדים qui enseignent nos enfants en תורה, יראת שמים, מידות טובות, מעשים טובים et qu’ils deviennent des honnêtes Juifs.


    Il arriva sur Antwerpen après avoir transité par Vienne en ‘963. Il devint le Rav dans le בית המדרש ד'סאטמאר, poste qu’il a accepté après s’être concerté chez le Rabbi de Satmar, רבי יואל טייטלבוים זי"ע. Il y fut Rav pendant 30 ans. Il fut une lumière qui brilla dans la ville. Il fut un modèle pour les Juifs qui le regardaient vivre, lernen la Thora, et s’en instruisaient.


    זכותו יגן עלינו !


    La famille Shmiel Mordche BORREMAN a le mérite d’habiter dans l’appartement (Terliststraat 43) où résida jadis le באניע רב avec sa Rebbetsin.

    01-09-2016 om 12:45 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    29-08-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.LE REBBE DE SATMAR et la 'GRANDE ASSEMBLÉE' AGOUDISTE
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    LE REBBE DE SATMAR

    ET LA « GRANDE ASSEMBLEE »

    AGOUDISTE, JERUSALEM 1949

     

    Le Rabbi chassidique Joël TEITELBAUM (1887-1979), de mémoire bénie, a été une des autorités rabbiniques les plus influentes, les plus fougueuses contre le Sionisme en général et contre le sionisme religieux, quel qu’en soit le déguisement.


    Survivant du camp de concentration de Bergen Belsen, il s’installa les deux premières années d’après guerre, après un séjour en Suisse, en Palestine. Fin 1947, début 1948, lorsque la fondation de l’Etat sioniste s’avéra certaine, il s’installa à Williamsburg (New York, USA), où il reconstruisit sa Communauté chassidique telle qu’elle avait existée à Satmar (Satu Mare, Roumanie). Savant de Torah perspicace, il s’opposa depuis toujours à l’organisation rabbinique internationale « Agoudass Yisroel », devenue par la suite parti sioniste religieux, voire pieux. En 1934, au décès du Grand Rabbin de Jérusalem Chaim Josef SONNENFELD, il eut l’occasion de le succéder à ce poste, mais dans sa grande perspicacité, il refusa.


    Début 1949, l’Agouda organisa une grande rencontre internationale de rabbins et fonctionnaires religieux de haut rang, sous l’appellation de « Grande Assemblée de l’Agoudass Yisroel », première rencontre rabbinique de cette envergure d’après-guerre. L’Agoudath, devenu parti sioniste religieux, avait déjà ses députés à la Knessess haMinim (Parlement des hérétiques) de leur Etat. A l’aide de grands moyens de propagande, le succès de cette « Knessio Gedaulo » (‘Grande Assemblée’) était assuré. Les invitations personnelles aux Rebbes et Rabbins de tous pays contenaient les mots attrayants « Notre but est de renforcer la Torah, la position des craignant Dieu en Terre Sainte » etc., assurant que plusieurs sommités rabbiniques avaient déjà assurés leur concours.


    Une invitation fut envoyée aussi au Grand Rabbin de Satmar. Les organisateurs voulaient s’assurer à tout prix de sa participation. On lui promit qu’il pourrait parler sans entraves sur tous les thèmes qu’il désire – y compris l’antisionisme – et bien que le temps accordé aux orateurs était limité, on ferait exception pour lui, il pourrait parler aussi longtemps qu’il veut. Les conditions étaient d’autant plus alléchantes du fait d’avoir comme audience tant d’autorités rabbiniques de haut calibre à la fois. Cette tribune semblait être l’occasion unique pour rappeler la vraie voie de la Torah, précisément à ceux qui ont été séduits par les agoudistes sionistes. De l’avis de certains de ses conseillers, la participation du Rebbe aurait l’effet d’une « bombe atomique ». Le Rebbe rétorqua : « De quoi aurait l’air un agoudiste parmi tant de sionistes … » Après avoir pesé le pour et le contre, le Rebbe rappela les saintes paroles du Roi Salomon : « Aucun de ceux qui vont chez elle ne revient, incapable de retrouver le chemin de la vie » (Proverbes 2,19) et ajouta « Mon discours n’aidera en rien. Ceux qui sont déjà sous leur empreinte, ils ne reviendront jamais au droit chemin. Irai-je donc, sachant que chaque parole là-bas est un péché ? »


    De même plus tard, dans ses ouvrages de référence antisionistes, le Va-yoel Moshe et Délivrance et Transformation , il écrit, précisa que ce n’est pas à eux qu’il s’adresse, cela ne servant à rien, tel qu’il est écrit dans la Torah : « La bribe aveugle les yeux des Sages ». Un aveugle ne voit même pas en plein jour, c’est donc peine perdue, d’ajouter des propos d’éclaircissement.


    Quelques semaines plus tard, la perspicacité du Rebbe s’avéra: sa décision de ne pas participer à la dite « Grande Assemblée » a été plus que prouvée. La dite « Grande Assemblée » publia au nom des rabbins participants une déclaration, selon laquelle désormais c’est le devoir des Juifs du monde entier de venir habiter en Terre Sainte. Le Rebbe se réjouit d’avoir été protégé par le Ciel, de n’avoir aucune part à cet Appel sioniste religieux, basée sur la négation de la Torah. Un nombre de rabbins sincères ayant participé à la « Grande Assemblée » regrettèrent que cela se proclama aussi en leur nom, mais ne purent rien faire, n’ayant aucun moyen de recours. Ces Rabbins étaient manipulés.


    Le Rebbe conclu : « Si j’y avais été, les Agoudistes sionistes auraient proclamé au monde entier que le Rebbe de Satmar approuve cet appel. Quant aux propos tenus sur place, personne n’en aurait pris connaissance. Les Apikorsim, falsificateurs en connaissance de cause de la Torah, auraient dit : Nous avons même le Rebbe de Satmar à nos côtés ».

     

    Traduit du Yiddish et adapté du

     ספר נפלאות מהרי"ט מאת כ"ק אדמו"ר הגה"ק רשכבה"ג מרן מהר"י טוב זצוק"ל האבדק"ק מאטמאר יצ"ו

     

    *

     

    וואס איז דערציילט געווארן פון אנ"ש וואס האבן אליין בייגעוואוינט די מעשה

     

    *

     

    ארויסגעגעבן דורך תלמידים פון כ"ק מרן אדמו"ר זצ"ל

     

    קרית יואל יצ"ו תשמ"ג לפ"ק

    29-08-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    19-08-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.חמשה עשר באב
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    בס"ד

    חמשה עשר באב

     

    Après « בין המצרים » dit “les 3 semaines”, durant lesquelles nous nous sommes plaints de ce que nous avons perdu, la splendeur du בית המקש הראשון ובית המקש השני, la Présence Divine autrement palpable qu’aujourd’hui ainsi que de toutes les bénédictions dont nous jouissions et dont les nations profitaient. Donc après ces trois semaines où nous avons essayé de faire תשובה, nous venons d’entamer les semaines de consolations par nos Prophètes dans les הפטרות.

     

    En ce jour, il n’y avait pas de différence entre pauvre et riche, toutes les jeunes filles se sont rassemblées. Chacune a emprunté une robe blanche chez sa copine, même les filles des riches ont emprunté des habits blancs afin de ne pas faire honte à celles qui n’en avaient pas. Ce jour marque l’importance de nos jeunes filles Juives, et que la beauté c’est de la fausseté et que l’essentiel et le but d’une בת ישראל est sa sincérité, sa décence, d’être craignant השי"ת, d’être noble, discrète, avec de belles מידות et ayant à son compte des מעשים טובים. De telles jeunes filles méritent d’être louées.

     

    Nos חכמים ז"ל nous rappellent que ce jour de חמשה עשר באב se sont passés 6 heureux événements, ce qui fait que ce jour a été fixé comme un jour de יום טוב.

     

    1.      יום שהותרו השבטים לבא זה בזה : à partir de ce jour les Tribus pouvaient être משדך les uns avec les autres et prendre les filles d’une autre Tribu.
    Histoire : quand
    השי"ת a partagé ארץ ישראל aux בני ישראל, Il avait dit que seul les hommes pouvaient recevoir une part du Pays. Vinrent alors les filles de צלפחד de la Tribu de מנשה, leur père ne vivait plus alors et demandèrent à משה רבינו de recevoir une part, ce qu’elles ont obtenu. En effet les gens de la tribu s’étaient plaints qu’au cas où les filles de צלפחד se mariaient avec une autre tribu, leur part irait à leurs maris et enfants et la part de la Tribu de מנשה serait moindre. Alors השי"ת a commandé qu’on pouvait être משדך que dans sa propre Tribu, non avec une autre. Ceci n’était valable que pour la génération du מדבר. Quand on a vu qu’il ne restait plus personne de cette génération, on pouvait être משדך avec une autre Tribu.

     

    2.      יום שהותר שבט בנימין בקהל : à partir de ce jour la Tribu de בנימין pouvait à nouveau rejoindre les autres Tribus et pouvoir être משדך avec les autres Tribus (2830).

    Histoire : une femme s’était égarée parmi les gens de la Tribu de בנימין qui habitaient à גבעת בנימין. C’était la nuit, et elle avait très faim. Personne ne lui avait donné à manger et un lieu pour dormir, ils l’ont torturée jusqu’à ce qu’elle en soit morte. Son mari a alerté le כלל ישראל qui fut offusqué que parmi les Juifs il y en a qui se comportent comme à Sodome. Une guerre éclata contre la Tribu de בנימין où beaucoup furent tués. Il fut aussi décidé de ne pas donner les filles aux hommes qui restent de cette Tribu. Plus tard, un 15 de אב, ce serment fut levé ; on a permis de donner nos filles à la Tribu de בנימין. Cela se passait du temps des Juges.

     

    3.      יום שפסקו בו מתי מדבר  : ce jour les gens de la génération du מדבר ont arrêté de mourir (2487).

    Les Juifs envoyèrent des explorateurs pour espionner comment est le Pays, quand ceux-ci revinrent, ils rapportèrent du mal du Pays et décourager les Juifs de vouloir aller en ארץ ישראל en jetant sur eux une torpeur à cause des puissants habitants. Cela a provoqué que les Juifs perdent leur אמונה. Ils ne croyaient plus que quand השי"ת dit que le pays est bon, nous ne devons pas en douter, et que השי"ת est un כל יכול, Il peut vaincre les géants, Il est plus fort que les plus forts et plus intelligent que tous les Sages. Ceci est arrivé תשעה באב la deuxième année après la sortie de מצרים. השי"ת avait demandé que tout ceux qui étaient âgés de 20 ans et plus quand on est sorti d’Egypte, doivent mourir dans le désert dans le temps de 40 ans pour que le plus jeune ait au moins 60 ans au moment où il meurt. La nuit de  est sortie une  בת קול disant de se creuser une tombe et de s’y coucher. Le lendemain matin, une בת קול disait que ceux qui étaient vivant devaient sortir de la tombe. Ce fut ainsi pendant 40 ans. Quand les Juifs remarquèrent qu’ils furent tous vivants au lendemain ; ils pensèrent que peut-être ils n’ont pas bien compté quand c’est le 9ème jour de אב, alors ils ont décidé de retourner dans leur tombe chaque nuit jusqu’au 15 de אב. Là, ils comprirent que השי"ת leur a pardonné et Il a repris la conversation avec משה רבינו.

     

    4.      יום שביטל פרסדות שהושיב ירבעם בן נבט : ce jour là, le roi הושע בן אלע a enlevé les policiers qui étaient postés sur les chemins pour empêcher les pèlerinages (3187).

    Quand le Peuple Juif s’est séparé du temps de רחבעם בן שלמה, celui-ci devint roi sur seulement 2 Tribus, יהודה ובנימין, et sur les autres Tribus régnait ירבעם בן נבט de la Tribu de אפרים (2964). Quand arriva Yom Tov, et que les Juifs devaient être עולה רגל vers Jérusalem au בית המקש, où רחבעם fut roi et sachant que le דין est que seulement les rois peuvent s’asseoir dans laעזרה  du בית המקדש, alors ירבעם pris peur ; il se disait que si les Juifs montent à Jérusalem ; ils comprendront qu’il n’est pas le juste roi et se révolter contre lui. C’est pourquoi, il ne voulait pas laisser les Juifs monter à Jérusalem ; il a placé des veaux d’or pour que les Juifs n’aillent qu’à ces places. Il a mis sous surveillance tous les chemins menant vers Jérusalem pour qu’on ne laisse passer aucun Juif qui veut aller à Jérusalem.  Ce fut ainsi jusqu’à ce que הושע בן אלע soit devenu roi sur la מלכות ישראל c.à.d. les 10 Tribus. Il a fait enlever cette surveillance et a proclamer que chaque Juif a le droit d’être עולה רגל à Jérusalem 3 fois par an, פסח, שבועות וסוכות. Ce fut le 15 de אב.

     

    5.      יום שניתנו הרוגי ביתר לקבורה : ce jour il y eu permission d’enterrer les Juifs de ביתר qui furent tués (3888).

    Cela s’est passé 52 ans après le חורבן ירושלים. ביתר était une très grande ville où habitaient beaucoup de Juifs, des תלמידי חכמים. L’empereur romain Adrien le רשע a détruit la ville. Sa fille fut attaquée et il s’en fut pris aux Juifs ; il assassina des dizaines de milliers de Juifs, homme, femmes et enfants, avec grande cruauté ! Avec cela, sa méchanceté ne s’apaisa pas ; il empila les corps l’un au-dessus de l’autre jusqu’à une hauteur d’un homme, cela un long temps et décréta qu’ils ne pouvaient pas être enterrés. Quand il mourut, un autre roi régna. Pour une grosse somme d’argent, celui-ci permit que les Juifs puissent enterrer les הרוגי ביתר. A cause de ce fait, il fut ajouter une bénédiction au בענטש, c’est la 4ème : הטוב והמטיב. Il y eu un נס; les corps couchés après un si long temps ne dégagèrent pas de mauvaise odeur, furent dans le même état comme au premier jour.

     

    6.      יום שפסקו מלכרות עצים למערכה : ce jour-là on a arrêté de couper le bois pour le מזבח dans le בית המקש.

    Quand il y avait encore le בית המקש, on commença à partir du mois de ניסן à couper du bois pour le feu du מזבח. Le bois devait être entièrement sec et sans vers. De Nissan jusqu’au 15 de אב, le soleil est fort et assèche bien le bois, mais à partir du 15 de אב, le soleil s’affaiblit, on a alors arrêté de couper du bois. Ce jour, c’est la שמחה, on l’a aussi appelé יום תבר מגל; on a cassé la hache, puisqu’on ne l’avait plus besoin. Quand on a mérité du Ciel de terminer d’accomplir une מצוה, on fait une שמחה.

     

    Maintenant nous passons dans une période de התעוררות en vue des ימי הרחמים והסליחות. Les lettres de אב sont אלול בא, et nous pouvons déjà commencer à se souhaiter א כתיבה וחתימה טובה.

     

     

    *****

    19-08-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    19-07-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Pourquoi c’est si grave de s’enrôler dans l’armée sioniste ?
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Pourquoi c’est si grave de s’enrôler dans l’armée sioniste ?

     

     

    Le communiqué en annexe (« Bijlagen » = annexes), rédigé en Yiddish à l’attention des Juifs pieux qui habitent en Palestine Occupée exposés désormais au risque d’être enrôlés dans l’armée sioniste, développe le point de vue Rabbinique sur la gravité de cette question. Le communiqué contient des faits et arguments très judicieux dénonçant les « Rabbins » sionistes collaborant avec le régime sioniste pour faire renier la אמונה aux Juifs.

    Ce message s’adresse particulièrement aux Juifs de France qui pensent devoir s’établir en Terre Sainte.

    Bijlagen:
    אידן ... וועקט אייך אויף !!! p1.docx (4.6 MB)   
    אידן ... וועקט אייך אויף !!! p2.docx (4.6 MB)   
    אידן ... וועקט אייך אויף !!! p3.docx (4.8 MB)   
    אידן ... וועקט אייך אויף !!! p4.docx (4.8 MB)   
    אידן ... וועקט אייך אויף !!! p5.docx (4.9 MB)   
    אידן ... וועקט אייך אויף !!! p6.docx (4.9 MB)   
    אידן ... וועקט אייך אויף !!! p7.docx (4.6 MB)   
    אידן ... וועקט אייך אויף !!! p8.docx (4.6 MB)   

    19-07-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    30-06-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Neturei Karta contre l’exportation des Juifs de France
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Courrier des amis

    Ci-dessous un article que vous ne trouverez pas dans les médias mainstream, et pour cause !

    Le gouvernement français gouverné par l’officine sioniste, le CRIF, fait de la censure médiatique. Mais YECHOUROUN fait de la Résistance, dénonce la collaboration sionisto-française et publie la vérité qu’on veut taire.

    Le Judaïsme français est en danger ! Les Juifs de France sont trompés par la propagande sioniste qui année après année leur martèle l’hérésie sioniste en « offrant » à ces Juifs de France des facilités empoisonnées. Elle les appelle à rejoindre l’entité sioniste et participer à leurs crimes contre l’humanité, ce qui revient à transgresser la Sainte Thora en rompant les Serments Divins auxquels le Peuple Juif en Exil est contraint.


    Neturei Karta contre l’exportation des Juifs de France


    Neturei Karta assure qu’en Grande Bretagne, ils ont plus de liberté d’action en France.

    Le 26 juin, sept rabbins antisionistes sont venus à Paris perturber une soirée à la Synagogue de la Victoire à Paris, où des orateurs devaient vanter l’Alya en Israël. Les «Gardiens de la Cité » arrivaient de Londres, ils avaient de 7 à 77 ans environ, parlaient anglais (certains), yiddish (tous), hébreu.

    Leur argument pour inciter les juifs à NE PAS émigrer en Israël : « Depuis l’an 2000, 1304 juifs ont péri dans des attaques terroristes en Israël. Durant la même période, 166 personnes ont été victimes du terrorisme en France (sur une population 10 fois plus importante) ». Ils présentent sur leur pancarte F Hollande comme le docile opérateur des importateurs israéliens. F Hollande Antisémite Premier, doucereux et intéressé à bouter les juifs hors de France? Le Bétar a rapidement chassé les 7 intrépides au loin, et la police, bien présente, a confirmé que la rue de la Victoire est bien sous l’autorité de cette organisation paramilitaire, sur toute la rue de la Victoire entre la rue Taitbout et la rue Saint-Georges.

    Où est passée la laïcité ? On se souvient que les évêques de France n’ont pas la moindre autorité sur ce qui se passe sur le parvis de leurs églises, et ont accepté d’interdire les crèches de Nitl sur leur périmètre, cet hiver…. Ce sont deux petites françaises, (...) qui ont protégé, par leur présence et leur témoignage, les sept personnages, de mesures de rétorsion plus sévères (« manifestation non autorisée », d’une part, coups de pied au derrière de l’autre). Une fois de plus, les dissidents à l’intérieur de la mouvance de leur choix, ont montré qu’ils peuvent toujours faire craquer le corset idéologique qui emprisonne leurs pairs, même si c’est à bas bruit, et susciter la réflexion en profondeur. Ils étaient indignés, disant qu’ils n’avaient jamais vu ça, car au Royaume Uni, où qu’ils arrivent, la police ne laisse personne les bousculer.

    Source: PlumEnclume. http://plumenclume.org/blog/132-neturei-karta-contre-l-exportation-des-juifs-de-france


     

    30-06-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    14-06-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.La France et la tragédie palestinienne - Retour sur les accords sykes-picot
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Le courrier des amis

     

    Philippe Prévost

     

    La France et la tragédie palestinienne

    Retour sur les accords Sykes-Picot

     

     

    Préface de notre ami monsieur OBERLIN

     

    On a cru pendant longtemps que le gouvernement anglais avec la « déclaration Balfour » était seul responsable de la tragédie que vivent les Palestiniens depuis plus de quatre-vingts ans.


    Sans prétendre refaire totalement cette douloureuse histoire, l’auteur de ce livre montre que la France a joué un rôle dans ce qui s’est passé entre 1914 et 1922 et qu’elle doit d’abord s’en prendre à elle-même si, en dépit de l’influence prépondérante que la monarchie avait acquise dans cette région durant les siècles passés, elle s’est retrouvée complètement évincée de la Terre sainte en 1922.


    Deux hommes ont joué un rôle déterminant dans toute cette affaire : un diplomate, François Georges Picot, et un homme politique, Clémenceau. Le premier a mis en route une machine infernale qui l’a dépassé, le second a abandonné la Palestine par idéologie et par faux calculs. Telle est l’histoire passionnante et parfois stupéfiante qui est racontée dans ce livre.

     

     EAN 9782367600086

     

    Nous remercions l’auteur de ce livre monsieur PREVOST pour sa contribution à la compréhension de l’Histoire, spécialement de celle de la Palestine grace à laquelle nous sommes mis dans le contexte où ces décrets furent décidés.

     

    Nous recommandons ce livre particulièrement aux chercheurs universitaires, à tous ceux qui s'intéressent aux questions du Proche- et Moyen-Orient, aussi aux  activistes qui sont déjà engagés dans la lutte pour la Justice, dans les luttes en faveur des peuples opprimés. Les politiciens en poste devraient mieux connaitre leurs dossiers et feraient bien de s'imprégner de cette connaissance par ce livre et de rectifier leurs tirs.



    Bijlagen:
    La France et la tragédie palestinienne - Philippe PREVOST.jpg (580.5 KB)   

    14-06-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    08-06-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.שבועות תשע
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    שבועות

     

    1.      שבועות, comme les autres jours de fêtes de joie, a une double signification, signification nationale et signification agricole. Le nom de שבועות = semaines provient :

     

    -          de ce que les jours et les semaines depuis פסח ont été comptés chaque jour ;

     

    -          de ce que les sept semaines sont les semaines de la moisson en Palestine. (Jérémie 5,24) Pour bien des contrées de Palestine, à שבועות, la moisson est achevée ; שבועות est la fête de la moissonחג הקציר  (Ex. 23,16). En comptant les sept semaines, nous avons formé un lien entre פסח et שבועות (voir CLXXIX,

     

    -          entre la délivrance matérielle et la libération morale, fondée sur la תורה, promulguée au Sinaï à שבועות.

     

    Le nom de  זמן מתן תורתנו*), que nous mentionnons après celui de חג השבועת  désigne clairement la fête comme la fête « où la תורה nous fut donnée » C’est à שבועות, aboutissement de la moisson, que, dans le Saint Temple, on a apporté avec un sacrifice spécial (Lév. 23,17 –20) une oblation de deux pains levés, faits du nouveau froment, les premiers prémices de l’année, de là le nom de יום הבכורים, jours des prémices. (Nombres 28,26. Ex. 34, 22, 23, 16.)

    2.      La fête de שבועות est la seule qui ne soit pas distinguée par un symbole particulier la fête. C’est peut-être que, שבועות étant la fête de la révélation, la simplicité, la candeur populaire aurait pu confondre le symbole avec une représentation de Dieu lui-même.

     A שבועות la synagogue et les appartements sont ornés de fleurs et de plantes.

    *) Quoique, dans la תורה il n’y ait aucune trace du rapport de שבועות avec la révélation, il n’y a pas de doute que celle-ci ait eu lieu au début du mois de סיון, car c’est le premier de ce mois que les enfants d’Israël sont arrivés au pied du mont Sinaï (voir Ex. 19). Nos Sages (Shabb. 86b) discutent pour savoir si la révélation a eu lieu le 6 ou le 7 de סיון. Nous adoptons la première de ces opinions.

    Extrait du Choulhâne Aroukh abrégé (pp. 470 – 471) du rabbin Ernest Weill, de mémoire bénie.


    C’est la Fête ! Cette année-ci en date civile : 12 et 13 Juin ‘16.

     

    NB : certains mots hébraïques sont restés écrits en Hébreu.

      

    08-06-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (3)
    20-05-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Yakov Rabkin – Présentation d'un nouvel Ouvrage
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Yakov Rabkin – Nouvel Ouvrage

    « Comprendre l'État d'israël. Idéologie, religion et société »

     

     

     

    https://www.youtube.com/watch?v=LO4JNiejkvc

     

    Gepubliceerd op 18 feb. 2014

     

    http://www.ecosociete.org/t182.php


    Comment comprendre l'État d'Israël ? Faut-il se plonger dans la Bible? Dans l'histoire de l'Empire russe ? Dans celle de l'antisémitisme européen ? Comment la sécurité est-elle devenue un enjeu fondamental dans un État fondé au sortir du génocide nazi précisément afin d'offrir un refuge aux juifs ? Israël n'en est pas à un paradoxe près. Sa puissance manifeste contraste avec sa légitimité toujours contestée, y compris par d'ardents défenseurs de la tradition juive.

    Au-delà des clichés, l'historien Yakov Rabkin nous invite à revisiter les origines et la nature de l'État sioniste. Mettant en relief des aspects de l'histoire juive souvent occultés et oubliés, l'auteur montre comment le sionisme qu'incarne Israël marque une rupture profonde dans la tradition judaïque.

    L'auteur dresse le portrait d'un État sans frontières dont les pères fondateurs et les dirigeants se sont toujours gardés de définir le territoire national et dont les forces armées agissent dans toute la région sans se sentir contraintes par le droit international. Un État dont la naissance a provoqué l'exil de centaines de milliers de Palestiniens et qui prétend appartenir aux juifs du monde entier, même à ceux qui n'y habitent pas et ne manifestent aucune envie de s'y installer.

    Véritable leçon de critique historique, ce livre est une lecture essentielle pour qui s'intéresse aux relations internationales, au conflit israélo-palestinien, aux rapports entre politique et religion ainsi qu'aux enjeux identitaires.

    Souvent appelé à commenter l'actualité internationale dans les médias, Yakov Rabkin est professeur au département d'histoire de l'Université de Montréal et auteur de l'ouvrage Au nom de la Torah. Une histoire de l'opposition juive au sionisme (Presses de l'Université Laval), traduit en une douzaine de langues.

     

    Version américaine :

    http://press.uchicago.edu/ucp/books/book/distributed/W/bo23469304.html

    20-05-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    19-05-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.«Le rejet du projet sioniste par les juifs n’est pas que de l’histoire»
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Yakov Rabkin:

    «Le rejet du projet sioniste par les juifs n’est pas que de l’histoire»

     

    17 mai 2016

    Yakov Rabkin, spécialiste de l’histoire du sionisme, se montre très critique envers cette idéologie. Entretien.

    Yakov Rabkin, professeur au Département d’histoire à l’Université de Montréal, est né en 1945 en Russie. Chimiste, juif religieux, historien, il est, entre autres, l’auteur de Au nom de la Torah : Une histoire de l’opposition juive au sionisme et Comprendre l’état d’Israël : Idéologie, religion et société. Le premier est aujourd’hui traduit dans une douzaine de langues et a, bien sûr, déclenché de vives polémiques. Militant, il participe aussi à des activités de rapprochement interreligieux entre juifs et musulmans. L’Association Solidarité Maroc – Palestine l’a invité à Rabat et Casablanca (il sera le mercredi 18 mai à 18 h à la Bibliothèque nationale de Royaume du Maroc et le lendemain à la librairie Livremoi). En amont, TelQuel a posé quelques questions à ce connaisseur, très critique, de l’histoire du sionisme, d’Israël et de leur opposition.

    Quel est le rapport historique des juifs du Maroc au sionisme ?

    Les juifs d’origine marocaine et leurs descendants font partie d’un ensemble plus large des juifs non-européens. Et il faut rappeler que l’activisme sioniste était pourtant plutôt négligeable dans les pays musulmans. En août 1939, les juifs des pays à majorité musulmane fournissaient 0,38 % des membres enregistrés du mouvement sioniste, comparé à 40,9 % pour ceux venant de l’Europe de l’Est. Au Maroc, les premiers sionistes qui propagent la nouvelle doctrine chez les indigènes sont, comme presque partout ailleurs, d’origine russe. Cela illustre le caractère est-européen du sionisme, qui constitue un sérieux obstacle à l’intégration des juifs arabes en Israël. On remarque que le départ des juifs marocains vers Israël n’a presque jamais reflété un réel engagement idéologique pour le sionisme, ni pour cet État construit par et pour les ressortissants d’Europe de l’Est. Rappelons que le plan de partage de la Palestine formulé par la Commission Peel en 1937 provoque une réaction négative au Maroc, où des notables juifs et des musulmans écrivent une lettre de protestation au Foreign Office à Londres.

    La droite dure israélienne semble se tourner aujourd’hui vers le religieux. Pourquoi ?

    La droite doit justifier son désir de coloniser la Palestine en entier. Puisque les fondateurs de l’État étaient ouvertement athées ou agnostiques, leur prétention d’occuper la Palestine se résumait en une absurdité qu’un collègue israélien a ainsi décrite, de manière sarcastique : « Dieu n’existe pas, et il nous a promis cette terre ». La droite actuelle, elle, a découvert la valeur mobilisatrice de la religion, surtout dans sa forme hybride de national-judaïsme, appelée «dati leumi» en hébreu. Aujourd’hui, certains Marocains d’ailleurs se sont ralliés au parti ultrareligieux Shass, fondé afin d’inculquer la fierté d’être juif «oriental» et de retourner à la pratique traditionnelle du judaïsme.

    Quel est l’écho de l’opposition juive religieuse au sionisme aujourd’hui ?

    Il est révélateur que l’éditeur israélien a donné à la version hébraïque de mon livre sur l’opposition juive au sionisme le sous-titre «Une histoire de lutte continue». En effet, à la veille de sa présentation en Israël des centaines de milliers de «haredim» (juifs ultra-orthodoxes) protestaient à Jérusalem contre le service militaire obligatoire. Le rejet du projet sioniste par les juifs n’est pas que de l’histoire. Beaucoup de jeunes juifs, surtout aux États-Unis, s’opposent non seulement à la violence de l’État sioniste mais au principe même d’un État réservé aux juifs du monde, qui est l’idée fondatrice du sionisme.

    http://telquel.ma/2016/05/17/yakov-rakbin-le-rejet-du-projet-sioniste-par-les-juifs-nest-pas-que-de-lhistoire_1497619  

     

    19-05-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    10-05-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Documentaire: La terre parle Arabe
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    ה׳ בְּאִיָּר תש״ח / 14 mai 48

     

    יום המר  pour les Juifs

     

    نكبة pour les natifs palestiniens

     

     

     

     

    La terre parle Arabe

     

    Un film documentaire de Maryse Gargour - 2007

     

    https://www.youtube.com/watch?v=oybY-zKXnqQ

     

     

    À la fin du 19e siècle, le Sionisme, un mouvement politique minoritaire, apparaît sur la scène internationale. Il reprend à son compte l'idée de créer un état juif quelque part dans le monde, de préférence en Palestine. Or, à cette époque et depuis des millénaires, "cette terre parle arabe", la Palestine est habitée par les Palestiniens. Comment les leaders sionistes vont-ils concilier leurs ambitions politiques avec la réalité palestinienne de la fin du 19e siècle ? La solution est prévue bien avant la déclaration Balfour de 1917. Les sionistes élaborent des plans, puis les mettent en œuvre en organisant le transfert des Palestiniens hors de leur terre. Tous les moyens seront utilisés, surtout la force.


    Basé sur des citations de leaders sionistes, des archives audiovisuelles inédites, la presse de l’époque, des documents officiels, des interviews d’historiens et des témoignages de Palestiniens antérieurs à 1948, ce film jette une lumière crue sur une vérité brûlante, celle du nettoyage de la terre palestinienne par les sionistes.


    ISM http://www.ism-france.org/communiques Paris- 10 mai 2016 


    10-05-2016 om 20:20 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    15-04-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Quels combats mener ?
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Quels combats mener ?

     

    Hadassah BORREMAN

     

    La position des Juifs antisionistes est que ce conflit sionisto-palestinien n’est pas seulement un conflit politique, c’est aussi un conflit spirituel et « religieux ». C’est un conflit politique du fait les sionistes sont un mouvement politique, impérialiste et colonialiste qui se combat avec les moyens classiques, mais il a la particularité d’être composé de renégats. Cela suppose aussi un combat d’ordre spirituel, par la dénonciation de l’idéologie sioniste et la connaissance du Judaïsme authentique par tous, et la pratique des Commandements de la Thora par les Juifs ainsi que par la prière au Dieu UN. Le sionisme étant combattu à sa source, tout ce qui en découle (entité, lobbies) s’effondrera. Bien sûr le Boycott, et des produits sionistes et des relations avec les sionistes, s’inscrit aussi dans ce cadre. Si on ne reconnait pas le régime sioniste illégal, on ne le soutient pas non plus, nous devons être conséquents avec nous-mêmes ! Faut juste un peu de courage !

     

    -          Conflit spirituel du fait de l’origine diabolique de l’idéologie sioniste ; les sionistes ne sont pas le Peuple Juif et sont en tout (pensée, paroles et actes) contraires à ce que HaShem, la Thora et nos Sages demandent aux Juifs. Ils sont le « Erev Rav », un ramassis de l’Occident qui s’est établi sur base de mensonge et d’usurpation en Terre Sainte, la Palestine Historique, pour la dominer et y mettre l’impureté et le trouble.

     

    -          Conflit « religieux » du fait que les sionistes s’attaquent aussi aux religions, aujourd’hui particulièrement à l’Islam, et comme de tous les temps à tous ceux qui vont à l’encontre de leur idéologie c.à.d. les Juifs et non-Juifs antisionistes. Par contre, ils soutiennent bien le djihadisme islamiste et ils même soignent les terroristes blessés dans leurs hôpitaux.
    Nous nous empressons d’ajouter que nous sommes d’avis que nous n’avons pas à nous ingérer dans les religions des autres, c’est l’affaire de Dieu Lui-même qui jugera de la véracité au jour du Jugement. Les Croyants ne doivent pas faire de l’œcuménisme, mais s’unir sur le plan social et politique pour combattre les ennemis communs de l’humanité dont le sionisme et autres terrorismes, ainsi que pour combattre toute injustice à laquelle les populations sont confrontées aussi de la part de nos dirigeants contaminés par le sionisme et soutenant le terrorisme.

     

    Nos moyens de combat contre l’injustice dont le sionisme en est le moteur, sont différents mais tout doit converger vers la justice, ce dont chaque HUMAIN se réclame. HaShem est avec les opprimés. HaShem est Ish Milchomoh, c’est Lui qui mène finalement le combat contre les Resho’im et le gagnera, comme Dieu a promis à travers Ses Prophètes. Le sionisme ne sera même plus un souvenir, tout sera effacé. Que ce soit bientôt !

     

    Ci-dessous un extrait d’un intéressant article du site LE SAKER francophone qui illustre la perception du conflit sionisto-palestinien vu par l’Axe de la Résistance, en qui le Peuple Juif a des alliés politiques.

     

    L’axe de la résistance

    «Il n’y a aucun doute que le Hezbollah et l’Iran sont les menaces principales contre Israël, beaucoup plus que les islamistes sunnites radicaux…» – Amos Yadlin 12.

    Le philosophe Thomas Kapitan maintien que la question du conflit israélo-palestinien peut être posée en termes occidentalo-arabes, puisque Israël a été créé et soutenu au Moyen-Orient par l’intervention occidentale. En même temps, il peut être posé en termes de conflit occidentalo-islamique, puisqu’il comporte l’implantation d’un État juif étranger au cœur du monde islamique 13.

    J’argumenterais que l’Iran ressent le conflit comme occidentalo-islamique, la Syrie comme occidentalo-arabe et le Hezbollah les deux. Les perspectives de ces trois protagonistes qui composent «l’axe de la résistance», sont anti-impérialistes, anticolonialistes, et antisionistes, bien qu’ils soient arrivés à ces positions depuis trois points de départ différents. Le fil conducteur qui lie cette alliance est politique, pas religieuse. Comme Anne Barnard du New York Times l’explique, « alors que le Président Bachar al-Assad et beaucoup de chefs des organes de sécurité appartiennent à la secte alawite, liée au chiisme, ils se considèrent comme des alliés de l’Iran et du Hezbollah, pour des raisons stratégiques et politiques, de manière laïque et non pas religieuse. » 14

    Le fil politique conducteur qui lie l’alliance est l’opposition au sionisme, c’est à dire, l’hostilité à l’idée qu’un État juif s’implante sur un territoire volé aux Palestiniens — en grande partie musulmans — qui ont été expulsés de chez eux. Le soutien à l’autodétermination palestinienne est le thème politique central de l’Axe de la résistance.

    La constitution syrienne stipule son hostilité à un État juif exclusiviste construit sur le territoire palestinien volé, et cela dans le contexte de référence à l’intervention coloniale de l’Occident dans le monde arabe. Le préambule de la constitution déclare que la Syrie est « le cœur battant de l’arabisme, la ligne de front dans la confrontation avec l’ennemi sioniste et le socle de la résistance contre l’hégémonie coloniale envers le monde arabe et ses capacités d’épanouissement. » 15

    L’opposition iranienne au sionisme n’est pas moins déterminée, mais est mal interprétée à l’Ouest comme une menace militaire enracinée dans la xénophobie anti-juive. Mais comme Glen Kessler du Washington Post l’explique, le guide suprême Ali Khamenei d’Iran « a été cohérent, énonçant à plusieurs reprises que le but n’est pas la destruction militaire de l’État juif, mais la défaite de l’idéologie sioniste et la dissolution d’Israël par un référendum populaire » 16

    Selon Khamenei : « La proposition de la République islamique en vue de résoudre le problème palestinien et guérir cette vieille blessure, est une initiative claire et logique basée sur des concepts politiques admis par l’opinion publique mondiale… Nous ne proposons pas de lancer une guerre classique avec les armées des pays musulmans, où les juifs immigrés seraient jetés à la mer… Nous proposons la tenue d’un référendum par la nation palestinienne. La nation palestinienne, comme n’importe quelle autre nation, a le droit de déterminer sa propre identité et d’élire son système de gouvernance ». 17

    Le Hezbollah a été crée en 1982 pour repousser l’invasion israélienne du Sud du Liban, récupérer le territoire libanais non encore rendu par Israël (les fermes de Shebaa) et préserver le pays de futures agressions israéliennes ; il est également engagé à promouvoir l’autodétermination palestinienne. Son but, expliqué par son secrétaire-général Sayyed Hassan Nasrallah: «est de renverser le projet sioniste», c’est à dire le démantèlement de l’appareil État sioniste établi sur le territoire volé et fondé sur le déni de l’autodétermination palestinienne 18. Atteindre ce but, selon le Hezbollah, signifie le retour aux propriétaires légitimes palestiniens de « toute la Palestine… de la mer (Méditerranée) au fleuve (Jourdain) » 19

    Le Front populaire pour la libération de la Palestine (PFLP), une organisation palestinienne de résistance, joue un rôle petit mais important dans l’Axe de la résistance. Il considère que le conflit arabo-sioniste ne peut être résolu ou mené à bout par une solution à deux États, mais seulement par la mise en place d’une démocratie laïque sur tout le territoire de la Palestine historique, où tous les citoyens seront égaux. 20 Le but historique du FPLP est de promouvoir un seul État démocratique en Palestine 21. Ahmed Saadat, le secrétaire-général du FPLP emprisonné, dit que le conflit au Moyen-Orient ne peut être résolu que par la création d’un État commun des Palestiniens et des juifs 22. De manière significative, le FPLP, une organisation laïque et marxiste, est en grande partie financée par l’Iran 23, démentant la fiction que l’Axe de la résistance est fondé sur des liens religieux, plutôt que politiques antisionistes, voire anticolonialistes.

    Le projet de démantèlement de l’appareil d’État sioniste en Palestine est analogue à la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud. Ce projet antisioniste n’est pas plus anti-juif, ni ne préconise la destruction des juifs, que la lutte anti-apartheid contre les blancs ne visait la destruction de la communauté d’origine coloniale européenne en Afrique du Sud. Au cœur des deux réside le combat anticolonial et pour l’autodétermination des peuples autochtones.

     

    12.     Trofimov, le 12 mars 2015.

    13.     Thomas Kapitan, “The Israeli-Palestinian Conflict,” in Thomas Kapitan ed., Philosophical Perspectives on the Israeli-Palestinian Conflict, 1997.

    14.     Anne Barnard, “Muslim shrine stands at crossroads in Syria’s unrest,” The New York Times, le 8 avril 2014.

    15.      http://sana.sy/en/?page_id=1489

    16.     Glen Kessler, “Did Ahmadinejad really say Israel should be ‘wiped off the map’?” The Washington Post, le 6 octobre 2011.

    17.     Kessler, le 6 octobre 2011.

    18.     “Sayyed Nasrallah: Never to leave Palestine, ‘Israel’ scheme toppled in Lebanon, ” http://www.english.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=30020&cid=385#.Vv_xacv2bcs

    19.     “Sayyed Nasrallah’s full speech on Al-Quds day,” July 10, 2015.http://www.english.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=29890&cid=564#.Vv_xm8v2bcs

    20.     “PFLP affirms that PLO membership does not mean acceptance of the ‘two-state solution’”, PFLP web site, retrieved March 2, 2009, http://www.pflp.ps/english/?q=pflp-affirms-plo-membership-does-not-mean-acceptan.

    21.     Paula Schmitt, “Interview with Leila Khaled,” 972 blog, le 17 mai 2014.

    22.     “Jailed PFLP leader, “Only a one-state solution is possible,” Haaretz, le 5 mai 2010.

    23.     Creede Newton, “Paradise is in the life, not the next: the Marxists of Gaza are fighting for a secular state,” vice.com, le 25 février 2016.

     

    Pour voir l’article complet : http://lesakerfrancophone.fr/alors-que-rien-ne-change-voila-ce-

    15-04-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    08-04-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Palestine appellation contrôlée (3)
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Palestine appellation contrôlée (3)

     

    Reproduction de documents historiques émanant d’un atelier de tissage de צִיצִית (franges rituelles), établi à Jérusalem depuis le début du vingtième siècle.

     

    L’adresse postale indique explicitement : Jérusalem, Palestine.

     

     

    Conclusion : Il n’y a pas de raison de renier l’appellation Palestine

     

    Voir notre premier article à ce sujet, paru le 29 juin 2012 : http://www.bloggen.be/yechouroun/archief.php?ID=1910816

     

     

    Bijlagen:
    Zizith Atelier 2.jpg (215.8 KB)   

    08-04-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    03-04-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.La propagande sioniste bat son plein
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

     

    Position de Yechouroun
    concernant les récents événements en France et en Belgique

     

    La propagande sioniste bat son plein

     

    Non seulement à cause des récents événements tragiques, mais parce qu’il faut de temps en temps rappeler qui tire les ficelles dans le monde, il est de notre devoir de faire ce communiqué. Les grands médias que nous savons politisés, rapportent les faits sous un certain angle, mais taisent l’origine des attaques terroristes et donc la solution pour enrayer ce fléau.

     

    Pour cela, il faut remonter à fin 19ème siècle, quand le sionisme n’était encore que sous forme d’une idéologie, dont personne n’avait pensé combien il aura des effets nocifs pour le monde par la suite, … personne à part nos véritables Maîtres du Judaïsme qui nous avaient avertis et que nous n’avons pas écoutés. Puis il y a eu les premières colonies, puis l’établissement de l’entité sioniste anti-Thora en Palestine, terre volée à leurs habitants. Les sionistes ne se limitent pas à cela ; étant un mouvement politique expansionniste, et non les représentants du Peuple Juif, ils continuent leur propagande afin de dominer partout où on les laisse entrer et faire. Et c’est ce que nous voyons au niveau des gouvernements, de l’éducation, des medias … le tandem Tel-Aviv - Washington en est un exemple. L’ingérence dans les affaires d’Etats, même dans celles de l’Union Européenne fait également partie de leur stratégie, alors que le régime se trouve au Proche-Orient sur le continent de l’Asie ; ils se posent en donneurs de leçons et exigent ce que nous devrions faire en leur faveur, et nos politiciens se laissent faire et s’alignent à la politique américaine.

     

    Le but de la propagande sioniste est qu’il y ait confusion entre Judaïsme et sionisme, entre Juif et sioniste. La confusion est d’autant plus grande du fait qu’une grande fraction des sionistes s’est recouverte d’un manteau de « piété », car il est plus difficile de reconnaitre un Juif authentique d’un sioniste religieux qui a le même aspect extérieur. Il faut discerner les leaders sionistes convaincus dans leur hérésie d’avec les nombreux Juifs qui sont induits en erreur et manipulés par le sionisme. Parfois, le symbole sioniste de l’étoile à 6 branches n’est pas visible, mais il se trouve profondément enfoui dans ceux qu’on pense qu’ils sont Juifs. Le régime sioniste est grandement aidé avec des leaders religieux sépharades et ashkénazes qui ont le titre de Rabbins, les pires étant les agoudistes qui sont pires que les Mizraristes qu’ils combattaient autrefois. Il y a de quoi se poser des questions, si les Rabbins sont tombés dans le sionisme, faudrait-il encore les écouter et être perdus avec eux? Pauvre de nous ! Le sionisme, c’est l’arrogance, la domination par la terreur, l’usurpation des terres, provocation de conflits. C’est une idéologie qui est incompatible avec le Judaïsme authentique tant dans la pensée, la parole que l’action.

     

    Une des raisons qui fait que le Judaïsme s’est très affaibli, est certainement l’infiltration sioniste dans la direction des communautés Juives. Rappelons qu’une des tactiques des leaders sionistes religieux comme laïques, est de se servir de points importants et sensibles dans le Judaïsme tel que le retour à Sion pour lequel le Juif prie trois par jour, ce pour attirer les braves Juifs à leur hérésie. En effet, le mouvement sioniste fut composé au départ de renégats du Judaïsme qui furent rejoints par la suite par des religieux, voire des Rabbins pour de l’argent, de l’honneur et du pouvoir.

     

    Cette introduction étant faite, nous pouvons comprendre les faits. Le bon observateur aura remarqué que les sionistes sont derrière tout ce qui arrive. Ils se mêlent de tout ! Vous me direz : « mais ce sont des islamistes qui ont perpétré les attentats à Bataclan et Bruxelles !» Oui, mais … les sionistes s’en servent. Les djihadistes, whahhabites, takfiris … et les sionistes, tous ces terroristes sont de la même graine, ils travaillent ensemble (trouvez de vous-même sur la toile comme ils collaborent au Liban, Syrie, Egypte, Jordanie, Turquie, A.S., etc !). Les médias « main stream » ne vous disent pas cela.

     

    Concernant les djihadistes, terroristes d’origine musulmane, il est clair que les responsables de communautés musulmanes ont à faire pour raisonner leurs jeunes et moins jeunes à ne pas se laisser endoctriner par le wahhabisme et le takfirisme. Nos gouvernements européens ont aussi une grande responsabilité en ne prévoyant pas des emplois et des activités pour les citoyens de leurs pays respectifs à cause de leur origine, principalement quand ils ne sont pas blancs de blanc de peau. Racisme et sionisme vont de paire.

     

    Ces tout derniers évènements ont commencé avec les attentats à Paris (synagogues, magasin, Super Casher, Charlie Hebdo, Bataclan), plus les agressions par des éléments du Betar, LDJ et autres milices sionistes…dont sont victimes des activistes antisionistes Juifs et non-Juifs.

     

    Je veux revenir sur la situation du Judaïsme en France. Il y a ברוך השם, de valeureux Juifs שומרי שבת ומצוות, qui travaillent, éduquent bien leur enfants, qui sont socialement engagés. Mais beaucoup de communautés sont dominées par de gros bonnets sionistes, entre autre via le CRIF et d’autres officines sionistes sous couvert d’œuvres de bienfaisance. Ceux-ci exercent leur influence, provoquent des situations de pannique afin qu’ils puissent proposer leur seule solution, celle de descendre dans l’enfer de l’entité sioniste, qu’ils présentent bien sûr comme un « havre de paix », « la maison », etc. Ils se rendent indispensables, tel des pompiers pyromanes !

     

    En même temps que ces mêmes mauvais éléments assurent l’insécurité, ils travaillent à la zizanie entre croyants de différentes communautés. Bien que l’œcuménisme nous soit interdit, il faut sur le plan social tenir ensemble contre nos ennemis communs : l’injustice, le terrorisme sioniste et djihadiste que nos politiciens soutiennent et alimentent tout en disant les combattre. 

     

    L’heure est plus grave que jamais ! Il faut se réveiller et défendre la Tradition ancestrale Juive en France tant que l’Exil perdure tout en vivant en citoyens loyaux et exemplaires ! Combien de frères et sœurs Juifs français ne m’avaient-ils pas fait part de leur projet ou décision de s’établir en « Erets-Yisroel » ! Parmi ceux qui sont effectivement partis, il y en a qui en sont revenus, amèrement déçus, d’autres sont tombés dans l’hérésie et se rendent complices et coupables des crimes du régime sioniste et son armée envers la population palestinienne et les pays voisins. N’est-ce pas une aspiration légitime d’être à Jérusalem ? Oui, mais…, c’est justement là, sur cette corde sensible que les sionistes travaillent les braves Juifs qui ne savent rien ou peu du sionisme ! Le retour sur notre terre est une promesse qui se réalisera quand nous aurons fait תשובה. Malheureusement, nos Rabbins, la plupart eux-mêmes contaminés, oublient et n’enseignent pas ou plus que nous les Juifs sommes en Exil et Dispersion par Décret Divin, et qu’il y a des conditions pour pouvoir retourner en Terre Sainte en tant que Peuple Juif !

     

    Que faire ? Tout d’abord, sur le plan spirituel, il faut revenir à HaShem, s’imprégner de la Thora et des pensées de nos Sages, et sur le plan social, il faut prendre ses responsabilités en tant que citoyens. Par exemple, ne pas voter pour les politiciens qui sont de mèche avec les sionistes protégerait déjà nos pays. Gauche, droite, ça ne veut plus rien dire, il faut élire ceux qui ne sont pas à la botte du régime sioniste, mais qui se soucie de leurs concitoyens et qui ont une politique extérieure dont on ne doit pas avoir honte.

     

    En ce qui concerne les attentats à Bruxelles, nous pouvons remarquer que les sionistes s’en servent aussi pour leur propagande. Bien qu’il n’y ait pas eu de morts parmi eux, ils ont sauté sur l’occasion pour s’en mêler. Ils surveillent même comment les faits sont rapportés. Ainsi les sionistes en Belgique s’en sont pris à un employé qui a utilisé le mot Palestine au lieu de « Etat d’Israel » disant que les Juifs se sont installés en terre de Palestine, ce qui est juste. Cet incident a été propagé dans la presse et cet employé qui ne reconnait pas l’Etat sioniste a perdu son emploi ! Il suffit d’avoir une opinion autre que les sionistes qu’ils sortent de leurs gonds !

     

    Des documents prouvent que les sionistes sont derrière les attentats à Paris et à Bruxelles et qu’ils avaient même averti ; ils ont même prévu les secours d’une certaine ONG « United Hatzalah » qui collabore avec l’armée sioniste et qui est liée au Mossad qui furent sur place pour «assister les infirmiers venus soigner les blessés ».

     

    Il est certain que nos politiciens portent une lourde responsabilité en négociant avec un régime criminel. D’ailleurs, je me demande pourquoi les membres de l’UE doivent toujours se trouver du mauvais côté quand ils doivent prendre position dans les affaires internationales, surtout concernant la Palestine où ils défendent les criminels sionistes, et l’Iran dont ils soupçonnaient d’utiliser le nucléaire à des fins militaires tout en sachant que ce n’est pas vrai !

     

    Nous saluons toute initiative de la part de nos confrères Juifs de stricte observance qui veulent nous rejoindre dans la Résistance Juive antisioniste. Bien sûr, nous demandons d’être politiquement clair :

    -          de boycotter les produits sionistes

    -          d’avoir rompu toute relation avec les sionistes

    -          de dénoncer les crimes contre la population palestinienne

    -          de compatir avec les autres victimes du sionisme

    -          d’exiger l’expulsion des sionistes hors de la Palestine Historique

    -          d’exiger le retour des nombreux Palestiniens exilés depuis la Nakba

    -          de souhaiter un Etat palestinien sans sionisme sous souveraineté palestinienne uniquement (pas de solution à deux-Etats, car cela revient à reconnaitre le sionisme.   

     

     Le combat contre le sionisme est un combat de tous les jours.

     

    Que HaShem ait pitié de ses enfants, accepte notre תשובה et nous envoie משיח en vue de la גאולה שלימה. Que ce soit בב"א!

     

    03-04-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    18-03-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Pourim 5776 (2)
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Les Juifs ont-ils commis un massacre à Pourim ?

    Comme nous pouvons le voir, le nouveau décret était exactement le même que le décret d'origine. En d'autres mots, le nouveau décret accordait simplement aux Juifs de faire à leurs ennemis exactement ce que ces derniers étaient censés leur faire ! Ce nouveau décret n'était donc pas une autorisation donnée aux Juifs d'exterminer gratuitement leurs ennemis, mais n'était rien d'autre qu'une contre-réponse symétrique au décret d'origine. Il accordait aux Juifs les mêmes possibilités qu'à leurs ennemis. Mais le fait que cela soit mentionné dans le nouveau décret n'indique pas que les Juifs ont bel et bien massacré femmes et enfants. En effet, nous avons vu que ce même décret autorisait les Juifs à s'emparer du butin (des possessions) de leurs ennemis. Or, la מגילת אסתר nous indique clairement que les Juifs ne l'ont pas fait6 :

    וַיִּקָּהֲלוּ היהודיים (הַיְּהוּדִים) אֲשֶׁר-בְּשׁוּשָׁן, גַּם בְּיוֹם אַרְבָּעָה עָשָׂר לְחֹדֶשׁ אֲדָר, וַיַּהַרְגוּ בְשׁוּשָׁן, שְׁלֹשׁ מֵאוֹת אִישׁ; וּבַבִּזָּה--לֹא שָׁלְחוּ, אֶת-יָדָם. וּשְׁאָר הַיְּהוּדִים אֲשֶׁר בִּמְדִינוֹת הַמֶּלֶךְ נִקְהֲלוּ וְעָמֹד עַל-נַפְשָׁם, וְנוֹחַ מֵאֹיְבֵיהֶם, וְהָרוֹג בְּשֹׂנְאֵיהֶם, חֲמִשָּׁה וְשִׁבְעִים אָלֶף; וּבַבִּזָּה--לֹא שָׁלְחוּ, אֶת-יָדָם

    Les Juifs, qui étaient à שׁוּשָׁן (Suse), se rassemblèrent donc encore le quatorzième jour du mois de אדר et firent périr à שׁוּשָׁן trois cents hommes ; mais ils ne touchèrent pas au butin. Les autres Juifs, établis dans des provinces du roi, s'étaient rassemblés pour défendre leur vie et se mettre à l'abri de leurs ennemis et avaient tué 75 000 de ceux qui les haïssaient, sans mettre la main sur le butin.

    Nous voyons donc très clairement que les Juifs se refusèrent de tirer profit de tout ce que le roi  אחשוורוש (Assuérus) leur avait pourtant permis. Bien qu'ils pouvaient s'emparer du butin de leurs ennemis, ils ne l'ont pas fait, car cela ne les intéressait pas. Les Juifs n'ont pas tué par vengeance, ni pour jouir des biens de leurs ennemis, ou pour quelque autre intérêt que ce soit. Ce ne fut que pour sauver leurs vies face à ceux qui les menaçaient qu'ils se sont battus. Ceux qui ne furent pas une menace pour eux ne furent pas tués. D'ailleurs, la majorité des Perses ne cherchèrent pas du tout à s'en prendre aux Juifs, et rien ne leur arriva ; ils ne furent ni attaqués, ni tués par les Juifs. En outre, de nombreux Perses se convertirent au Judaïsme à la suite de ces événements.7 Nous ne pouvons donc parler de vengeance, et encore moins de « massacre ». Il n'y a de ce fait aucune preuve, de quelque nature que ce soit, pouvant attester que les Juifs ont effectivement tué les femmes et les enfants. Les preuves attestent uniquement que nous ne nous en sommes pris qu'à ceux qui souhaitaient notre mort. Peut-être que cela n'est pas compatible avec la doctrine chrétienne selon quoi on devrait tendre l'autre joue, mais dans notre religion on a le droit de nous défendre lorsqu'on est menacé et attaqué, et c'est précisément ce que nous avons fait.

    Comme l'ont enseigné nos Sages8 : « La תורה a dit : si un homme vient pour te tuer, lève-toi tôt et tue-le en premier ». Cet enseignement est déduit par חז”ל du verset de שמות 22:1, qui déclare qu'il est légitime de tuer un cambrioleur qui se préparait à commettre un meurtre. Là encore, cela pourrait ne pas être acceptable pour la religion « pacifique » des Chrétiens, mais ce n'est pas notre problème. L'histoire à travers les siècles démontre que les Juifs ne sont pas un peuple violent. Tuer est d'ailleurs interdit par la תורה, excepté dans les cas d'autodéfense (et d'autres rares cas). Et c'est uniquement dans ce cadre-là que les Juifs ont tué leurs ennemis.

    Le seul fait qu'ils ne se sont pas emparés des biens de leurs ennemis, alors qu'ils y avaient droit d'après le décret royal, indique clairement qu'ils ne considéraient pas cette bataille comme une bataille ordinaire de survie. Ils la percevaient plutôt comme n'étant rien d'autre qu'une bataille d'autodéfense, et qu'ils ne devaient donc pas dépasser ce cadre-là. Par conséquent, ils n'ont touché ni aux femmes, ni aux enfants, ni aux possessions matérielles de leurs ennemis. Cela montre également à quel point les Juifs se sentaient bien en Perse, malgré cette menace de המן, ce qui fait qu'ils n'avaient pas d'animosité envers les Perses et leurs biens, mais seulement envers ceux qui en voulaient à leurs vies.

    Dans toute chose, il faut mettre la passion de côté et analyser les faits avec un regard objectif. Pourim n'est donc pas la célébration d'un massacre, car de massacre il n'y en a pas eu !

    1Bleek, Introduction à l'Ancien Testament, Volume 1, page 450
    2Gladden, Qui a écrit la Bible, page 164
    3 אסתר 8:11
    4Ibid., verset 3
    5Ibid., 3:13
    6Ibid., 9:15-16
    7Ibid., 8:17
    8תלמוד, Barokhôth 58a

    N.B. Ce site http://meqorhayim.blogspot.be/ propose une autre interprétation quant à la הלכה למעשה. Bien entendu, chacun doit suivre les autorités de sa communauté.

    Bijlagen:
    Grager.jpg (15.4 KB)   

    18-03-2016 om 01:50 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    17-03-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Pourim 5776 (1)
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    פורים תשע"ו

     

    Ci-dessous un intéressant texte surפורים  intitulé « Les Juifs ont-ils commis un massacre à Pourim ? » que nous avons repris d’un site pour Sépharades . Pour le confort de la lecture nous avons réécrit les mots hébreux en lettres hébraïques, car les mots dans le texte original sont translittérés en une sorte de Sépharade.

     

    Les Juifs ont-ils commis un massacre à Pourim ?

    Dans le chapitre de conclusion de la מגילת אסתר, nous lisons qu'après que le décret de המן, ימש״ו contre les Juifs fut révoqué, et qu'ils furent donc préservés de la destruction, les Juifs ne se sont pas arrêtés là. Plutôt, ayant obtenu la permission royale de frapper leurs ennemis, y compris les femmes et les enfants, les Juifs tuèrent plus de 75000 personnes ! אסתר demanda et obtint par la suite un jour de massacre supplémentaire.

    Cet épisode biblique fut longtemps utilisé pour nourrir des sentiments négatifs contre les Juifs parmi les Chrétiens. C'est ainsi qu'au dix-neuvième siècle, le commentateur biblique Allemand Friedrich Bleek concluait que :

    Par conséquent, nous pourrions soutenir, avec vérité, qu'un esprit Juif très étroit de vengeance et persécution prévaut dans le livre, et qu'aucun autre livre de l'Ancien Testament est si éloigné que ce lui-ci de l'esprit de l’Évangile.1

    En Amérique, l'influent pasteur Washington Gladden décrivait la מגילת אסתר en ces termes :

    Une épidémie diabolique de cruauté fanatique... Le fait que l'histoire a été racontée, qu'elle a atteint une grande popularité parmi les Juifs, et qu'elle fut récemment considérée par certains comme l'un des livres les plus sacrés de leur canon, n'est rien d'autre qu'une révélation pour nous de l'importance que peuvent avoir les passions les plus sinistres et horribles au nom de la religion... Qu'il [ce livre] puisse demeurer comme un fond obscur sur lequel la moralité chrétienne doit reposer resplendissante ; comme un exemple frappant du genre d'idées que les Chrétiens ne devraient pas nourrir, et du genre de sentiments qu'ils ne devraient pas chérir.2

    Il existe d'innombrables autres expressions de dégoût et d’indignité parmi les commentateurs Chrétiens lorsqu'il s'agit de Pourim et de la מגילת אסתר.

    Mais une lecture minutieuse du récit des événements, et une prise en compte du contexte, révèle un tableau tout à fait différent. Commençons par le verset central dans lequel les Juifs reçurent la permission de massacrer leurs ennemis Perses3 :

    אֲשֶׁר נָתַן הַמֶּלֶךְ לַיְּהוּדִים אֲשֶׁר בְּכָל-עִיר-וָעִיר, לְהִקָּהֵל וְלַעֲמֹד עַל-נַפְשָׁם--לְהַשְׁמִיד וְלַהֲרֹג וּלְאַבֵּד אֶת-כָּל-חֵיל עַם וּמְדִינָה הַצָּרִים אֹתָם, טַף וְנָשִׁים; וּשְׁלָלָם, לָבוֹז

    que le roi autorisait les Juifs, dans chaque ville, à se rassembler et à défendre leur vie, en détruisant, en tuant et en annihilant tout attroupement de populace qui les attaquerait, y compris les femmes et les enfants, et à faire main basse sur leur butin;

    Plusieurs points importants doivent être signalés ici. L'un d'eux est que les Juifs reçurent la permission d'attaquer uniquement ceux qui les attaqueraient ! Contrairement aux descriptions faites par Bleek, qui qualifie ce massacre d'acte de vengeance, ce fut plutôt un acte d'autodéfense. Bien qu'il y ait eu un sursis du plan de המן, il n'y avait aucune garantie qu'un tel danger ne se poserait plus. C'était en réalité le seul moyen possible pour les Juifs de s'en sortir. En effet, comme nous l'apprenons dans la מגילת אסתר4, le roi אחשוורושsignala que d'après la loi perse, un édit signé du sceau du roi ne pouvait être révoqué. Par conséquent, on ne pouvait annuler le décret de המן, mais seulement le contourner en autorisant le massacre de tous ceux qui désireraient accomplir le décret de המן.

    Qu'en est-il des femmes et des enfants ? Il existe plusieurs possibilités à prendre en compte. La première est que nous ne devons pas faire l'erreur de juger des actes ayant eu lieu il y a plusieurs millénaires d'ici en employant les normes morales d'aujourd'hui. Dans les temps anciens, les femmes et les enfants étaient toujours considérés être les extensions du mari. Ce n'était pas une innovation juive ; c'était le modèle standard dans le monde antique. Et ce n'était pas seulement la perception d'une réalité ; c'était la réalité, étant donné que les femmes étaient de loin moins indépendantes. Tuer vos ennemis ne signifiait pas seulement les mâles adultes ; cela incluait toujours leurs familles. Bien que cette réponse puisse ne pas être émotionnellement satisfaisante d'un point de vue moderne, on ne peut pas la balayer d'un revers de la main. Mais il existe d'autres alternatives.

    La deuxième consiste à ne pas considérer cet épisode comme une bataille entre deux groupes d'individus, mais plutôt comme une guerre contre deux nations : les Juifs et les Amalékites. Il n'est pas du tout aléatoire de supposer que les familles de ces hommes qui auraient tué les Juifs étaient elles-mêmes assez partisanes de cette idéologie. Et même ces enfants trop jeunes que pour se forger une opinion, font partie de ce même groupe social. En cela, ce n'est pas différent de l'ordre donné par la תורה d'éradiquer de la surface de la Terre Sainte les nations de עמלק et les Sept Nations Cananéennes.

    Mais en réalité, la réponse est plus que simple. Ce n'est pas parce que le nouveau décret permettait aux Juifs de massacrer les femmes et les enfants, que cela signifie qu'ils l'ont fait. En réalité, il n'existe aucune preuve, ni textuelle ni historique, attestant que les Juifs de Perse avaient bel et bien massacré les femmes et les enfants. Ce nouveau décret doit se comprendre à la lumière du décret d'origine, promulgué par המן. Voici ce que nous lisons5 :

    וְנִשְׁלוֹחַ סְפָרִים בְּיַד הָרָצִים, אֶל-כָּל-מְדִינוֹת הַמֶּלֶךְ--לְהַשְׁמִיד לַהֲרֹג וּלְאַבֵּד אֶת-כָּל-הַיְּהוּדִים מִנַּעַר וְעַד-זָקֵן טַף וְנָשִׁים בְּיוֹם אֶחָד, בִּשְׁלוֹשָׁה עָשָׂר לְחֹדֶשׁ שְׁנֵים-עָשָׂר הוּא-חֹדֶשׁ אֲדָר; וּשְׁלָלָם, לָבוֹז

    Et par les courriers, les lettres furent expédiées dans toutes les provinces du roi, [ordonnant] de détruire, exterminer et anéantir tous les Juifs jeunes et vieux, enfants et femmes en un seul jour, à savoir le treizième jour du douzième mois, qui est le mois de אדר, et de faire main basse sur leur butin.

    Bijlagen:
    Juifs perses au début du 20ème siècle.jpg (255.3 KB)   

    17-03-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    01-03-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Le courier des amis: Le sionisme est l’ennemi du Judaïsme ! [Vidéo]
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Le courier des amis

    Le sionisme est l’ennemi du Judaïsme ! [Vidéo]

    Cet extrait d’un documentaire israélien souligne l’opposition qui existe entre le sionisme, destructeur de l’identité Juive et le Judaïsme, constructeur de l’identité Juive.

    L’essence même du Parti Anti Sioniste est de dénoncer et de combattre les sionistes, fussent-ils Arabes, Juifs ou Occidentaux. Il appelle à l’unité les Juifs, les Musulmans, les chrétiens et les laïques antisionistes qui luttent contre ce fléau qu’est le sionisme.

    © http://www.partiantisioniste.com/?p=11255

    Parti Anti Sioniste

    https://www.youtube.com/watch?v=OR4oaMOWTl4

     

     

    Le Dr. Tom Segev

    (ד"ר תום שגב) , chroniqueur précis, fait partie des  « Nouveaux Historiens» de l’entité sioniste.

    01-03-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    26-02-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Palestine appellation contrôlée (2)
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Palestine appellation contrôlée (2)

     

    ימים מקדם

     

     

    Le document historique montre une lettre du rabbin FINKELז"ל , de la Yeshiva de Mir, située à Jérusalem, datant de 1959.

     

    Dans la partie gauche de l’entête figure l’adresse avec la mention Palestine et cela une décade après l’installation de l’entité sioniste en Palestine historique.

     

    Conclusion : Il n’y a pas de raison de renier l’appellation Palestine

     

    Voir notre premier article à ce sujet, paru le 29 juin 2012 : http://www.bloggen.be/yechouroun/archief.php?ID=1910816

     

    Bijlagen:
    MIR.jpg (77.1 KB)   

    26-02-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    14-02-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.מי ומי ההולכים
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    מי ומי ההולכים

     

    Ce document en annexe en Yiddish nous interpelle ! (Cliquer sur « Bijlagen")

     

    Combien grande est notre responsabilité en tant que mouvement antisioniste, tel que Satmar, Eidah Chareidiss, Neturei Karta, et d’autres mouvements ! Nous devons faire attention avec qui nous nous associons pour présenter l'antisionisme de la Thora à nos frères et sœurs Juifs non-avertis ainsi qu’à nos concitoyens non-Juifs.

     

    De nos jours, le sionisme s’étant vêtu de « piété » Juive et se servant d’aspect extérieur Juif, il devient plus difficile au commun des mortels de faire la différence entre le Judaïsme authentique et le sionisme religieux. Le fait que nos générations deviennent spirituellement plus faibles et que l’hérésie augmente dans le monde, n'est pas une raison de ne pas s’appliquer à suivre les enseignements de nos Maitres du Judaïsme et qui furent tous opposés au sionisme depuis sa conception.

     

    En pratique, cela revient à ne pas avoir de rapports avec les sionistes, surtout les sionistes « religieux » voire « pieux », comme c’est énuméré dans ce document, car cela revient à soutenir le sionisme que nous sommes censés combattre, ח"ו.

     

     

    Bijlagen:
    מי ומי ההולכים.pdf (103.7 KB)   

    14-02-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    06-02-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Il ne faut pas être un Musulman pour défendre la Palestine … vous devez juste être humain !
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

     

    Il ne faut pas être un Musulman pour défendre la Palestine …
    vous devez juste être humain !

     

    You must not be a Muslim to defend Palestine ...
    You must just be human!

     

    מען מוז נישט זיין א מוסלים צו באשיצן פאלעסטינע ...
    איר מוזן נאר זיין מענטשלעך
    !

     

    חיים בער פון לאנדאן

    06-02-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    22-12-2015
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Papillon Juif antisioniste venant de Palestine Occupée
    Klik op de afbeelding om de link te volgen




    Notre prière est que l’entité sioniste soit complètement annulée bientôt et de nos jours
    parce que le Nom de HaShem n’est pas complet, et Son Trône n’est pas complet
    jusqu'à ce que les sionistes soient effacés de la terre

     

     

    Our prayer is that the Zionist entity is completely cancelled soon in our days
    because HaShem's Name is not complete, and His Throne is not complete
    until the Zionists are gone from the earth




    Bijlagen:
    Rabbi form Jerusalem speaking on Zionist Independence Day.docx (133.3 KB)   

    22-12-2015 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    06-12-2015
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.L’Ayatollah Khamenei met le doigt sur ce qui pose problème
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    L’Ayatollah Khamenei met le doigt sur ce qui pose problème

    Par Hadassah BORREMAN

    En tant que Juive de stricte observance et antisioniste, j’apporterai ma réaction plutôt du point de vue spirituel sur les deux lettres de l’Ayatollah Khamenei aux jeunes de l’Occident.

    Ali Khamenei, le Guide Suprême de la République Islamique d’Iran, dans sa première lettre aux jeunes de l’Occident, a demandé de ne pas accepter sans vérifier tout ce qui se dit sur l’Islam. Il a appelé les jeunes à la réflexion.

    Le Guide a aussi demandé à ces mêmes jeunes de prendre leur responsabilité, faire tomber les préjugés concernant l’Islam, en vue des futures générations. Je fais ce même appel concernant le Judaïsme authentique ; combien de non-Juifs et même des Juifs ne vérifient pas l’authenticité de ce qui se dit sur le Judaïsme. Rien qu’en formant le mot ‘Judaïsme’ à l’Internet, vous recevez un tas de sites, Wikipédia y compris, où l’étoile sioniste ne manque pas, alors que le sionisme est une idéologie étrangère au Judaïsme, et lui est incompatible.

    En effet, les sionistes ont réussi dans leur propagande centenaire, à faire main basse sur les communautés Juives, les médias, institutions étatiques (éducation sur faits historiques falsifiés), politiques dans le monde, même sur l’Iran à l’époque du Shah et ses associés qui furent de mèche avec les us-sionistes.

    Nos jeunes et moins jeunes sont nés dans l’hérésie et n’ont pas connu autre chose. S’ils ne recherchent pas d’eux même la vérité, ils restent esclaves de l’ignorance, et notre société ira de mal en pis, parce que nous, au moins ceux qui se réclament de D’, de Sa Justice, nous ne nous connaissons pas assez et nous ne nous respectons pas mutuellement, tout en restant ce que nous sommes.

    La plupart des responsables religieux, représentant les trois grandes religions monothéistes, sont corrompus, et de ce fait ne peuvent donner les conseils justes pour une société multiculturelle vivable. Lorsque nous Juifs antisionistes, dénonçons le sionisme et sa terreur pour mettre en garde le Peuple Juif dont la vocation est plutôt spirituelle, ainsi que le monde, nous en voyons très vite la réaction, l’ire sioniste. Bien sûr, il leur en faut moins pour sortir de leurs gonds.

    C’est triste que pour les jeunes et moins jeunes en Occident, il faille un leader religieux de l’étranger tel que l’ayatollah ‘Ali Khamenei pour secouer la jeunesse de sa léthargie et sa paresse intellectuelle !

    Le Guide Suprême posait également la question qu’est-ce qui motive la diabolisation de l’Islam et des Musulmans. On peut trouver des éléments de réponses dans les 2 hypothèses suivantes :

    ·         Il nous faut remonter très haut dans l’Histoire commune à toute l’humanité ; pourquoi Caïn a tué Abel ? Caïn fut jaloux de ce que le Créateur a agréé l’offrande d’Abel faite de ce qu’il avait de meilleur. L’homme qui n’est pas dans la bonne disposition face à son Créateur est aussi animé de sentiments contraires vis-à-vis de son prochain. Les terrorismes, sioniste, islamiste, jihadiste, ne font que renforcer cette mauvaise disposition. Les sionistes s’en sont d’abord pris aux Juifs pour les faire abandonner la Thora, plus tard, ils s’en sont pris aux Palestiniens pour leur ravir leur terre. Les terroristes de Daech, Al-Nosra, ASL, et autres groupes takfiris, wahhabites se servent du Qur’aan, de l’Islam, une religion pourtant pacifique, comme les sionistes se servent du Judaïsme, de la Thora, Talmud inclus qu’ils falsifient pour justifier leur crime dans le monde. Les terroristes aujourd’hui, comme nous avons déjà pu l’observer (les chrétiens en Iraq, Syrie, France…, les Shiites en Iraq, Yémen, A.S. …), ne tiennent plus compte des religions, ils cherchent à massacrer et casser ce qui à leur yeux est idolâtrie. Ce sont des agents destructeurs, un fléau ! Ceux qui se ressemblent s’assemblent, nous avons pu le constater avec le parallélisme entre le régime sioniste et Daech dans l’idéologie et dans la pratique criminelle.


    ·         Les dirigeants de l’occident veulent principalement dominer, et de préférence là ou il y a de la matière première à exploiter. Ils cherchent à paraître et être considérés parmi les meilleurs alors qu’ils ne sont eux-mêmes pas soumis à la Loi Divine, ni aux Lois Internationales et Droits de l’Homme. Ils veulent aussi être les premiers dans les découvertes, alors que d’autres furent avant eux. Et quand on prouve la véracité des faits, ils sortent les armes !


       Dans sa deuxième lettre, après que ce sont passés des attentats qui touchent la France qui soutient les terroristes, le Guide Suprême de la République Islamique d’Iran met l’accent sur le sentiment de répugnance et d’aversion d’un milliard et demi de Musulmans à l’égard des responsables et des auteurs de ces crimes. Ces mêmes sentiments sont partagés par beaucoup de jeunes non-Musulmans aussi.

    Le problème est qu’une grande partie de ces jeunes-là sont livrés à eux-mêmes ou sous influence de leurs autorités éducationnelles, religieuses ou politiques, elles-mêmes à leur insu sous dictat sioniste.

    Oui, malheureusement il faut qu’il arrive des choses graves où des personnes sont blessées ou perdent leur vie, pour qu’on s’arrête et réfléchisse un peu, au lieu de continuer aveuglement sur la fausse route ! Il nous faut rechercher d’où vient ce Mal. Souvent, il est au milieu de nous, et le plus chez les autorités que nous devons respecter alors qu’elles pactisent avec le diable et ses démons wahhabite-us-sionistes.

    C’est déplorable que nos politiciens, européens par exemple, se mettent toujours du mauvais côté quand ils doivent prendre position dans des affaires nationales ou étrangères, que ce soit pour la Palestine Occupée où ils assurent la sécurité de l’entité sioniste, ou l’Iran où jusqu’à présent ils suivaient comme un petit chien les directives de Washington concernant le nucléaire pourtant non destiné aux armes; ils ne défendent pas la volonté des populations qu’ils sont censés représenter.

    Concernant la sécurité des États, ces mêmes politiciens ne sont pas innocents des attentats qui nous menacent. Je pense à une ministre inconsciente qui a posé avec des djihadistes belges dans leur camp ! Le déploiement des militaires dans nos pays n’est pas normal, il répond à un dictat dans le but d’avoir plus de contrôle malsain sur la vie privée de la population.

    Même ici à Anvers, la police en collaboration avec les milices privées sionistes et les partis d’extrême-droite islamophobes, antisémites, jouent le jeu sioniste. Nos dirigeants, indépendamment de leur couleur politique et parce qu’eux-mêmes dominés par le sionisme, sont complices dans le transfert du conflit sionisto-palestinien dans nos pays en laissant les médias nous désinformer.

    Nous sommes conditionnés, il nous faut constamment veiller et mettre en doute ce qu’on veut nous faire croire ! Mais D’ soit loué, il y a des sites, alternatifs, des blogs qui dénoncent tout cela !

    Oui, l’Islam est actuellement le plus attaqué, un bouc émissaire, alors qu’il est clair que les Musulmans fidèles au Qur’aan et aux différentes écoles (Shiite, Sunnite) ne sont pas impliqués dans les meurtres que les terroristes commettent. Ce qui reste néanmoins encore à élucider est comment cela se fait-il que parmi les terroristes jihadistes, une grande partie sort des communautés musulmanes ; est-ce une question d’éducation ou cela vient-il d’un facteur extérieur auquel on n’a pas fait attention, comme c’est avec l’idéologie sioniste ?

    En tout cas, ces actes diaboliques des terroristes sont programmés pour détourner l’attention des véritables sources des problèmes tels que le sionisme, son entité et les lobbies qui s’y rattachent.

    Il y a enfin un éveil parmi les nations, principalement parmi les nations musulmanes et/ou arabes ployant sous le joug de leurs dictateurs ; ceci met à la lumière les irrégularités de certains régimes ainsi que leurs relations avec qui ils forment l’axe du Mal, et ceci pourrait changer la donne. Il nous faut dénoncer ce qui n’est pas juste !

    Il y a aussi un problème de reconnaitre l’Autre à qui D’ demande de Le servir autrement que soi, et qui a autant de capacités dans différents domaines. Chacun a sa part à jouer dans le monde pour le bien. Pourquoi ce doit toujours être les non-Musulmans qui sont prix Nobel ou inventeurs ou savants ? Cela gêne ceux qui pensent être au-dessus de tout le monde et qui pensent être seul à avoir la culture.

    Heureux le peuple iranien qui a pour guide l’Ayatollah Khamenei, qu’il soit béni pour sa sagesse, sa perspicacité, ses conseils à la Oumma Islamiah dont d’autres peuples qui aspirent à la justice et la paix feraient bien d’en profiter.

    Hadassah BORREMAN

    06-12-2015 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    17-11-2015
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.De jeunes hassidiques apprennent le français
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    De jeunes hassidiques apprennent le français pour la première fois

    Ben Pelosse/ Le Journal de Montreal


    « La communauté Satmar a contacté Le Journal pour «prouver» que tout fonctionne bien. 

    «Mon fils n’a pas beaucoup étudié en septembre, car nous avons eu beaucoup de fêtes religieuses. Mais c’est intensif depuis deux semaines. Il étudie fort. C’est nouveau pour lui. Avant, il étudiait surtout la grammaire anglophone. Là, il voit tout : l’histoire, la géographie, etc», affirme Max Lieberman, membre de la communauté. 

    Selon le directeur de l’Académie Yeshiva, Jacob Maman, c’est la première fois que ces enfants apprennent le français. 

    «Je ne crois pas personnellement que mon fils a besoin d’apprendre le français. Il quittera probablement le Québec un jour. Mais si on me dit que c’est nécessaire à sa formation, c’est important. Je veux qu’il soit diplômé comme tout le monde», soutient M. Lieberman »  Lire la suite :. 

    http://www.journaldemontreal.com/2015/11/12/de-jeunes-hassidiques-apprennent-le-francais-pour-la-premiere-fois

     

     

    L'école à la maison, une solution aux écoles juives illégales?

     

    Mise à jour le jeudi 12 novembre 2015 à 12 h 47 HNE

     

    Le reportage de Jean-Philippe Robillard

    http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2015/11/12/003-ecole-juive-illegale-scolarisation-maison-outremont.shtml

    17-11-2015 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    16-10-2015
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Samson Raphael HIRSCH 'Petit vadémécum antisioniste'
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Samson Raphael HIRSCH

     

    „Petit vadémécum antisioniste“ , extrait de son Commentaire sur ובנחה

     

      השיבנו : Aides-nous dans notre vie quotidienne à retourner vers Toi en תשובה véritable, ainsi nous retrouverons également le Retour vers l’indépendance nationale dans le pays des aïeux, un retour que nous n’avons à attendre seulement des mains de Dieu, Qui fut aussi l’Unique Créateur de notre destinée nationale d’antan”.

     

    Jissroéls Gebete übersetzt und erläutert von Samson Raphael HIRSCH  2.Auflage Verlag Kaufmann Ff/m 1906  S.195

     

     

     

    La meillere adresse pour vos Judaïca anciens:

    Librairie (Antiquariat) « Spinoza » à Amsterdam

    Contact : Madame Manja BURGERS

    http://www.spinozabooks.com

    16-10-2015 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    14-10-2015
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Palestine appellation contrôlée (2)
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Palestine appellation contrôlée (2)

     

    ימים מקדם

     

     

    Le document historique montre une lettre du rabbin FINKELז"ל , de la Yeshiva de Mir, située à Jérusalem, datant de 1959.

     

    Dans la partie gauche de l’entête figure l’adresse avec la mention Palestine et cela une décade après l’installation de l’entité sioniste en Palestine historique.

     

    Conclusion : Il n’y a pas de raison de renier l’appellation Palestine

     

    Voir notre premier article à ce sujet, paru le 29 juin 2012 : http://www.bloggen.be/yechouroun/archief.php?ID=1910816

     

    Bijlagen:
    MIR.jpg (77.1 KB)   

    14-10-2015 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    04-10-2015
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.MYZ: סוכות : Faire usage du matériel (suite)
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Ce message fut en fait transmis à יעקב אבינו en personne à travers le rêve dans lequel il vit une échelle dressée sur le sol dont le sommet atteignait les cieux.[1] Au moment où il a eu ce rêve, יעקב אבינו venait à peine de terminer ses quatorze années d'étude intensive à la ישיבה de שם et עבר et se rendait chez לבן pour se marier et fonder une famille. Dans un certain sens, cette transition aurait pu paraître pour יעקב אבינו comme un déclin dans son עבודת ה׳. Pour lui faire comprendre que ce n'était pas le cas, ה׳ lui a transmis l'idée que la seule façon d'atteindre la spiritualité consiste à passer par le monde physique. Cette idée fut représentée par l'échelle qui se tenait fermement dans le sol tout en atteignant les cieux. De cette façon, ה׳ montra à יעקב אבינו que bien que ses quatorze années d'étude étaient nécessaires pour le préparer au mariage, sa transition vers une vie impliquant une épouse et des enfants était en fait une marche supérieure de sa précédente עבודת ה׳. En utilisant correctement le physique, il serait à présent capable d'accomplir la grande tâche d'élever également le monde physique. C'est précisément la raison pour laquelle chaque acte que nous accomplissons est dicté par la הלכה. Que ce soit ce que nous avons le droit de manger, ce qu'il faut faire en allant dormir, ou encore les vêtements que nous avons ou pas le droit de porter, tout est guidé par la הלכה. C'est aussi pour cela qu'à part une poignée d'exception, toutes les 613 מצוות nécessitent un acte physique pour être accomplies. Tout cela a pour but de nous permettre de raffiner chaque chose physique, au point qu'elle deviendra également spirituelle.

     

    Sur la base de tout cela, nous pouvons à présent commencer à comprendre pourquoi la מצוה de résider dans une סוכה s'accomplit durant le mois de תשרי, alors que les nuées de gloire (que représente la סוכה) apparurent pour la première fois durant le mois de ניסן. Le גר״א (Gaon de Vilna) explique[2] que les nuées de gloire furent enlevées aux Israélites après le péché du Veau d'Or qui eut lieu le 17ème jour du mois de תמוז. Il aura fallu attendre le 10ème jour du mois de תשרי, qui correspond à la date de יום כיפור, pour qu'ils soient pardonnés pour ce péché. Le lendemain, משה רבנו ע״ה ordonna aux Israélites d'apporter les différents matériaux nécessaires à la construction du משכן. Les 11, 12 et 13 תשרי, les gens apportèrent leurs dons[3], et le 14 tout le matériel arriva sur le site du chantier. Les nuées de gloire firent leur retour le 15ème jour du mois de תשרי, qui correspond au premier jour de la fête de סוכות, lorsqu'ils commencèrent finalement à travailler sur le משכן. D'après cela, nous résidons dans une סוכה à תשרי parce que ce fut durant ce mois-là que les nuées de gloire revinrent, ce qui nous fit savoir symboliquement que ה׳ était de nouveau ravi de nous.

     

    Les nuées de gloire était le signe de l'amour de ה׳ pour le peuple d'Israël. Bien qu'ils firent תשובה à יום כיפור, les nuées de gloire ne réapparurent que lorsqu'ils commencèrent à construire le משכן, le moyen à travers lequel la שכינה pouvait être ressentie de façon tangible dans le monde physique. La תשובה du peuple d'Israël ne fut complète que lorsqu'ils utilisèrent le monde physique pour créer une demeure pour la שכינה. C'est ce que nous faisons chaque année durant la fête de סוכות. Nous amenons la תשובה de יום כיפור à un niveau supérieur en élevant le monde physique par le fait qu'on l'utilise correctement.

     

    Sur cette base, nous pouvons également comprendre pourquoi סוכות est appelé זמן שמחתנו. La racine de la dépression est le sentiment que ce que la personne fait ne le mène pas vers un objectif qui en vaut la peine. Par contre, la racine de la joie c'est voir comment ce qu'on fait contribue à une cause ultime. יום כיפור est un jour joyeux car nous sommes pardonnés pour nos péchés. סוכות est un jour encore plus joyeux parce qu'il marque le commencement non seulement de l'effacement de nos actes négatifs mais également le début du nouvel acte positif consistant à utiliser le monde physique pour révéler la présence de ה׳. Il n'y a pas de plus grande joie que savoir que nous accomplissons ce que le Créateur du monde exige de nous.

     

    L'abstinence du physique qui caractérise יום כיפור a pour but de nous permettre de voir le potentiel spirituel de notre âme sans la distorsion causée par les désirs physiques. Mais cela n'a pas pour but d'être une fin en soi. À סוכות, nous sommes censés prendre l'inspiration que nous avions reçue en nous connectant à notre âme et commencer à l'appliquer à nos corps et au monde physique en général. C'est précisément la raison pour laquelle nous sommes ici.

     

    http://judaismevssionisme.blogspot.be/



    [1]    Voir בראשית כח, יב

    [2]    Dans son commentaire sur שיר השירים א, ד

    [3]    Voir שמות לו, ג

    04-10-2015 om 16:09 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    02-10-2015
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.MYZ: סוכות : Faire usage du matériel
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    ב״הxml:namespace prefix = "o" ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />

     

    סוכות : Faire usage du matériel

     

     

    Nous vous proposons un exposé rabbinique de haute qualité du savant talmudique Reb Moshe Yéhouda ZILBERSTEIN שליט"א

     

    Après יום כיפור, le jour où nous nous abstenons de toute implication dans le monde physique, arrive סוכות, une fête qui est pleine d'activités physiques. Du matériel de construction pour les murs et le סכך (toit) de la סוכה jusqu'aux ארבע מינים, toutes les מצוות de סוכות tournent autour de l'utilisation d'un grand nombre de choses qu'offre le monde physique. La מצוה de résider dans la סוכה en elle-même est également un acte très physique. Premièrement, la מצוה de résider dans la סוכה s'accomplit au moyen du corps entier. Deuxièmement, la מצוה principale de résider dans la סוכה est constituée des actes physiques de manger et dormir dans la סוכה. Comment doit-on comprendre cette transition soudaine de יום כיפור à סוכות ?

     

    En outre, l'énergie spirituelle de la fête de סוכות nécessite une explication. Dans la תפילה nous nous référons à שבועות, פסח et סוכות par une expression qui décrit leur essence. פסח est appelé זמן חרותנו « le temps de notre liberté », puisque ce fut l'époque où nous fûmes libérés d’Égypte. שבועות est appelé זמן מתן תורתנו « le temps du don de notre Torah », puisque c'est à שבועות que nous reçûmes la תורה. L'expression employée pour désigner סוכות ne se comprend pas directement. סוכות est appelé זמן שמחתנו « le temps de notre joie ». Nous devons nous demander ce qui a bien pu se passer à סוכות pour causer notre joie et quelle énergie y a-t-il dans cette fête qui nous permet de ressentir cette joie année après année.

     

    Enfin, nous devons aussi traiter d'une question très basique. Il est bien connu que la סוכה commémore les nuées de gloire qui entouraient les Israélites dans le désert. Ces nuées apparurent pour la première fois dans le mois de ניסן, lorsque les Israélites quittèrent l’Égypte. La question évidente qui se pose est : pourquoi la מצוה de résider dans une סוכה a lieu durant le mois de תשרי au lieu du mois de ניסן où les nuées apparurent pour la première fois ?

     

    La תורה nous dit ceci[1] : וישב ביום ההוא עשו לדרכו, שעירה. ויעקב נסע סכתה, ויבן לו בית; ולמקנהו עשה סכת, על-כן קרא שם-המקום סכות « Esaû s'en retourna, ce jour-là, par son chemin, à Séir ; Et Jacob partit pour סוכות ; il s'y bâtit une maison et fit des cabanes pour son bétail ; c'est pourquoi on appela ce lieu סוכות ». Ce פסוק décrit la dernière conversation à avoir été rapportée entre יעקב et עשו lorsque les deux se séparaient physiquement. Mais si nous y regardons de plus près, nous pouvons voir comment ils se sont également séparés spirituellement. La destination de עשו, à savoir שעיר, fait allusion au שעיר המשתלח « bouc émissaire », un rituel qui était accompli dans le בית המקדש à l'occasion de יום כיפור. Pour עשו, être spirituel signifie être complètement coupé du physique ou matériel, exactement comme à יום כיפור. Comme nous pouvons le voir jusqu'à nos jours, les descendants physiques et spirituels de עשו continuent à considérer l'abstinence de tout ce qui est physique comme la forme de עבודת ה׳ la plus élevée. Mais pour יעקב אבינו ע״ה ce n'était pas l'objectif final. Aux yeux de יעקב אבינו, la date de יום כיפור était supposée aider chaque individu à voir le potentiel de son âme et l'utiliser pour élever son corps aux moyens de ce qu'offre le monde physique au lieu de s'en détourner complètement. C'est pourquoi le פסוק rapporte que יעקב אבינו continua vers סוכות, la fête du physique et du matériel, représentant ainsi symboliquement l'approche juive de la sainteté.

    02-10-2015 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    30-09-2015
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.JOYEUSE FÊTE DES CABANNES - SOUKOSS!

     FÊTES DES CABANES
     

    סוכות

    30-09-2015 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    20-09-2015
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.MYZ: Les trois questions qui furent posées à Hillel
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

     A l’approche de Yom Kippour, nous vous proposons un exposé rabbinique de haute qualité du savant talmudique Reb Moshe Yéhouda ZILBERSTEIN שליט"א paru dans le blog Judaïsme contre sionisme :

     

     

    Les trois questions qui furent posées à Hillel

     

     La גמרא[1] nous raconte l'histoire remarquable de deux hommes qui parièrent une très large somme d'argent qui reviendrait à celui d'entre eux deux qui parviendrait à mettre en colère הלל הזקן ז״ל (Hillel l'Ancien, de mémoire bénie). הלל était connu pour son extraordinaire patience, et les deux hommes se lancèrent dans une compétition pour voir lequel parviendrait à lui faire perdre son calme.

     

    L'un d'eux se rendit chez הלל un Vendredi, alors que הלל prenait son bain pour se préparer au שבת. De l'extérieur, il appela הלל, qui s'empressa de s'envelopper dans une tunique et alla ouvrir la porte. L'homme dit à הלל qu'il avait une question à lui poser : « Pourquoi les têtes des Babyloniens sont-elles rondes ? ».

     

    הלל répondit : « Tu as posé une excellente question ! », et il lui expliqua que les sages-femmes en Babylonie étaient ineptes, et que leur incompétence lorsqu'elles aidaient une femme qui accouchait était la cause de ces têtes à la forme étrange.

     

    הלל retourna dans son bain, et le même homme frappa à nouveau à la porte. Cette fois, il demanda à הלל pourquoi les habitants de Tarnoud avaient une vue pitoyable. Là encore, הלל complimenta l'homme pour son « excellente question », et lui expliqua que ces gens vivaient « dans des régions sableuses », ce qui affectait leurs yeux. L'homme frappa une troisième fois à la porte pour demander à הלל pourquoi les Africains avaient de gros pieds. הלל répondit que ces gens vivaient près des eaux, et cela rendaient larges leurs pieds.

     

    À première vue, cette histoire est racontée simplement pour démontrer la patience et l'humilité sans limite de הלל, qui répondit calmement et respectueusement aux questions ridicules qui lui étaient posées, alors qu'il se dépêchait de terminer ses préparations du שבת le Vendredi après-midi. Rien que cela suffirait à être inspirant et instructif, plus particulièrement en cette période des עשרת ימי תשובה (dix jours de repentance). Mais en y regardant de plus près, ces trois questions sont profondes, et les réponses données par הלל sont d'une grande pertinence pour cette période cruciale de l'année.

     

    Lorsque la גמרא raconte que cette histoire s'est déroulée à ערב שבת, ce pourrait très bien vouloir dire qu'elle a eu lieu la veille du grand שבת, c'est-à-dire יום כיפור, que la תורה appelle שבת שבתון. Dans les dernières heures avant הלל, יום כיפור « prenait son bain », c'est-à-dire qu'il s'adonnait au processus de purification qui doit nous occuper toute la journée durant ce temps. Et c'est en ayant cela à l'esprit, c'est-à-dire ses préparations intensives de יום כיפור, que הלל répondit aux questions de cet homme.

     

    La première question se rapportait aux « têtes rondes » des Babyloniens. Ailleurs[2], la גמרא décrit les Babyloniens comme des gens « insensés », parce qu'ils mangeaient « du pain avec du pain ». Cela a été expliqué comme voulant dire que les Babyloniens menaient leurs vies comme un cycle interminable de travail et de consommation. (Comme dans notre génération, où les gens ne pensent qu'à travailler, amasser de l'argent, et consommer.) Ils travaillaient pour manger, et mangeaient pour travailler ; ils travaillaient pour gagner de la פרנסה qu'ils utilisaient pour manger afin d'avoir l'énergie de travailler le lendemain. Leurs vies étaient « rondes », tournant incessamment dans ce cycle, sans but, objectif ou signification. הלל expliqua que c'est le résultat des « sages-femmes » incompétentes. Or, nous savons que « sage-femme » est un euphémisme régulièrement employé par חז״ל pour désigner ceux qui sont censés guider et œuvrer au développement du peuple, tout comme une sage-femme guide un bébé hors du ventre. Les רבנים ont échoué dans leur responsabilité de guider et inspirer le peuple à trouver un sens plus élevé à leurs vies, et c'est ainsi que les gens se sont retrouvés coincés dans une course de rats incessante, sans se pauser afin de contempler et réfléchir sur le but de tout cela.

     

    Les habitants de Tarnoud sont décrits ailleurs[3], dans la גמרא, comme une société immorale et hédoniste, et la question fut donc posée quant aux raisons pour lesquelles leur « vue », c'est-à-dire leur perception de la vie, était si « pitoyable ». Ils considéraient la vie comme n'étant rien d'autre qu'une opportunité de s'adonner aux plaisirs, et c'est ce à quoi ils passaient leur temps. הלל expliqua que c'est parce qu'ils vivaient dans le חול (« sable »), un terme qui signifie également « profane » ou « jour de la semaine ». Ces gens n'avaient pas l'avantage du שבת, qui refocalise notre attention sur השם ית׳ et la spiritualité, nous rappelant que la vie est bien plus que les plaisirs et la complaisance. Celui qui ne vit que dans le חול, sans expérimenter le plaisir spirituel du שבת, a une perspective pitoyable de la vie, pensant que la satisfaction ne peut être atteinte que par des plaisirs matériels, physiques ou charnels.

     

    Enfin, הלל traita de la question des « gros pieds » des Africains. Les « gros pieds » sont un euphémisme employé par חז״ל pour désigner la richesse. Ailleurs, חז״ל font effectivement remarquer que les « pieds » sont le symbole des possessions matérielles d'un individu, puisqu'ils lui permettent de « tenir debout », c'est-à-dire pourvoir à ses besoins. Les Africains avaient de « larges pieds » parce que, comme l'expliqua הלל, ils vivaient près de « l'eau », qui est un euphémisme bien connue pour désigner la תורה. Le secret de la réussite matérielle est de s'adonner régulièrement et assidûment au לימוד תורה, comme nous l'apprenons de la célèbre משנה de [4]אבות, où il est dit : אם אין קמח אין תורה, אם אין תורה אין קמח « S'il n'y a pas de farine, il n'y a pas de Tôroh ; s'il n'y a pas de Tôroh, il n'y a pas de farine ! ». Évidemment, nous devons travailler pour gagner notre vie (d'où le fait que la משנה commence par dire אם אין קמח אין תורה « S'il n'y a pas de farine, il n'y a pas de Tôroh ! » Si l'on n'a rien à manger, on ne pourra pas étudier sereinement et librement la תורה), mais la clef de la réussite réside dans le temps consacré chaque jour au לימוד תורה (c'est pour cela que אם אין תורה אין קמח « s'il n'y a pas de Tôroh, il n'y a pas de farine »).

     

    C'est à tout cela que nous devrions réfléchir pendant que nous prendrons nos « bains » et tenterons de nous purifier en préparation de יום כיפור. Alors que nous réfléchissons et faisons un compte rendu de nos vies, nous devons nous demander si nous vivons pour un but supérieur, si nos priorités sont bien ordonnées, et si nous mettons suffisamment de temps de côté, chaque jour, pour le לימוד תורה. À travers cette הלל, גמרא nous enseigne que beaucoup d'entre nous gâchent leurs vies, les passant à courir derrière la richesse et les plaisirs, sans prendre le temps de penser à un objectif plus élevé et significatif.

     

    Maintenant, durant cette période des עשרת ימי תשובה, avant יום כיפור, c'est là que nous avons besoin de nous arrêter pour réfléchir sur ce que devraient être nos objectifs, et quels sont les changements que nous devrions consentir à faire pour les atteindre

     

    http://judaismevssionisme.blogspot.be/.



    [1]    שבת דף יח, עמוד א

    [2]    ביצה דף טז, עמוד א

    [3]    יבמות דף טז, עמוד ב

    [4]    פּרק ג, משנה יז

    20-09-2015 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    16-09-2015
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Le Jour de Jeûne en souvenir de G'DALIO
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Enseignement du Grand Rabbin Samson Raphael HIRSCH

     

    LE JOUR DE JEUNE EN SOUVENIR DE G’DALIO

     

    Du temps de l’occupation babylonienne de la Terre Sainte, sous le règne de l’empereur Nabuchodonosor, G’dalio fut désigné comme gouverneur sur le reste des Juifs qui n’avaient pas été emmenés en exil.

    Conformément à la volonté divine, exprimée par la voix du Prophète Jérémie, G’dalio fut un gouverneur loyal. Il accompli à la lettre et dans l’esprit judicieusement les règles de conduite requise en Exil (Prophète Jérémie Chapitre 29). Ceci déplut profondément à un nommé Ychmoél ben N’sanio, de mémoire maudite, qui assassina le Juste G’dalio. Selon celui qui jalousait G’dalio, les Juifs devraient être insoumis et quitter la Terre Sainte pour l’Egypte plutôt que de se soumettre aux Chaldéens. Mal leur a prit ! Nabuchodosor se mit en colère, et extermina ceux qui n’avaient pas apprécié le traitement doux imposé jusqu' alors.

    La faute commise n’est pas seulement une rivalité de pouvoir (Ychmoél  ben N’sanio, bien que descendant de la dynastie de David, était malheureusement idolâtre). La colère divine frappa tous ceux qui étaient contaminés par l’esprit de rébellion contre la volonté divine, et de là, voués à la destruction. (Consulter: Prophète Jérémie, chapitres 38 à 44)    

     

    Ce jeûne est observé traditionnellement le 3 Tichri, c'est-à-dire le jour qui suit la Fête de la Nouvelle Année Juive.

     

    Le but est une mise en garde

    1)       envers l’illusion que Ysroél en Exil devrait obtenir son Indépendance, comme si pendant sa pérégrination dans le Désert des Temps il ne devrait compter que sur soi, se détachant de la chaine de souffrances qui le maintient.

    2)       Le peuple d’Ysroél a été mis en garde pour la durée des siècles « Soyez loyaux envers les pays qui vous a accueilli et les nobles qui vous protègent ! C’est Dieu qui vous conduit partout et est partout avec vous. Aussi dans cette grande pérégrination du Désert, Il vous devance invisible, vous indique où vous devez résider, d’où vous devez partir. Remettez vous entièrement à Lui et montrer ce dévouement par la fidélité aux nobles qui vous protègent et aux pays, dans une obéissance parfaite, même envers vos persécuteurs. Faisant ainsi, Dieu mettra la douceur dans leur cœurs et aussi vos souffrances diminueront avec le temps.-»

     

    Ces enseignements de notre Maître le Grand Rabbin Samson Raphael HIRSCH (1808 – 1888) de mémoire bénie, dans son ouvrage « Chauréw » (voir le texte allemand dans notre Blog multilingue) sont une condamnation avant la lettre sans équivoque du péché grave qu’est le Sionisme.

     

    Le Jeûne de Gdaljoh ne doit pas être une tradition routinière mais faire prendre à cœur et conscience l’enseignement, la mise en garde du jour.

    16-09-2015 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    02-08-2015
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Talmud: les Trois Serments
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    שלוש שבועות - Les Trois Serments

    גמרא כתובות קיא ע"א[1]

     

     

    לכדרבי יוסי ברבי חנינא דאמר ג' שבועות הללו למה?

    א                     אחת שלא יעלו ישראל בחומה,

    ב                     ואחת שהשביע הקב"ה את ישראל שלא ימרדו באומות העולם,

    ג                      ואחת שהשביע הקב"ה את העובדי כוכבים שלא ישתעבדו בהן בישראל יותר מדי.

     

    תלמוד בבלי, מסכת כתובות, דף קיא ע"א

     

     

    Une traduction littérale de la Gemora, sans commentaire, serait inintelligible pour les non-initiés. Un commentaire détaillé, bien que souhaitable, n'est pas possible sur cette page.  En  voici donc un bref résumé selon  עין יעקב[2], Eyn Yaakov, vol.2:

     

    Les Juifs ne peuvent monter en ארץ ישראל avant le temps, en grande masse, comme un mur, usant de la violence guerrière, dit Rav Yehudeh.

     

    Le [3]פסוק dans שיר השירים[4] : « Je vous conjure, filles de Yerusholoïm, par les cerfs et les biches des champs,  vous ne pouvez éveiller l'amour- de monter en ארץ ישראל - avant que D' ne vous le permette » sert de fondement.

     

    רבי זירא  dit au nom de רבי יוסי ברבי חנינא, que ce serment est triple, à savoir:

     

    1         de ne pas monter, avant le temps, tous ensemble comme un mur, en ארץ ישראל

    2         les Juifs (en Exil) doivent servir le roi, sous la domination de qui ils se trouvent et ne peuvent pas pécher contre lui (se révolter)

    3         HaShem pour Sa part, a conjuré les peuples qu'ils ne peuvent pas exagérément faire souffrir, oppresser, les Juifs en Exil

     

    Ces trois serments sont doubles, trois comme déjà mentionné, et encore trois:

     

    1         Les prophètes ne peuvent révéler quand sera la fin de la [5]גלות

    2         Les Juifs ne peuvent pas trop pécher, ce qui prolonge l'Exil, ni l'inverse, ils ne peuvent prier excessivement pour que l'Exil cesse plus tôt, avant le temps

    3         Les Juifs ne peuvent pas expliquer les secrets de la תורה aux peuples

     

    D' a juré au כלל ישראל, par les cerfs et les biches des champs, si vous (les Juifs) vous les respecterez de bon gré, c'est bien. Sinon, Je permettrai aux peuples de faire avec vous tel  les chasseurs  font avec la chair des cerfs et des biches.

     

    Pour un commentaire exhaustif voyez l'ouvrage "ויואל משה" en Langue Sainte, il existe une version abrégée en Yiddish) du Rav de Satmar, רב יואל טייטלבוים זצ"ל[6] .

     

    Le ויואל משה est un recueil de trois Maamarim: 

    a)       Les trois Serments,

    b)       S'installer en Eretz Ysroe-l,

    c)       la Langue Sainte;

     

    On lira aussi en Langue Sainte le [7]דברי יואל et  [8]על הגאולה ועל תמורה  (réfutation des sophismes des sionistes religieux sur les 'miracles' de la guerre de '967). 

                  



    [1] Gemoreh Kessivess 111a

    [2] le livre Eyn Yaakov

    [3] verset

    [4] Cantique des Cantiques du roi Salomon

    [5] Exil

    [6] Rav Yoel TEITELBAUM

    [7] Divrei Yoel

    [8] Al haGeuloh ve al haTemiroh  

    02-08-2015 om 20:30 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    26-07-2015
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Troisième Temple oui, mais pas comme les sionistes le prévoient
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Troisième Temple oui, mais pas comme les sionistes le prévoient 

    Hadassah Borreman

    Jeudi 30 juillet 2015

    En introduction, je voudrai dire qu’en tant que Juive de stricte observance antisioniste, je ne peux m’empêcher de réagir à cet article de IRIB du 26 juillet 2015 « La veille de la prétendue "destruction du Temple'' menace la mosquée al-Aqsa ».

    Le titre contient déjà une attaque et une insulte au Judaïsme. La destruction du Temple n’est pas du « prétendu », elle est vraie et historique. Le problème est, comme je le dénonce régulièrement, que les sionistes se servent des aspects spirituels du Judaïsme pour réaliser leurs plans politiques qu’exige leur idéologie satanique. Ce que font les sionistes est que de nous noircir, jeter une mauvaise lumière sur le Peuple Juif que les sionistes ne sont pas.

    Je rappelle que les Juifs sont en Exil, et que la poignée de Juifs antisionistes que D’ dans Sa Thora autorisent à être en Palestine, la Terre Sainte, en tant d’Exil, ne se révoltent pas contre la population native palestinienne, et surtout ne s’attaque pas aux monuments et à la Foi des Musulmans. Ce que la police et les colons sionistes font, c’est de la provocation !

    Nous dénonçons de même ces hérétiques extrémistes se nommant « Institut du Temple » qui s’excitent et s’imaginent devoir rebâtir le Temple ; ce n’est pas comme cela que les choses vont se passer. Il y aura effectivement un Troisième Temple, mais il ne sera pas fait de main d’hommes, mais par D’ Lui-même qui le fera descendre du Ciel, et cette Maison de D’ sera un lieu de prière pour toutes les nations. A ce moment-là la Terre Sainte sera purifiée de l’idolâtrie et du sionisme. 

    Je joins ici le lien qui permet de voir le texte que j’ai écrit sur le thème des « Trois semaines » en rapport aux malheurs arrivés au Peuple Juif dont l’un est justement la destruction du Deuxième Temple. C’est un texte pensé d’abord pour les frères et sœurs Juifs, c’est pour cela que j’ai rajouté la traduction aux Hébraïsmes pour les non-hébraïsants.

    Voir le texte avec la traduction des Hébraïsmes dans le site Palestine Solidarité

    http://www.palestine-solidarite.org/analyses.hadassah_borreman.300715.htm#_ftnref3

     

     

    26-07-2015 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    22-07-2015
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.שבת חזון
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    שבת חזון

     

    Ce  Shabbess, par lequel nous commençons la lecture du cinquième Livre de Moïse, est appelé שבת חזון, le Shabbess de la Prophétie. C’est notamment le Shabbess qui précèdeתשעה באב , le jour de deuil et de jeune en commémoration  de la destruction de Jérusalem.