Foto

Rabbin Samson Raphael HIRSCH
(1808-1888)

Foto
Rabbin Dr. Mendel HIRSCH
(1833-1900)
Foto
Rabbin Dr. Salomon BREUER
(1850-1926)
Foto
Rabbin Dr. Raphael BREUER
(1881-1932)
Foto
Reb Julius HIRSCH
(1842-1909)

ברוך הבא!    السلام عليكم!

Bienvenue sur le blog de l'association d’étude YECHOUROUN, Judaïsme contre Sionisme. Nous proposons des textes rabbiniques, (surtout de l’école de Samson Raphael HIRSCH) ainsi que des infos et documentations, le tout avec engagement antisioniste et solidarité anti-impérialiste, inspirés par la fidélité à la Torah.
Visitez aussi notre Blog  www.bloggen.be/jesjoeroen en Allemand, Anglais et Néerlandais.
 

Inhoud blog
  • Tout sert à la propagande sioniste, les attentats aussi !
  • Le mois de Eloul: Se repentir de la complaisance ou indifférence envers le Sionisme
  • ולמלשינים אל תהי תקוה
  • אב = אלול בא
  • אַל-אקצא בירושלים אַל-קודס
  • Jeûne du 9 Av
  • « Institut du Temple » : Secte sioniste sacrilège
  • בין המצרים תשע
  • Mise au point (1)
  • Grand rassemblement contre la venue du ראש הממשלה הציונית!
  • Indignation - insolence
  • Ba'al Péor - Balfour
  • Aperçu de presse
  • Annonce – invitation
  • Le malheur du Juif dans l’entité sioniste Par Hadassah BORREMAN
    Liens intéressants
  • Centre Zahra France
  • Parti AntiSioniste
  • Al-Manar
  • „Yakov RABKIN, Historian and Author“ Site multilingue
  • Centre d'information Palestine
  • Mouvement Citoyen Palestine
  • Justice
  • Juifs du Liban
  • Mondialisation.ca
  • Campaign to end Israeli Apartheid, Southern California
    Liens d'informations
  • Palestinian Mothers
  • IRIB francophone
  • Press tv
  • Mediane.tv
  • Euro-Palestine
  • Palestine solidarité
  • Zoeken in blog

    Archief
  • Alle berichten
    Foto

    Rabbin Josef Chaïm SONNENFELD
    (1849-1932)

    Foto
    Dr. Jacob Israël DE HAAN
    (1891-1924)
    assasinné par les sionistes
    60 ANS DE NAKBA, 60 ANS D'ETAT SIONISTE ANTI-TORAH, DEBARASSONS-NOUS EN!
    Foto

    Dr. Nathan BIRNBAUM
    (1864-1937)

    Foto

    Rabbin Pinchos KOHN
    (1867-1942)

    Foto

    Rabbin Ernest WEILL
    (1865-1947)

    Foto
    Foto
    YECHOUROUN
    Judaïsme contre Sionisme
    14-05-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.ל"ג בעומר
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    ל"ג בעומר

     

    Le jour de [1]ל"ג בעומר, c’est le 33ème jour du Compte du ‘Omer, il casse la période de 7 semaines entre פסח et שבועות qui est une période :

     

    -          de deuil pour la mort des 24000 תלמידי חכמים de רבי עקיבא

     

    -          de repentance de 49 jours ; en Egypte, nous étions tombés jusqu’au 49ème degré d’impureté.

     

    C’est un jour de festivités ; en ce jour-là, les Juifs du monde entier ont la tradition de faire des feux de joie pour plusieurs raisons dont :

     

    -          la manne a commencé à tomber

     

    -          c’est le יארצייט du grand רבי שמעון בר יוחאי qui a écrit lui-même une grande partie du זוהר הקדוש, le reste étant ses élèves qui ont rapporté ses paroles. Il fut aussi un בעל הניסים; grâce à son mérite, le Peuple Juif fut protégé lors de mauvais décrets

     

    -          les תלמידי חכמים de רבי עקיבא cessèrent de mourir de l’épidémie qui tomba sur eux, car ils ne se respectèrent pas les uns les autres.

     

    Les Juifs antisionistes brûlent à cette occasion le drapeau sioniste, et les enfants jouent avec l’arc et les fléchettes en souvenir du mérite de רבי שמעון בר יוחאי ; il n’y avait pas d’arc en ciel, signe que D’ s’est souvenu de sa promesse à נח de ne plus détruire le monde par le מבול.

     

    Beaucoup pensent devoir aller à מרון en ce jour de ל"ג בעומר, mais vue l’occupation sioniste de ce lieu ainsi de toute la Palestine Historique, nous nous en privons tout le temps de notre Exil et Dispersion. La raison se trouve dans le texte suivant : Pourquoi ne pas aller ni à Meron Lag Ba’Omer, … et ni dans l’entité sioniste ? http://www.bloggen.be/yechouroun/archief.php?ID=2513966

     



    [1] qui tombe le 18 Iyyar

    14-05-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    10-05-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Pourquoi ne pas aller ni à Meron Lag Ba’Omer, ni dans l'entité sioniste?
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Pourquoi ne pas aller ni à Meron Lag Ba’Omer,
    … et ni dans l’entité sioniste?

     

    Ci-dessous, quelques idées tirées de la דרשה en Yiddish de Rav Nosson Yoseph Meizels זצ"ל concernant le fait d’aller en ארץ ישראל, et concernant le fait d’aller à Meron le jour de Lag Ba’Omer. Des paroles rapportées du Rebbe de Satmarזי"ע .

     

    C’est parce qu’il règne une forte confusion dans notre génération qu’il faut parler de ces choses qu’on ne comprend pas de soi-même, et c’est le רועה נאמן, רבן של ישראל, qui avec sa sagesse et sa puissante sainteté su comprendre les racines du sionisme qui est l’actuelle idolâtrie, l’hérésie qui est semée dans le monde à travers l’entité des Kophrim et le pouvoir sioniste.

     

    Il cite le Rav de Shapron ז"ל qui ne voulait pas aller à Meron de peur de voir le fondement et l’évolution de l’entité sioniste, cette pure hérésie, HaShem nous protège: « si cela faisait entrer en moi ne serait-ce qu’un peu de sentiment de joie pour un moment, je serai à cette minute saisi dans la Kephireh, que HaShem nous protège ».

     

    Malheureusement, il n’y a aujourd’hui plus de ceux-là qui craignent.

     

    Le Rebbe de Satmar s’était toujours difficilement quitté de gens qui voulaient aller en ארץ ישראל. A ceux qui venaient lui demander s’ils pouvaient y aller, il leur disait : « ne vas pas en ארץ ישראל, reste là! » Dans les cas sérieux, il leur disait « seulement courtement ». Quand il demandait pour combien de jours ils voulaient y aller, il leur disait : « c’est trop ! »

     

    Le Rebbe de Satmar enseignait le danger de l’impureté sioniste, le danger d’être pris et influencé par des fausses vues. « Un משהו מינות est aussi de la מינות !! »

     

    Maintenant concernant le fait d’aller à Meron à Lag Ba’Omer, un lieu saint ou nombreux Tsadiqim, des Guedolei-HaDor  ont épanché leur cœur devant HaShem à la tombe de Rabbi Shimon Ber Yochai, cela aurait son importance d’y aller, MAIS en vérité, il s’y produit des חילול השם indescriptibles qu’on ne voit même pas chez les non-Juifs ordinaires, רח"ל.

     

    L’alternative d’y aller par un chemin latéral pose aussi question, car en arrivant on y rencontre la même scène deתערובות  devant la porte de la grotte.

     

    A part cela, il se pose la question suivante: qui sont les propriétaires de ce lieu saint, et sous quelle autorité ?? Le משרד הדתות!!! Rien que le nom de משרד הדתות est idolâtrie et hérésie !, écrivit le Rebbe de Satmar. Bien sûr qu’y flotte le drapeau bleu et blanc, symbole de l’hérésie. S’y rencontrent les pires hérétiques, les ministres du gouvernement des impies, les soldats de l’armée sioniste, etc.

     

    Il reste un point, c’est que les Juifs ne font pas attention, ce sont des innocents ; ils ne comprennent pas, ils ne savent et il n’y a personne pour les éclairer. Le Rebbe de Satmar disait en son temps que si on l’avait écouté, on ne serait pas allé à Meron. (קונטרס דברות קודש פ' קרח תשכ"ז עמוד קכ"ד)

     

    Le Rav de Dushinsky qui était Rav à Jérusalem, interdisait ses Talmidim d’aller à Meron le jour de Lag Ba’Omer. Encore aujourd’hui, ses Talmidim suivent cette תקנה. Il disait que le fait d’y aller en masse en ארץ ישראל encourage les Reshoym sionistes qui veulent se profiler dans le monde comme les représentants du Klal-Yisroel. Et là où se trouve un Juif, il leur appartient ! Et le fait qu’on se déplace en masse vers ארץ ישראל, on fait voir qu’il n’a pas une place au monde qu’on visite autant que ארץ ישראל. Et ainsi les sionistes montrent au monde comment les Juifs sont fortement liés  à ארץ ישראל. Ce qui se traduit par : que leur ארץ ישראל, c’est le cœur des Juifs. De toute façon, si on se dispute avec eux (les sionistes), on se dispute avec le Klal-Yisroel. Un de leurs plus importants but est de convaincre le monde qu’ils sont les patrons du Klal -Yisroel, ce à quoi ils se sont efforcés toutes leurs années

     

    Seulement, il y a eu des Tsadiqei-Emess qui se sont tenus contre les sionistes et leur propagande tels des lions, avec מסירות נפש et qui ne les ont pas laissés vaincre le Klal-Yisroel.

     

    Depuis que le Rebbe n’est plus là, toute cette affaire a commencé. Aujourd’hui il n’y a personne qui peut retenir, même un peu cette propagation.

     

    Que le Créateur nous aide et nous sauve de tout obstacle. Soyons méritant laהתגלות כבוד מלכותו . Alors nous verrons ce que veut dire Rabbi Shimon Bar-Yochai et monter sur un tel lieu saint. Alors la Vérité sera révélée, et la Délivrance complète avec la venue de Moshiach viendra. Que ce soit bientôt!


    En annexe : texte en Langue sainte et Yiddish

    Bijlagen:
    Lag Ba'Omer 5774 (1).jpg (133.6 KB)   
    Lag Ba'Omer 5774 (2) .jpg (204.8 KB)   
    Lag Ba'Omer 5774 (3).jpg (228.4 KB)   
    Lag Ba'Omer 5774 (4).jpg (182.7 KB)   

    10-05-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    30-04-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.יום העצמות – יום המר
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    יום העצמות – יום המר

     

    ה' אייר est le jour amer où les עמלקים sionistes ont réussi à établir en 1948 leur 'Etat' 'Juif’ en Terre Sainte, la Palestine.

    Les sionistes appellent ce jour « יום העצמאות » (dans leur langue impure « ivrit », Jour de l’Indépendance.

    Par opposition, les Juifs fidèles à la Torah appellent ce jour :

    - יום המר, le jour amer. C’est une tragédie pour le Peuple Juif et la Nakba pour la population palestinienne

    - « יום העצמות », le jour des ossements et « יום השמוץ », le jour de l’impureté.

    Un Etat Juif, établi même selon les règles de la Thora, serait une Révolte contre le Tout-Puissant. Le Messie, annoncé par le Prophète Elie, doit d’abord être venu.

    D’autant plus que cette entité mi-laïque, mi- sioniste religieuse est une injustice envers les habitants non-Juifs de Palestine et sert à transformer des Juifs en païens de la pire espèce.

    En ce jour, beaucoup de Juifs antisionistes brûlent symboliquement le drapeau sioniste. Certains tiennent même un jour de Jeûne. Tous prient quotidiennement pour le démantèlement rapide de cette monstruosité anti-Torah qu’est l’entité sioniste.

    30-04-2017 om 15:34 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    20-04-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.PORTRAIT D'UN JUSTE: JACOB ISRAËL DE HAAN (1881-1924)
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    JACOB ISRAËL DE HAAN (1881-1924)

     

    A l’époque du Mandat Britannique (depuis 1919), les Juifs établis de longue date en Palestine luttèrent pour leurs droits contre les sionistes. Ils inondèrent le Parlement anglais et la Société des Nations avec des mémorandums et pamphlets. Lorsqu’il s’avéra que les sionistes réussirent à s’emparer de pouvoir politique, les rabbins s’adressèrent aux potentats arabes de l’époque pour les assurer de leur fidélité et proclamer qu’ils ne désirent en aucun cas se mettre sous la domination des sionistes. Sur ces faits, les sionistes assassinèrent Jacob Israël DE HAAN, sous accusation de « trahison ». Quelques années auparavant DE HAAN s’était établi en Palestine en tant que sioniste religieux fervent. Lorsqu’il se rendit compte avec qui il eut à faire, il se détourna d’eux et lutta dans les rangs des Juifs orthodoxes traditionnels de Palestine.

    20-04-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (1)
    10-04-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.פסח contre le sionisme
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    פסח contre le sionisme

     

     

     Illustration: Le Rabbi  אלחנן וואסערמאן ז"ל (1875-1941)

     

    A partir du 10 avril au soir jusqu’au 17 avril 2017 à la tombée de la nuit, nous célébrons פסח, la sortie d’Egypte.

     

    Notre Fête illustre parfaitement l’antagonisme entre le Judaïsme de la תורה et le Sionisme.

     

    Nos ancêtres esclaves en מצרים [Egypte ancienne] n’en sont pas sortis par une révolte nationale et par la voie militaire, mais uniquement par la Rédemption divine. Ils n’ont pas été libérés de l’esclavage en vue de constituer une « nation comme les autres » avec un territoire, un Etat, une économie, un drapeau, une armée, une culture... Mais ils ont été conduits dans le מִדבר pour y recevoir la Loi Divine, la תורה. La présence Juive en Terre Sainte sans sainteté, hors de l’application de la תורה, est contraire à la volonté divine. Enfreindre la תורה en Terre Sainte amène à l’Exil. L’Exil et la sortie d’Egypte sont à la base de l’identité juive. Nous illustrons cela avec l’argumentation d’une école rabbinique autre que la nôtre, la tradition lithuanienne :

     

    « En soulignant que tout retour à la Terre sainte ne se ferait que par la volonté divine, le Rabbin וואסערמאן [1], disciple du חפץ חיים[2], rappelle lui aussi, que le nationalisme juif ne serait pas vraiment une innovation mais plutôt une imitation d’un original balkanique (que connaissait bien le Rabbin ALKALAÏ[3] d’origine serbe) ou allemand (qui entourait le Rabbin KALISCHER[4] en Prusse). Ceux pour qui l’histoire européenne est familière n’auraient pas besoin de ce rappel de וואסערמאן ; il est plutôt destiné à la majorité des Juifs dont la naïveté et la foi messianique pourraient, selon lui, facilement induire en erreur face à la propagande sioniste qui faisait usage de termes traditionnels du judaïsme. Ce genre d’usage est pourtant courant. Le nationalisme italien s’inspire de l’histoire romaine, la formation d’un Etat grec se légitime par des références à la Grèce antique.

     

    Un autre commentaire de וואסערמאן vise également à faciliter la compréhension du sionisme. D’abord, il met en relief l’importance que la תורה attribue au respect du non-Juif. Il rapporte trente-six citations dans lesquelles la תורה enjoint les Juifs de bien traiter, voire gâter tout étranger, même descendants de המן, le personnage sinistre du Livre d’Esther. Par contre, la תורה est assez sévère à l’égard d’un Juif apostat ou d’un Juif qui ne pratique pas les préceptes. « Il est pire qu’un chien […] Nous voyons en conséquence que l’origine sans la תורה n’a pas de valeur, ce qui montre que l’idée nationale n’est rien d’autre qu’une idole moderne […] » Cette condamnation du sionisme formulée quelques années avant la חורבן vise la nature même de l’entreprise sioniste.

     

    La stratégie du retour à la Terre que privilégie חפץ חיים est constamment celle dont les contours se retrouvent chez Ezéchiel :

     

    Et je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays et vous ramener sur votre sol. Et j’épancherai sur vous des eaux pures afin que vous deveniez purs ; de toutes vos souillures et de toutes vos abominations je vous purifierai. Je vous donnerai un cœur nouveau et je vous inspirerai un esprit nouveau ; j’enlèverai le cœur de pierre de votre sein et je ferai en sorte que vos observiez mes statuts et pratiquiez mes lois. Vous demeurerez dans le pays que j’ai donné à vos pères, vous serez pour moi un peuple, et je serai pour vous un Dieu. (Ezéchiel 36, 24-28)

     

    Une transformation morale, un rapprochement à Dieu serait donc à la fois le moyen et l’objectif du retour à la Terre. C’est dans ces termes-là que la tradition classique du judaïsme entrevoit le rassemblement des juifs en Terre Sainte, et חפץ חיים ne fait que le rappeler aux masses juives de l’Europe de l’Est tout en soulignant que la tentation sioniste serait un piège qui en réalité prolongerait l’Exil plutôt qu’y mettre fin.

     

    חפץ חיים illustre ce point à l’aide du texte de la הגדה de Pessach, un des textes les plus connus des Juifs. Le repas pascal est conclu avec des chansons qui louent la providence divine et sa générosité. Ainsi la chanson « Dayeinou » (« Il nous aurait suffi » proclame : « Cela nous aurait suffi si tu nous avais donné la תורה et ne nous avais pas amené en Terre d’Israël ». חפץ חיים souligne que la הגדה ne dit pas « cela nous aurait suffi si tu nous avais amenés en Terre d’Israël et ne nous avais pas donné la תורה ». Il conclut que quels que soient les efforts des sionistes, il sera impossible de s’installer et de se maintenir en Terre d’Israël sans pratiquer la תורה. Plusieurs de ses élèves ne manquent point de remarquer que la violence chronique qu’engendre l’entreprise sioniste depuis plus d’un siècle s’explique par cette impossibilité foncière qu’avait décelée leur maître. Cette vision du sionisme comme une entrave sur le chemin de la rédemption précède de quelques décennies l’essor du sentiment d’impasse de l’entreprise sioniste qui plane actuellement sur ישראל. »

     

     

    (Citations dans l’ouvrage du professeur Yakov M. RABKIN Au nom de la Torah - Une histoire de l’opposition juive au sionisme - Les Presses de l’Université Laval, Montréal 2004 pp. 98-99

     

    Voir revue de cet ouvrage dans notre bloc en dates du 24 mars ‘08)

     



    [1] (1875-1941) porte-parole du Rabbin חפץ חיים

    [2] KAGAN, Israël Meïr (1838-1933), connu en tant que חפץ חיים, Rabbin législateur , auteur du compendium légiste Michna Broure et de חפץ חיים (Celui qui aime la vie), ouvrage dirigé contre la médisance.

    [3] ALKALAÏ, Yehuda, (1798-1878) réputé Kabbaliste, proto-sioniste

    [4] KALISCHER, Zwi Hirsch (1795-1874) Rabbin de Thorn (de nos jours Torun, Pologne), opposant au « Judaïsme réformé, libéral », proto-sioniste

    10-04-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (1)
    02-04-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Khaybar et le sionisme
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Courrier des Amis

     

    Khaybar et le sionisme


    Au Nord de Médine, se trouvait une terre fertile appelée la Vallée de Khaybar. Elle était peuplée d’environ 20000 Juifs, fermiers et guerriers très compétents. Ils avaient construit sept forts à Khaybar pour se protéger de toute attaque.

    Lorsque les tribus juives des Bani Kaynkaa et des Bani Nouzayr furent expulsées de Médine à cause de leur complot contre le Messager de Dieu (p) (Mohammed), certains d’entre eux s’installèrent à Khaybar. Là, ils continuèrent à encourager et à aider les Arabes à s’attaquer à l’Islam.

    Le prophète décida de se lever contre ces comploteurs qui ne cherchaient qu’à nuire aux croyants. Cette bataille menée par les Musulmans se solda par un triomphe éclatant dans lequel Ali ibn Abi Talib (p) joua un rôle crucial.

    Le prophète de l’Islam accorda aux Juifs vaincus le droit de demeurer à Khaybar et de continuer à pratiquer leur religion, en échange du butin et du paiement d’un impôt.

    Encore aujourd’hui beaucoup de Musulmans pensent que cette bataille opposait les Musulmans et les Juifs alors que la réalité de l’histoire montre que le Messager de Dieu (p) ne se lève pas contre des gens fidèles à leur religion, en l’occurrence ici, le Judaïsme, mais plutôt contre des gens qui complotent pour nuire et détruire.

    De tout temps, les révélations ont été prises à partie et pointées du doigt comme étant les responsables des maux des sociétés. Ce ne sont pas ceux qui sont étrangers aux révélations qui nuisent le plus aux croyants mais ceux qui ont pris les rennes du pouvoir religieux qu’ils soient Juifs, chrétiens ou musulmans et qui parlent au nom de tous les adeptes. Les meilleurs exemples contemporains sont les sionistes pour le Judaïsme, les évangélistes pour le christianisme et le wahhabisme pour l’Islam.

    Chacun a le devoir de s’enquérir de la vérité sur les différents sujets qui font débat dans nos différentes révélations. Cette quête doit mener les croyants quelle que soit leur religion à s’unir, même si leurs opinions sont différentes, et à éviter de nourrir les amalgames qui ne servent que l’intérêt de ceux qui complotent ; et faire porter ainsi le chapeau des maux de la société à nos religions respectives.

    Pour nourrir l’espoir d’un monde uni vivant dans la fraternité, nous devons éviter les slogans qui heurtent la sensibilité des autres. Ainsi il est fort dommage d’entendre dans certaines manifestations le slogan « Khaybar ! Khaybar ! Ô les Juifs » car il porte préjudice au fondement même de notre révélation l’Islam qui respecte toutes les religions et vient les confirmer. Si nous avons un ennemi commun ce ne sont nullement les adeptes d’une religion bénie, le Judaïsme authentique, mais le sionisme.

    Le sionisme est une idéologie purement politique, un projet expansionniste et un dessein immonde monté de toute pièce par un groupe d’opportunistes athées, à l’image de l’évangélisme et du wahhabisme. Voici les ingrédients qui mènent notre monde au chaos : une bonne dose de religion dénuée de son sens et son esprit, un rabbin, un prêtre ou un imam corrompu et un troupeau de fidèles stupides, le tout à la sauce politique.

    Soyons vigilants et avertis en respectant quelques règles simples qui empêcheront les ennemis de la Foi de nuire à notre souhait le plus cher : la paix et la fraternité pour tous les hommes.

    Yahia Gouasmi
    Président du Parti Anti Sioniste

    © http://www.partiantisioniste.com/?p=16636

     

    02-04-2017 om 23:16 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    19-03-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Samson Raphael HIRSCH: 'Vous n'êtes pas le peuple palestinien et la Palestine n'est pas le pays juif'
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    69 ANS DE NAKBA, 69 ANS DE DOMINATION TERRORISTE SIONISTE ANTI-TORAH, 

    FINISSONS EN !



    Rav Samson Raphael HIRSCH
    z’l:

     

    “Vous n'êtes pas le peuple palestinien


    et la Palestine n'est pas le pays Juif

     

     

    Voyez, je vous ai enseigné des lois et des statuts, selon ce que m’a ordonné l’Eternel, mon Dieu, afin que vous vous y conformiez dans le pays où vous allez entrer pour le posséder.

    Devaurim 4/5, Va Es’honon

     

     

    En Allemagne, le Grand Rabbin Samson Raphael HIRSCH (1808-1888), de mémoire bénie, a sauvé le Judentum, le Judaïsme traditionnel, de l’extinction complète par la Réforme. Bien avant l’apparition du sionisme politique, il dénonçait déjà le nationalisme pseudo-juif. Dans son Commentaire sur le Pentateuque, il écrit:

     

    «…Vous êtes le seul peuple sur terre qui a eu des lois avant de posséder un pays. Ces lois sont les seules dont l’accomplissement n’est pas un moyen pour réaliser une existence en tant que peuple et une indépendance nationale et une prospérité à partir d’un territoire national : elles sont un but en soi. Chaque autre peuple devient un peuple par son pays et se crée ensuite des lois pour son pays. Vous par contre, vous êtes un peuple par la Loi et obtenez un pays pour la Loi. Toutes les autres lois proviennent des particularités du peuple, engendrées par le pays et de son développement et ses besoins changeants. Votre législateur1 – l’homme de qui vous avez reçu  votre Loi de ses mains - n’a jamais vu votre pays, n’a jamais mis un pied sur son sol. Il n’a été que le porteur de la Loi. Son tombeau dans le désert est le sceau de Dieu sur la Loi qu’il a transmise ainsi que la garantie de son éternité et de son invariabilité. La Loi est l’absolu, vous et le pays le conditionnel. La Loi ne doit pas évoluer en fonction de la variabilité de vos destinées et de celles de votre pays, mais c’est selon votre fidélité envers cette Loi qu’évoluent votre destin et celui du pays. Avec la Loi sur vos bras, vous vous trouvez à la frontière du pays où vous devez entrer pour y réaliser complètement la Loi. Ce sera aussi avec la Loi sur vos bras - privés temporairement du pays - que vous serez toujours et encore un peuple qui n’a d’autre destinée que la réalisation de cette Loi, et que vous aurez à patienter pour avoir accès au pays qui a été donné pour la réalisation complète de cette Loi. Vous êtes le peuple de la Loi, la Palestine est le pays de la Loi, mais vous n’êtes pas le peuple palestinien et la Palestine n’est pas le pays juif. »

     

    1 Moïse, notre Maître.

     

     

    Yechouroun Judaïsme contre Sionisme  prévoit d’apporter d’autres traductions d’enseignements de Torah de Rav Samson Raphael HIRSCH en vue de convaincre ceux qui en doutent encore que la Thora et le Sionisme sont et restent incompatibles et que le soutien religieux, et pire encore pieux, au Sionisme relève de la falsification totale.

    19-03-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    17-03-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.כי תשא - D’après le commentaire de Rav Samson Raphael HIRSCH ז
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

     

    כי תשא

     

     

     

    D’après le commentaire de Rav Samson Raphael HIRSCH ז"ל

    L’original est en Allemand.

     

     

    שָׁלֹשׁ פְּעָמִים, בַּשָּׁנָה יֵרָאֶה, כָּל-זְכוּרְךָ, אֶת-פְּנֵי הָאָדֹן יְהוָה, אֱלֹהֵי יִשְׂרָאֵל. כִּי-אוֹרִישׁ גּוֹיִם מִפָּנֶיךָ, וְהִרְחַבְתִּי אֶת-גְּבֻלֶךָ; וְלֹא-יַחְמֹד אִישׁ, אֶת-אַרְצְךָ, בַּעֲלֹתְךָ לֵרָאוֹת אֶת-פְּנֵי יְהוָה אֱלֹהֶיךָ, שָׁלֹשׁ פְּעָמִים בַּשָּׁנָה.

    שמות פרק לד כג-כד

     

    Trois fois par an, tous les mâles se présenteront devant le Souverain, l'Eternel, Dieu de ישראל[1]. Car j’expulserai des peuples devant toi, et j'étendrai tes frontières ; et personne ne convoitera ton pays, pendant que tu monteras pour te présenter devant l'Eternel, ton Dieu, trois fois par an.

     

     

    V.24 כי אוריש וגו'  

    Trois fois par an le fait se répétera ; c’est le fait qui doit prouver de la manière la plus claire et la plus frappante le rapport direct de השי"ת avec ישראל et le puissant succès de ישראל se livrant tout simplement à la Thora de השי"ת.

     

    V.24 כל זכורך וגו'

    Comme il est dit dans le verset précédent, tout homme valide, chaque soldat en ישראל, sera rassemblé au centre de Jérusalem, autour du sanctuaire de la Thora, et aucun ennemi avide de convoitise n'osera franchir la frontière dans le riche Pays non protégé et ouvert devant lui. La terre de  ישראלne sera pas protégée par une armée à ses frontières, mais de son point central par son dévouement et sa reconnaissance à השי"ת.

     

    ולא יחמד, voir chapitre 20, 14.

     

     

    *******

     



    [1] Le mot ישראל (Yisroel) dans la Thora se rapporte toujours au Peuple Juif, les enfants de יעקב qui s’appelle aussi Yisroel et Yechouroun. En aucun cas, ce nom ne peut être attribué à un Etat, et encore moins à l’entité sioniste.

    17-03-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    13-03-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Pourim 5777 - Une information que vous ne trouvez pas dans les grands médias
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Pourim 5777

     

    Une information que vous ne trouvez pas dans les grands médias

     

    Ci-dessous, un article de Press TV, une bonne réponse aux sionistes qui veulent prendre à leur compte la Thora et l’Histoire du Peuple Juif. C’est une réplique du ministre iranien au premier ministre de l’entité sioniste Netanyahou après la honte qu’il subit en Russie pour avoir essayé de tromper le président russe avec sa falsification de la Fête de Pourim. B.N. est obsédé par sa bête noire qu’est l’Iran, alors que ses plaintes ne sont absolument pas justifiées. Ce Homon sioniste voudrait forcer la Russie à se détacher de ses alliés qui forment l’axe de la Résistance antisioniste et anti-whahhabie-takfirie, mais Poutine, étant plus instruit et plus intelligent que lui, lui rappellera l’histoire et son contexte. Bien sûr B.N. en est parti bredouille.

     

    La nation iranienne a sauvé trois fois les Juifs dans l’Histoire (Zarif)

    Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, s'exprime lors du Forum économique de Davos, le 18 janvier 2017. ©AFP

    Réagissant aux vaines allégations du Premier ministre israélien à l’encontre de l’Iran, le ministre iranien des Affaires étrangères a souligné que Benyamin Netanyahu avait eu recours à une histoire revisitée et il a falsifié la Torah pour vendre ses mensonges racistes contre une nation qui a trois fois sauvé les Juifs.

    Selon l’IRNA, Mohammad Javad Zarif a publié un tweet sur sa page officielle de Twitter, dimanche 12 mars, en réaction aux récentes allégations de Benyamin Netanyahu selon lesquelles les Iraniens auraient « tenté de détruire le peuple juif, mais sans succès », il y a 2500 ans. 

    « Une fois de plus, non seulement Netanyahu falsifie les réalités contemporaines, mais encore il falsifie en même temps le passé et même le livre sacré des Juifs. C’est vraiment regrettable que le fanatisme et le racisme arrivent à un tel point qu’on puisse formuler de telles allégations contre une nation entière qui a sauvé trois fois les Juifs tout au long de leur histoire », a-t-il tweeté.

     « Le livre d'Esther raconte comment Xerxès, ce jour-là, a sauvé les Juifs face au complot d’Haman. Encore à l'époque de Cyrus, le roi des Perses a libéré les Juifs en captivité à Babylone ; et durant la Seconde Guerre mondiale où on tuait les Juifs en Europe, les Iraniens les ont volontairement accueillis », a ajouté le ministre iranien des Affaires étrangères. 

    http://www.presstv.ir/DetailFr/2017/03/13/514129/Iran-Juifs-Zarif-Isral-Netanyahu


    Commentaires

    Hadassah

    Félicitations au ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif pour avoir rappelé l’histoire exacte.

    Dans la Thora, la Meguillass Esther, nous retrouvons le nom d’Assuérus, identifié comme Xerxès I. La bataille que les Juifs perses avaient gagnée contre leurs ennemis perses dont Hamman était leur chef qui avait comploté auprès du roi, fut ordonnée par le roi lui-même.

    Les Juifs d’Europe, précisément des Juifs polonais furent aidés par l’Iran, alors que ceux-là furent en route pour ce qui deviendra l’entité sioniste où tout est fait pour les « shmaaden », leur faire renier la Foi Juive.

    Bonne remise en place du sioniste BN pour ses falsifications de l’histoire tout court, et de l’histoire Juive, non pas par un ennemi des Juifs comme il s’obstine à le répéter à longueur d’année, mais par un iranien qui voit clair dans la différence entre Juif et sioniste. Ce qui confirme ce que j’ai déjà souvent écrit dans mes articles, le dernier étant celui-ci : http://www.bloggen.be/yechouroun/archief.php?ID=1695401.

    Le Peuple Juif, que les sionistes trompent et terrorisent depuis plus d’un siècle, devrait davantage réaliser que nous Juifs de Thora et par conséquent antisionistes, avons un allié de taille avec la RII, l’Imam Khomeiny avait bien rappelé ce point fondamental en son temps.

     

    13-03-2017 om 23:42 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    09-03-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Pourim, la Providence Divine en faveur de ceux qui pratiquent la Justice
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Pourim, la Providence Divine
    en faveur de ceux qui pratiquent la Justice

    Par Hadassah Borreman

    Voilà, une fois de plus les sionistes veulent passer pour des Juifs !

    Pourim est une Fête Juive, non une fête sioniste. Ce n’est pas une fête des sionistes, car ils sont un mouvement politique dont leurs adeptes, principalement leurs leaders, au plus profond d’eux-mêmes ont renié Dieu et Sa Thora, ils se sont excommuniés du Peuple Juif pour autant qu’ils auraient encore eu une origine Juive, en se convertissant au sionisme. Par contre, ils prennent bien à leur compte quelques signes extérieurs (par ex : le déguisement de Pourim) pour que ‘ça fasse Juif’, pour mieux pouvoir semer la confusion entre Judaïsme et sionisme, et donc de pouvoir mieux tromper les nations.

    Quel rôle, les sionistes pourraient-ils bien jouer dans Pourim ?

    Seulement celui du Mal ! En réalité, ce sont les sionistes qui sont Hamman. Ils complotent avec le lobby sioniste américain contre la nation iranienne, comme contre le peuple palestinien en vue de les asservir ou de les tuer. La raison profonde qu’ils taisent est le combat contre l’Islam, tout comme Hamman le Perse en voulait aux Juifs pour leur pratique du Judaïsme.

    Seulement : 

    1)     La République Islamique d’Iran n’est pas l’ennemi perse d’autrefois où il y avait un mauvais élément jaloux (Hamman) de la bénédiction des Juifs.

     

    2)     Le régime sioniste n’est, ni un Etat hébreu, ni un Etat Juif. C'est une force occupante, une entité sioniste en Palestine

    Esther, de son prénom Juif Hadassah, était intervenue auprès du roi Assuérus en faveur du Peuple Juif pour faire annuler le décret d’extermination des Juifs comploté par l’ennemi Hamman.

    Les sionistes haïssent profondément les Juifs, comme Hamman haïssait le Juste Mordekhai. Cette haine est journellement vécue jusqu’à nos jours par les Juifs antisionistes, victimes de la haine des sionistes, surtout des sionistes ‘religieux’, voire ‘pieux’. Et comme Haman complotait contre les Juifs, ainsi les sionistes (Netanyahou et ses semblables) complotent aujourd’hui contre l’Iran qui est dans ses droits concernant le nucléaire, et qui est surtout clair concernant la problématique du sionisme et est conséquent dans ses décisions politiques, sociales.

    La Providence Divine intervient en faveur de ceux qui pratiquent la Justice.

    Au temps d’Esther la Reine, Dieu a sauvé les Juifs dans leur détresse, ainsi Allah va également aider la croyante nation iranienne injustement traitée par le Hamman sioniste, le lobby sioniste.

    Il va de soi qu’à l’instar de la Reine Esther qui dut user de Foi/ Emouneh, de sagesse, d’intelligence pour sauver son peuple qui avait prié et jeûné pendant trois jours, les dirigeants iraniens devront également user de Foi/ Îmaan, de sagesse et d’intelligence, voir de ruse contre ces démons pour annuler la menace et une éventuelle attaque !

    Il ne nous faut pas seulement viser une victoire militaire ; notre lutte est surtout spirituelle, individuelle comme collective, contre les forces du Mal. L’ennemi nous teste et nous attaque dans notre conviction spirituelle, mais grâce à la grande Miséricorde du Tout-Puissant, nous serons secourus, et nos ennemis confondus. Que ce soit bientôt !

     

     

    09-03-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    02-03-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.L'affaire de la condamnation d'un jeune Palestinien à Anvers a une suite
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    L’affaire de la condamnation d’un jeune Palestinien à Anvers a une suite

     

    Suite à l’affaire de la condamnation d’un jeune Palestinien à Anvers, que nous avons rapporté en fin du précédent article http://www.bloggen.be/yechouroun/archief.php?ID=2970173 , nous apportons ci-dessous un premier élément de réponse de notre ami Lucas Catherine concernant la bataille de Khaybar à laquelle ce jeune homme faisait référence quand il lançait ce slogan “Khaybar Khaybar ya yahoud” et dont les sionistes en ont fait un sujet de Hasbara (propagande).

     

    Effectivement ce slogan est problématique ; pour ceux qui sont avertis et avisés, autant les Juifs que les Musulmans ou les Arabes, ce slogan vise le sionisme, mais pour d’autres plutôt ignorants, il vise tous les Juifs.

     

    Comme vous pouvez le voir sur l’illustration, ce sont les sionistes qui crient et même écrivent « Mort aux Arabes », sans oublier ce que les politiciens du régime sioniste ont déjà sorti comme insanité contre les Palestiniens.

     

    Tout prochainement un article expliquant davantage cette bataille et qui sont les "Yahoud".

     

    Nos lecteurs comprendront bien que c’est une affaire à suivre, que des démarches sont déjà entreprises, la lutte antisioniste continue.

     

     

    L’histoire de Khaybar

    Trois activistes pour la Palestine sont poursuivis par le Parquet d’Anvers pour incitation au racisme, sur base d’une plainte d’associations sionistes. En cause : le slogan « Khaybar, Khaybar, ya yahoud » qui aurait été crié, pendant quelques secondes, quelque part, dans une manifestation le 12 juillet 2014 à Anvers, contre la guerre d’agression meurtrière d’Israël contre Gaza.

    « Aucun mot sur les innombrables drapeaux et slogans pendant la manifestation, qui sont clairement et exclusivement dirigés contre Israël, Michael Freilich (1) se focalise sur un seul slogan de quelques secondes et auquel il donne sa propre interprétation », écrivent les organisateurs dans leur communiqué.

    Ils ont demandé à Lucas Catherine, spécialiste de la Palestine et d’Israël, d’expliquer le slogan « Khaybar ». Voici ses commentaires.

     La bataille de Khaybar, en 628, faisait partie de la 22e campagne de Mohamed, qui était non seulement un prophète mais aussi un chef militaire et fut ainsi le fondateur d’un empire arabe. D’où ces batailles.

    Les Juifs de Khaybar pratiquaient l’agriculture et ne voyaient pas du tout d’un bon œil une prédominance de Mohamed, un caravanier, et de ses partisans, qui voulaient bâtir un empire commercial à partir de Médine. Les Juifs s’allièrent à la tribu arabe des Ghatafan contre les Médinois et Mohamed, mais furent vaincus et durent se soumettre. Ils purent poursuivre leurs activités agricoles, mais durent céder la moitié de leurs rentrées à Mohamed et à son État à Médine. Le deuxième successeur de Mohamed les chassa, mais ils purent revenir plus tard. Le rabbin andalou Benjamin de Tudela, qui visita la ville en 1173, donc plus de cinq cents ans après l’expulsion, y estima la population juive à 1150 habitants (Source : Encyclopaedia of Islam, éditée à Leyde par un collectif international d’islamologues). Il ne s’agit donc en aucun cas d’un massacre général.

    Il subsiste même à propos de Mohamed une tradition qui prétend qu’après la victoire, une juive, Zaynab, dut préparer pour lui un mouton et qu’elle en empoisonna la viande. Mohamed le remarqua et recracha la viande pour lui demander : « Pourquoi as-tu fait cela ? » Elle répondit : « Si tu avais été un despote militaire comme un autre, nous aurions été débarrassés de toi, mais si tu avais été un prophète, tu l’aurais remarqué. » Mohamed lui pardonna. (Source : Maxime Rodinson, islamologue juif français, dans Mohamed).

    Khaybar est mentionné dans la tradition musulmane non seulement comme une grande victoire, mais aussi parce que Mohamed, à l’époque, y proclama la réglementation « halal », vraisemblablement sous l’influence des lois de la kashrout juive.

     Le slogan « Khaybar, Khaybar, ya yahud » est-il pertinent au cours d’une manifestation contre les crimes de guerre israéliens à Gaza ?

    Je ne pense pas, personne ne connaît l’histoire derrière Khaybar et les gens mal intentionnés peuvent y rechercher toutes sortes de choses malveillantes. Ce qui est le cas ici.

     Devons-nous faire une distinction claire entre les Juifs et la politique de colonisation menée par Israël ?

    Très certainement. Mais le problème a deux facettes. Israël s’est proclamé en son temps État juif et on a voulu que la population soit Juive de la façon la plus homogène possible, d’où l’expulsion de la grande majorité de la population palestinienne d’origine.

    Cette définition en tant qu’État juif n’est pas seulement proclamée dans la loi fondamentale d’Israël (l’État juif n’a pas de constitution), mais on y a également ajouté un deuxième volet, une autre loi fondamentale encore de l’État juif : la Loi sur le droit au retour. Ici, il est dit que l’État d’Israël est non seulement l’État des Juifs qui y résident, mais aussi celui de tous les Juifs du monde. Cette loi les convie à émigrer vers la Palestine.

    Depuis la fondation de l’État juif, Israël a tout mis en œuvre pour se profiler comme le représentant de tous les Juifs, d’où qu’ils soient dans le monde. Et avec un certain succès. À un seul courant très orthodoxe et très minoritaire près et hormis – en Belgique – l’UPJB (Union des progressistes juifs de Belgique) et l’UAVJ (Une autre voix juive), les associations juives présidées par des gens comme Pinhas Kornfeld s’identifient à plus de 100 pour 100 à l’État d’Israël et à sa politique de colonisation. Elles n’ont jamais pris leurs distances par rapport aux crimes de guerre israéliens. Il n’est donc pas étonnant que quelques manifestants ne fassent aucune distinction entre les Juifs et la politique coloniale d’Israël.

    Un élément supplémentaire, c’est qu’un cinquième des habitants israéliens d’Israël sont des Palestiniens – des descendants de ceux qui ont eu la chance de ne pas être chassés – et qu’ils n’accomplissent pas de service militaire dans l’armée de l’État juif et il est par conséquent difficile de ne pas parler spécifiquement des Juifs quand il est question de la répression militaire.

    Cette confusion entre juifs et la politique de l’État israélien n’est pas seulement leur problème, d’ailleurs, mais aussi celui de nos médias.

    Pour donner un exemple récent : quand Brigitte Hermans de Broederlijk Delen (2) a été expulsée par l’État d’Israël, nos médias ne sont pas vraiment allés consulter l’ambassade d’Israël, mais bien des personnes qu’ils considéraient comme les porte-parole de l’État juif, à savoir Messieurs Freilich (1) et consorts.

    Si la communauté juive d’Anvers se distanciait clairement de la violation des droits de l’homme par l’État d’Israël, une telle confusion pourrait être évitée et non pas interprétée comme une sorte de racisme.

    (1)Rédacteur en chef du mensuel sioniste Joods Actueel
    (2)L’équivalent d’Entraide et Fraternité en Wallonie-Bruxelles


    02-03-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    26-02-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.לַכֹּל זְמָן
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    בס"ד

    לַכֹּל זְמָן, וְעֵת לַכֹּל חֵפֶץ תַּחַת הַשָּׁמָיִם

    Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux

    קהלת פרק ג   Il y a un temps pour tout : un temps pour naître, et un temps pour mourir, un temps pour planter, et un temps pour déraciner, un temps pour détruire, et un temps pour construire, un temps pour se taire et un temps pour parler…. Un temps pour la guerre et un temps pour la paix. Tout le monde connait ces versets de la תורה.

    De plus en plus de personnes, Juives comme non-Juives se plaignent des conséquences sortant tout droit de l’idéologie sioniste telles que l’occupation sioniste de la Palestine avec les crimes qui l’accompagnent et la souffrance des peuples qui y vivent, l’ingérence du régime sioniste dans les affaires des Etats dans le monde, et cette insolence de parler au nom des Juifs.

    Ce proverbe ci-dessus s’applique aussi pour le sionisme. Cette maudite idéologie est née fin du 19ème siècle, elle est un accident de l’Histoire de l’Humanité, et elle est vouée à disparaître, le plus tôt c’est le mieux. Pour pouvoir combattre le sionisme, il faut comprendre comment il fonctionne, et quels sont ses buts. Si nous ne sommes pas avertis et pas vigilants, nous pouvons être atteints de ce virus. 

    Comme autrefois, le sionisme se sert du mensonge, de la falsification de la Thora et des faits historiques, de la tromperie, de la propagande … et aussi de notre ignorance et notre infidélité à השי"ת et Sa תורה.

    Le sionisme, à l’instar du Satan, ne vient pas à nous avec des grossièretés ; il vient vers le Croyant d’une façon doucereuse pour le faire douter de ce que השי"ת nous a commandé et promis. Je veux prendre comme exemple un sujet qui devient de plus en plus grave à cause de la perte de nombreuses נשמות Juives ne luttant pas comme il se devrait. Je parle de nos jeunes gens Juifs orthodoxes qui étudient en ישיבות וכוללים… qui se font amadoués ou carrément emmenés de force afin qu’ils s’enrôlent dans l’armée sioniste criminelle.

    Malgré les protestations de Juifs orthodoxes dans le monde, les sionistes continuent leur plan expansionniste, chassant les habitants natifs pour y installer des colons ; ils appellent aussi dans leur hérésie des braves Juifs principalement d’Europe à « go home », alors que ceux-ci sont bien plus en sécurité en France ou en Belgique ou ailleurs que dans leur « Israhell ».

    Voici un link (en Anglais) qui permet de voir les actions et manifestations qui sont menées par les Juifs orthodoxes à Washington dénonçant les crimes dans l’entité sioniste et demandant au régime sioniste de ne pas obliger les Juifs pieux à aller dans l’armée. http://www.bloggen.be/jesjoeroen/archief.php?ID=2968849

    D’autres protestations ont déjà eu lieu aussi en Europe. Les premières datent depuis la création de l’entité sioniste aux Etats-Unis avec le CRC. Voir photos en annexe (Bijlagen en bas de ce document).

     

    Pour manifester notre opposition au sionisme, nous Juifs antisionistes et de stricte observance, le faisons de différentes manières ; les uns manifestent, d’autres écrivent ou donnent des interviews.  

     

    Ici deux beaux documentaires sur l’antisionisme en Europe :

             En Français : Dépassez la ligne rouge http://www.presstv.ir/DetailFr/2017/01/28/508058/Dpasser-la-Ligne-rouge

             En Anglais : Crossing the Red Line https://www.youtube.com/watch?v=cBiTNHtFBBY

     

    Le danger qu’encourent nos âmes et nos corps sous occupation sioniste devrait être une raison suffisante pour s’enfuir de cette entité sioniste illégale, tant au point de vue de la Thora qu’au regard du Droit International. Nous appelons nos frères et sœurs Juifs d’accepter de prendre le bâton du Juif en Exil, à se purifier pour mériter, quand le moment sera venu, de retourner sur notre Terre, qui pour le moment n’est que Promise.

    Pour aider nos frères et sœurs qui sont pris en otage dans l’entité sioniste, véritables « prisonniers de Sion », nous sommes d’avis qu’une action de sauvetage, une sorte de « עזרה לפליטים », devrait organisée par les Rabbins qui s’y sentent appelés.

    Le sionisme s’attaque aussi aux non-Juifs en Palestine et ailleurs dans le monde. Encore tout récemment nous avons pu observer comment des groupuscules ultra-sionistes, tel le FJO, font pression sur les autorités de la ville pour tenter de faire interdire des manifestations pro-palestiniennes et du BDS. Un jeune marié originaire de Gaza se fait condamner par le tribunal d’Anvers à 6 mois de prison avec sursis et amende pour avoir exprimer son amertume et sa colère sur les sionistes qui avaient bombardé ce jour-là la maison de ses parents !!! C’est scandaleux, il faut que ça cesse ! Bien sûr que l’on ne va pas laisser passer ça, …chaque chose en son temps !

    Nous implorons le Tout-Puissant, le Maître des combats de venir en aide et de faire Justice aux opprimés.

     

    Bijlagen:
    CRC - 1950 Rabbi Yoel Teitelbaum.JPG (40.3 KB)   
    Demonstrating in front of the UN Headquarters.jpg (126.6 KB)   
    Manif Bruxelles 2013.jpg (110.9 KB)   

    26-02-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    29-01-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Soyez présent le 21 février au tribunal d'Anvers
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Le courrier des amis

    Soyez présent pour le verdict le 21 février au tribunal d'Anvers

    Trois manifestants qui, en 2014, protestaient à Anvers contre les bombardements de la bande de Gaza, ont du comparaître devant le tribunal d’Anvers ce 24 janvier. Ils sont poursuivis pour incitation au racisme contre la communauté juive d’Anvers, non pas à base de constatations par la police, mais à base d’une plainte des défenseurs d’Israël ! Sur base d’un dossier bien mince, le Parquet a entamé les poursuites, suivi par le Centre contre le racisme.

    Le Ministère public a requis de lourdes sanctions : six mois de prison pour les organisateurs et un service communautaire de 60 jours pour le Palestinien de Gaza.

    Le prononcé aura lieu le 21 février.

    Ci-dessous le communiqué de presse diffusé précédemment par les organisateurs de la manifestation.

    Le contexte

    Le 8 juillet 2014, le régime israélien déclenche à nouveau une attaque contre les Palestiniens. Pendant près de deux mois, la bande de Gaza est bombardée, 2100 habitants sont tués, dont 70 % de civils, 551 enfants et 250 femmes, 11000 sont blessés, 44300 maisons endommagées, 18000 maisons, écoles, hôpitaux et la seule centrale d’énergie sont détruits. Le mépris et l’horreur en Europe est général et, deux mois durant, des manifestations ont lieu partout, entre autres, à Bruxelles et à Anvers.

    Les faits. En quoi consiste la plainte ?

    Le 12 juillet, quelque 800 personnes manifestent Sint-Jansplein, dans le centre d’Anvers. La manifestation se déroule de manière assez émotionnelle, les orateurs, dont trois conseillers communaux du SP.a, du PTB et de Groen!, sont interrompus sans arrêt par des slogans émanant de la foule. Malgré l’indignation, la manifestation se termine sans incidents, ce qui est confirmé par la police sur place. Le journal télévisé de la chaîne flamande VRT titre : « Manifestants à Anvers contre la violence à Gaza ».

    Mais c’est compter sans Michael Freilich, de « Joods Actueel », qui s’est mis à examiner à la loupe les images de la manifestation et entend crier pendant quelques secondes, quelque part, le slogan « Khaibar, Khaibar, ya yahud ». Le lendemain, il écrit : « Le slogan scandé réfère spécifiquement à la communauté juive en non à Israël. » Aucun mot sur les innombrables drapeaux et slogans pendant la manifestation, qui sont clairement et exclusivement dirigés contre Israël, il se focalise sur un seul slogan de quelques secondes et auquel il donne sa propre interprétation. Il informe que le FJO, Forum van Joodse Organisaties (Forum des organisations juives à Anvers), portera plainte, ce qui se réalise trois jours après par Pinkas Kornfeld, qui dénonce les organisateurs.

    Les sionistes abusent constamment et délibérément des termes « antisémite » et « anti-juif »

    Les sionistes, les défenseurs de l’État d’Israël, doivent douloureusement constater que l’indignation soulevée par le comportement de l’État d’Israël mobilise de plus en plus de monde. C’était le cas en 2014 et davantage encore plus tard grâce aux actions réussies du boycott. Leur tactique est bien connue : la moindre critique visant le régime israélien équivaut à un acte « antisémite » ou « anti-juif ». Parmi la population européenne, traumatisée par les horreurs de l’Holocauste, ces termes sont extrêmement sensibles. Les atrocités commises par le régime israélien sont constamment dénoncées internationalement, mais la propagande sioniste continue à abuser des termes « antisémite » et « anti-juif ».

    « Sioniste » versus « juif »

    Le régime israélien, suivi par les sympathisants sionistes à travers le monde, présente l’occupation de la Palestine comme étant un combat entre juifs et musulmans. Si quelqu’un devait être convoqué devant une Cour de justice pour cause d’incitation au racisme, il serait plutôt logique, dans ce cas, d’assigner les défenseurs d’Israël. Les activistes pro-palestiniens sont constamment obligés à dénoncer ce mensonge et à attirer l’attention sur le vrai problème : une occupation pure et simple, une colonisation caractérisée par une agression visant en permanence le peuple palestinien. La terreur n’a pas de religion, l’occupation non plus. La religion est prise comme prétexte dans le seul but de mobiliser. C’est le cas pour « l’État islamique » et c’est le cas pour « l’État juif ».

    Juifs contre le sionisme

    Ceux qui résistent au sionisme ne sont pas anti-juifs, la meilleure preuve en est manifestement l’existence des juifs antisionistes qui défendent une paix juste et vertueuse en Palestine. Ils participent aux manifestations pro-palestiniennes. Pourquoi dès lors ces manifestations viseraient-elles le peuple juif ou la religion juive ? Lors de la manifestation à Anvers, personne n’a incité à la violence contre la communauté juive d’Anvers, ce sont Freilich et Kornfeld qui ont tiré des faits une conclusion fautive.

    Le découragement des manifestations pro-palestiniennes et du boycott

    Il ne s’agit pas de trois individus mais de tout un mouvement de solidarité. Le pas suivant est évidemment la tentative de faire interdire l’appel croissant au boycott d’Israël, tentative que nous voyons déjà se réaliser à l’étranger. Les personnes convoquées sont interpellées en tant qu’organisateurs et il est clair que les sionistes tentent d’intimider et de décourager les organisateurs de manifestations pro-palestiniennes.

    Que les sionistes continuent à appliquer leur tactique éprouvée et démagogique n’est pas une surprise. Depuis Israël, ils sont soutenus par des programmes officiels et la hasbara.

    Ce qui est alarmant, dans le cas actuel, c’est que le Parquet d’Anvers accepte la plainte et que le Centre contre le racisme se présente en tant que partie lésée. C’est le monde à l’envers ! Le Parquet et Unia qui défendent les vrais racistes contre ceux qui agissent contre le racisme et contre la colonisation ! L’importance n’en peut être sous-estimée. (*)

    Comment soutenir les manifestants convoqués ?

    Soutenez les personnes convoquées tout d’abord en partageant et en expliquant cette attaque des sionistes contre le mouvement de solidarité pour la Palestine.

    Les personnes convoquées ont droit à une défense solide. Versez une contribution sur le compte en banque BE74 0010 1920 8807 avec la mention « Avocat 12 juillet 2014 ».

    Soyez présent le 21 février au tribunal d’Anvers, jour du prononcé du procès !

    Acquittement pour les manifestants pro-palestiniens !
    Liberté d’expression, droit à la critique envers le régime israélien !
    La critique envers Israël, c’est la critique envers un régime et une idéologie sioniste, et non pas envers une religion juive ou un peuple juif !
    « Joods actueel » et le « Forum des organisations juives à Anvers » ne sont pas les représentants du peuple juif.


    (1) En outre, l’attitude de UNIA, Centre fédéral de lutte contre le racisme, n’est pas claire. Ils n’étaient pas présents au procès, mais l’avocat n’a reçu aucune information disant qu’ils se retirent.

    (2) RV au Palais de Justice d’Anvers à 9 h. Bolivarplaats 20 (côté sud d’ Anvers).

    Source: http://mcpalestine.canalblog.com/archives/2017/01/29/34865711.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=mcpalestine

    Ce procès représente un précédent dangereux, d’autant qu’il est suivi par le Centre contre le racisme ! 

     

    29-01-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    27-01-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Rav Samson Raphael Hirsch: Notice Biographique
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    RAV SAMSON RAPHAEL HIRSCH zts"l

    NOTICE BIOGRAPHIQUE

     

     Rav Samson Raphael Hirsch zts"l, autorité de la Torah, fougueux combattant contre le pseudo-"judaïsme" de la Réforme, est une figure dominante dans l'histoire  des Ashkénazes d'Allemagne,  d'Europe centrale et occidentale au XIXème siècle. Son influence bénéfique se fait sentir encore de nos jours: Rav S.R. HIRSCH est une première référence pour les Ashkénazes pieux. Son autorité est également reconnue en milieu 'hassidique.

       Nous sommes redevables à Rav S.R. HIRSCH pour  son message qu'il est absolument indispensable et réalisable de rester intégralement fidèle à la sainte Torah, d’invariablement  étudier et de pratiquer les Mitsvauss (Commandements), à l'époque moderne. A tort  le Rabbin S.R. HIRSCH  est considéré comme « fondateur de l’orthodoxie moderne ». En réalité, il a montré la voie pour rester un Juif de la Thora, orthodoxe dans un monde moderne.

    Ses conceptions nettes, les approches tranchées, enseignements et exemples de sa vie, ne laissent aucune place, ne permettent aucune compromission avec le racisme et l'assimilation, avec la  Réforme, ou avec le Sionisme religieux. Il suffit de mentionner ses critiques acerbes concernant des Apikorsim, séducteurs impies du genre Moshe DESSAUER (Mendelssohn), Abr. GEIGER Leopold ZUNZ,  Eduard GANZ, Heinrich GRÄTZ, Z. FRÄNKEL, Moses HESS, mais aussi de rabbins tels que Rav S. BAMBERGER de Würzburg ou du  rabbin KALISCHER de Thorn avec son mouvement nationaliste "religieux" 'Hovevey Sion' et tutti quanti.

      Rav S.R. HIRSCH  est né à Hambourg le 24 Sivan 5568 (20 juin 1808)  d'une famille de Talmidei 'Ha'homim allemands. Il reçu sa formation  rabbinique de 'Ho'hom Isaac BERNAYS (Qui pris le titre sépharade de 'Ha'ham (Sage) pour se distancier totalement des Réformés qui usurpent le titre de rabbin), et de Rav Yaakov ETTLINGER, le 'Oru'h haNer', dont il reçu la smi'he (ordination rabbinique)

      A l'âge de 22 ans il fut nommé Rav à Oldenburg, poste qu'il occupa presque 11 ans. C'est pendant cette période qu'il publia ses célèbres "DIX NEUF LETTRES de BEN UZIEL" (1836) et " 'HOREB, ESSAIS SUR LES DEVOIRS DE YSROEL DANS LA DISPERSION" (Choreb oder Versuche über Jissroels Pflichten in der Zerstreuung, 1838).

     Les "Neunzehn Briefe" (Dix neuf lettres), non seulement battent en brèche les sophismes de la Réforme et démontrent magistralement la véritable beauté du Judaïsme de la Torah. Mais en plus elles firent, il y a plus d'un siècle, des milliers de véritables de 'Baalei Tshuveh' (repentants, Juifs revenant à la Source, à l'Etude et la pratique des Mitsvauss). Cet écrit est toujours utilisable, avec fruit, de nos jours.

      " 'Horeb " (autre appellation du Mont Sinaï) est un ouvrage éducatif qui démontre le   caractère rationnel des Mitsvauss.

      Par la suite, il devint d'abord Grand Rabbin à Emden (1841) puis il occupa le poste de Grand Rabbin de Mähren (Moravie 1846), siègeant à Nikolsburg. Au zénith de sa carrière à Nikolsburg le Rav S.R. HIRSCH entreprit la plus grande démarche de sa vie. En 1851 un groupe de 11 familles de Shomrey Shabboss (qui observent le Shabboss selon la Loi Juive) s'adressa à lui, lui demandant de devenir leur rabbin dans la ville de FRANKFURT/Main. Ces familles furent les derniers remparts de la Yiddishkeit à Francfort- sur- le Main, jadis un vigoureux centre de Torah, où siégèrent entre autres le 'Sheylo", le 'Pney Yehoschuoh" et le 'Hassam Saufer. Rav S.R. Hirsch considéra cet appel à la fois comme sa destinée et comme défi. Il quitta donc un poste de rabbin de 60.000 Juifs pour aller aider à reconstruire la Kehilleh (Gemeinde, communauté) en détresse,  à Francfort- sur- le Main. Il s'y distingua par une oeuvre magistrale dans tous  les domaines: communautaire, éducatif et littéraire.

      Le Kahal Adass Yeshurun (1851), fondé par lui, brilla rapidement  avec 300 familles affiliées, une grande synagogue où prièrent plus de mille fidèles, une Mikwe (bain rituel), des organismes de Kashruss et de 'Hessed (bienfaisance) et des écoles secondaires pour filles et pour garçons.

      Pendant les 25 ans suivants Rav S.R. HIRSCH mena un âpre et tenace combat  dans les domaines législatif  et politique pour que sa communauté soit reconnue officiellement comme indépendante, gérant elle même ses taxes et dépenses , séparée de la communauté générale contrôlée par la Réforme.

        Son agenda pratique était très chargé:  En plus des fonctions de rabbin, directeur et éducateur , il  du entreprendre de nombreux voyages à Berlin, capitale du Reich, pour y mener ses démarches  politiques  en vue d'obtenir la  sécession complète et radicale , la reconnaissance de l'indépendance de sa Gemeinde, (Austrittsgesetz 1878).  Le principe et la loi de séparation  se heurtèrent aussi à l'opposition des "orthodoxes modernes". Il faut y ajouter l'édition de sa revue mensuelle 'Yechouroun', ("Jeschurun, Monatsblatt zur Förderung jüdischen Geistes und jüdisches Leben in Haus, Gemeinde und Schule") organe de diffusion de la Toïreh, fondé en 1854 . La plupart des articles de Rav S.R. HIRSCH qui ont été publiés dans « Yechouroun «  furent rassemblés dans les 'Gesammelte Schriften' en 6 volumes / Ffm. 1902- 1912).

         Célèbre est son Commentaire sur le 'Humash ('Der Pentateuch, Übersetzt und erläutert' 1867-1878), dans lequel il dévoile  brillamment  ses connaissances en Toïreh, joignant à une analyse profonde du Texte les interactions avec les Sugyauss (Gemoress rattachées, contenant une série de questions et réponses)  et d' autres références de nos Sages qui s'y rapportent.

       Le Rav S.R. Hirsch est également célèbre pour sa conception de Torah im Dere'h Eretz, tant en ce qui concerne nos relations avec le monde moderne non-Juif que par exemple l'accès à certaines professions  par des Juifs de la Torah. Il règne une grande confusion au sujet de cette conception, dont suite aux évènements (Allemagne nazie, 'Hurban, Entité sioniste) les continuateurs qui se réclament de lui certains prétendent que nombre de détails et formulations seraient « dépassés ». Toutefois ce n'est pas Rav S.R. Hirsch qui était en erreur. Certaines critiques veulent plutôt sauver l'honneur de leurs parents ou justifier leurs positions douteuses actuelles.

       Des imitateurs nettement moins bien intentionnés de nos jours n'ont,  en aucun autre domaine, commis tant d'erreurs et d'abus, avec des conséquences catastrophiques, que sous le couvert de Torah im Dere'h  Eretz.

       Personne de moins que le Tsanser Ruv z"l, le 'Divreï 'Haïm' a fait l'éloge du  Rav S.R. Hirsch dans les termes suivants : "Ce que nous faisons ici en Pologne, est ce qu'il a fait en Allemagne". Les Rabbonim lithuaniens d’antan étaient tout aussi  positifs dans leur appréciation.

       Voici encore quelques autres ouvrages monumentaux (liste non complète) de Rav S.R. HIRSCH: "Das Prinzip der Gewissensfreiheit" (1874), "Der Austritt aus der Gemeinde" (1876), "Übersetzung und Erklärung der Psalmen" (1882/Tehillim), "Über die Beziehungen des Talmuds zum Judentum" (1884),  "Sprüche der Väter, übersetzt und erläutert" (Commentaire sur Pirkey Avoss),  et son 'Siddur commenté' (édité après sa mort).

        Toute l’Œuvre de Rav S.R. HIRSCH  est imprégnée  de l'éternel message de la Torah, appelant le "Mensch/Ysroel", l'homme Juif (entier et indivisible!) à remplir sa mission de représentant responsable du « Peuple Saint, Royaume de Prêtres ».

     Le Juif armé de la conception originale, non falsifiée de Rav S.R. Hirsch de Thorah im Derech Eretz,  Droiture et d’intégrité, ne tombera pas dans le panneau de l’hérésie sioniste-religieuse.
       Voici un exemple de l'intégrité de Rav S.R. HIRSCH: La Gemeinde de Francfort sur le Main  paya le salaire du Rav  au début de chaque trimestre de l'année civile. Rav Hirsch disait à sa famille que s' il venait à quitter ce monde avant la fin du trimestre, ils doivent rendre la partie de son salaire versée en trop. Il est décédé le 27 Tevess 5649 (31 déc. 1888).  "Le fruit du Juste est un arbre de vie, et le Sage gagne des âmes" (Mishle - Proverbes 11,30)

     

    °°°°0000°°°°


    27-01-2017 om 01:14 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    06-01-2017
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.L’Exil sous sionisme « religieux »
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    בס"ד 

    L’Exil sous sionisme « religieux »


    Beaucoup de braves Juifs sont encore à ce stade de ne pas savoir ce qui se passe réellement dans le monde, mais se demandent pourquoi
    משיח n’est-il pas encore venu, alors que pour leur part ils ont accepté le joug de la גלות et font תשובה pour les עבירות qui ont fait que HaShem nous a chassés de la Terre Sainte ? Nous n’avons pas besoin d’aller loin pour se rendre compte qui sont ceux qui retardent la גאולה et rendent l’Exil plus long et plus difficile ! Ils se trouvent partout, dans les hautes sphères des Etats dans le monde, ils apparaissent en cravate, chapeau, ils dirigent aussi des communautés Juives !

     

    Sans devoir être un savant Rabbin ou un expert politique, nous pouvons constater que les sionistes sont derrière tous les conflits et agissent au nom des Juifs, de la Thora et du Talmud dont ils falsifient les interprétations de nos חכמים ז"ל sur certains sujets.

     

    Rien que ces dernières années et ce jusqu’aujourd’hui, le Peuple Juif subit la honte à cause des crimes que le régime sioniste et l’armée sioniste commettent contre les Palestiniens natifs qui ne font que de réclamer leurs droits, et de même contre les Juifs antisionistes en Palestine Occupée.

     

    La propagande sioniste noircit la réputation du Peuple Juif et ainsi trompe les nations sur la valeur et le rôle du Peuple Choisi, ce qui fait que les nations ne font pas la différence entre Juifs authentiques et sionistes religieux. Il y a de quoi, quand nous constatons que le sionisme a aussi contaminé des Rabbins ! Au début, les sionistes furent plus des renégats laïcs, bien qu’il y ait eu déjà quelques religieux, mais aujourd’hui le sionisme a pris une forme religieuse, ce qui fait que nous voyons de plus en plus de sionistes déguisés en « Juifs pieux » qui prennent les rennes au gouvernement ou sont dans la « knesset haminim ».

     

    Le régime sioniste s’en prend à des jeunes חרדים, des jeunes hommes comme des ישיבה בחורים pour les attirer, voire les forcer à s’enrôler dans l’armée sioniste ! C’est avec beaucoup de peine que nous pouvons sauver une partie d’entre eux des mains des רשעים qui veulent leur faire renier la véritable אמונה !

     

    Nous disons être en גלות et Dispersion, mais nous devrions aussi être plus en accord avec cette affirmation ; les Juifs sont beaucoup trop nombreux dans l’entité sioniste où en plus ils sont gênés dans l’accomplissement des מצוות. Comment feraient-ils sans compter sur les « avantages » des רשעים sionistes illégaux en Palestine ? Seraient-ils en Palestine s’ils ne pouvaient pas compter sur l’argent, la protection des « dangereux Arabes » ? Nous invitons nos frères et sœurs Juifs qui ne remplissent pas les conditions pour pouvoir résider en Terre Sainte en temps d’Exil, à partir de l’entité sioniste afin d’échapper au malheur qui risque de s’abattre soudainement. Beaucoup de Juifs sincères l’ont fait dès que l’entité sioniste fut créée.

     

    Notre Exil est d’autant plus pénible que des חלולי השם se font en série sur le plan politique, affaires et religieux ! La liste est longue pour les citer tous. Partout où il y a coca-cola les Loulous sont aussi, ils se mêlent dans les affaires d’Etats, dans l’intérêt des sionistes. Ainsi avons-nous vu récemment par ex une délégation Loubavitch d’hommes d’affaires et de jeunes, durant la Fête de חנוכה dansant avec des politiciens Bahreinis, des רשעים arabes ne respectant pas les droits de l’Homme ! Peu de journaux ont rapporté et dénoncé ce fait. Ils n’étaient pas à leur première sortie sioniste !

     

    Nous nous distançons de cette secte sioniste, bien que sur le plan strictement Judaïsme, ils font de bonnes choses. D’ailleurs, leurs deux dernier Rebbes étaient déjà tombés dans le sionisme, même si eux-mêmes n’avait pas mis leurs pieds en Terre Sainte. Dommage qu’ils avaient quitté la ligne antisioniste de leurs prédécesseurs, des vrais Rabbis antisionistes zélés tel que רבי שלום דובער שניאורסאהן ז"ל(1860-1920). Maintenant, ils ont un village dans l’entité sioniste, « כפר חב"ד», collaborent avec le régime, renfloue l’armée, etc.…

     

    En passant, certains nous reprochent d’aller avec les « אַראַבער», alors que nous parlons d’alliance amicale stratégique avec les Musulmans contre le sionisme qui est l’ennemi commun des Musulmans et des Juifs, voire de l’humanité ! Ce qui est un קידוש השם ! http://www.bloggen.be/yechouroun/zoeken.php

     

    Les relations des sionistes et des dictateurs arabes datent de longtemps ; les sionistes et les wahhabites/takfiristes sont de la même mauvaise graine. Cela fut dévoilé lors de la guerre en Syrie, quand les terroristes sionistes et les terroristes islamistes œuvrent ensemble contre le gouvernement légal de Damas, et aussi lors de rencontres sionistes-saoudiennes pour comploter contre l’Axe de la Résistance.

     

    Nous rappelons aussi que le régime sioniste œuvre activement pour attirer des braves Juifs européens dans leur entité infernale. Mais ברוך השם, les Juifs ne se laissent plus faire. Certains de ceux qui vont dans l’entité sionistes sont des sionistes convaincus, mais la plupart parmi eux ont été entrainés dans cette idéologie et entité sionistes. Plusieurs en sont revenus plus que déçus pensant avoir été amenés sur la Terre Ancestrale et pouvoir vivre pleinement le Judaïsme !

     

    Il est important pour nous Juifs, plus que jamais, d’étudier la Thora et d’appliquer ce que nous enseignent חז"ל, et de savoir ce que les sionistes font en notre nom. Ils dressent les nations contre nous pour que nous acceptions leur domination. Il nous faut dénoncer chaque חלול השם, car ils retiennent la venue de משיח et l’accomplissement des Promesses Divines pour les Juifs et pour toute l’humanité.

     

    ... וּשְׁבוֹר עוֹל הַגוֹיִם וְעוֹל גָלויֻוֹת מֵעַל צַוָּארֵנוּ וְתוֹלִיכֵנוּ מְהֵרָה קוֹמְמִיּוּת לְאַרְצֵנוּ ...



    Sur demande des internautes, la traduction des mots hébraïques en annexe.

    Bijlagen:
    Traduction des mots hébraïques dans le texte L’Exil sous sionisme « religieux ».png (35.6 KB)   

    06-01-2017 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    22-12-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Hanoukka 25 Kislev 5777
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

    Hanoukka 25 Kislev 5777

    חנוכה כ"ה כסלו תשע"ז


    Fête de l’inauguration du 2ème Temple et aussi appelée Fête des lumières

     

    25 Kislev, premier jour des huit jours de la Fête de Hanoukka tombe cette année le dimanche 25 décembre à la tombée de la nuit. במוצאי שבת, nous allumons la première lumière de Hanoukka, et les jours suivants chaque fois une lumière de plus jusqu’à 8.

     

    Nous rappelons la victoire de la Résistance des Cohanim (prêtres Juifs) conduite par Mattathias sur les Syro-Grecs (dynastie hellénistique) qui persécutaient les Juifs à cause de l’Etude et l’Observation de la Thora. Cela s’est passé il y a exactement  2184 ans (-168)

     

    Beaucoup d’histoires sont liées à la Fête de Hanoukka et c’est pour cela que nous retrouvons des coutumes liées à cette Fête : des mets frits à cause du miracle de la fiole d’huile d’olive comme les beignets, des plats lactés, les toupies…

      

    Voici ce que nous ajoutons dans les prières pendant les huit jours de Hanoukka :

     

     ...

    Nous Te remercions pour les miracles, la délivrance, pour les exploits que Tu as montrés, pour les délivrances, pour les prodiges, pour les consolations et pour les guerres contre les peuples impies que Tu as menées pour nos pères en leur temps, à cette époque-ci.

     

    Au temps de Mattathias fils de Yohonon, le grand-Prêtre le Hasmonéen et ses fils, quand la domination impie de la Grèce s’est dressée contre les Juifs pour leur faire oublier Ta Thora et les forcer de transgresser les lois, expressions de Ta volonté,  Toi Maitre du monde,  dans Ta grande Miséricorde,

    ·         Tu les as soutenus dans le temps de leur détresse,

    ·         Tu as combattu en leur faveur,

    ·         Tu T’es rangé à leur parti,

    ·         Tu les as vengés.

    ·         Tu as livré

    -         les forts aux mains des faibles

    -         la multitude aux mains de ceux qui sont peu

    -         des impurs aux mains des purs (de pécher)

    -         les impies aux mains des justes

    -         des scélérats aux mains de ceux qui étudient la Thora.

    Pour Toi, Maitre du monde, Tu T’es fait un nom grand et saint dans Ton monde, et pour Ton Peuple, Tu as procuré une grande victoire et une délivrance comme en ce jour.

    Puis (après que Tes enfants ont gagné cette guerre), ils sont venus au Sanctuaire de Ton Temple et ont débarrassé Ton Palais (ils ont sorti les idoles que les Grecs ont laissées) et ils ont purifié Ta Maison Sainte, et ont allumé les lampes du chandelier dans Tes parvis sacrés, et ils ont établi ces huit jours de Hanoukka pour bénir et louer Ton grand Nom.

     ...

     

    Ce n’est pas difficile de faire le rapport entre les Syro-Grecs et les sionistes. Bien que les sionistes religieux utilisent l’aspect extérieur du Judaïsme, ils peuvent être comparés à bien des égards aux politiciens collaborateurs des Syro-Grecs.

     

    Parmi les sionistes contemporains se trouvent aussi de ceux qui étudient la Thora, mais pour la falsifier et s’en servir pour leurs intérêts nationalistes.

     

    Depuis la propagation de leur idéologie impure sortie des ténèbres à la fin du 19ème siècle, et surtout à travers l’établissement de leur entité en Terre Sainte, les sionistes ont tué un grand nombre d’âmes Juives, en leur faisant renier la Foi Juive, en les convertissant à leur nationalisme.

     

    En s’établissant en Terre Sainte, en imposant leur domination en Palestine, ils vont à l’encontre des principes de la Foi Juive (que Maimonide a classée en 13 points) dont celui de ne pas attendre la venue de Moshiah annoncé par Elie le Prophète qui doit nous délivrer de l’Exil. Ils ne font non plus confiance au Saint Créateur pour la protection, mais utilisent les armes pour attaquer d’autres peuples, dont la population palestinienne qu’ils maltraitent, et dont ils ont chassé ou tué un grand nombre pour les démunir de leur terre natale. Pratiquer des commandements de la Thora en cassant les Serments Divins, dont le Peuple Juif  a été conjuré, n’est pas valable. Un État sioniste ‘pieux’ est pire qu'un Etat sioniste laïque ; la tromperie des nations en est plus grande.

     

    Mais, nous Juifs, petit reste faible en Exil et Dispersion, nous continuons de servir le Maitre du monde en toute fidélité à Sa Sainte Parole, nous nous purifions, nous faisons confiance en la bonté et la miséricorde du Tout-Puissant pour être sauvés de ce dernier Exil afin de pouvoir bénir et louer Son grand nom dans le 3ème et éternel Temple qu’il fera descendre du Ciel, une maison de prière pour toutes les nations.

     

    Hadassah BORREMAN

    22-12-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    15-12-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Qu’a donc inventé le post-sioniste Sh. SAND
    Klik op de afbeelding om de link te volgen


    Qu’a donc inventé le post-sioniste Sh. SAND

     


    Malheureusement, certains activistes pro-palestiniens sont très peu regardants dans leurs sources, reprennent n’importe quelle opinion erronée lancée dans l’Internet, parce que l’auteur serait soi disant antisioniste. Ils ne distinguent pas la différence entre anti- et « post-sioniste », entre Rabbins libéraux et orthodoxes. Les vociférations du colérique Sh. SAND, l’auteur de l’opuscule « L’invention du peuple juif » leurs plaisent, alors que c’est une négation de la Révélation.

     

    Au début, il y avait « Kusari» un essai philosophique du Rabbin et poète Yehouda HALÉVY (1075-1141). Il s’agit d’une homélie, apologie du Judaïsme sous forme d’un débat dans lequel trois personnes, un chrétien, un Musulman et un Juif, doivent exposer leurs religions respectives à un roi des Khazars. Celui-ci se convertirait, avec ses sujets, à la religion qui est la plus convaincante pour lui. Il s’agit évidemment d’une allégorie. Ce « débat» n’eut jamais lieu et les arguments avancés sont peu convaincants.

     

    C’est donc un mythe qu’un roi des Khazars se soit converti et soit par ce biais, ancêtre des Juifs Ashkénazes !!! C’est de la calomnie pure et simple qui n’a rien à voir avec l’antisionisme. Le Peuple Juif est né au Mont Sinaï avec l’acceptation de la Thora et a vécu en Terre Sainte. A cause des ses transgressions, HaShem l’a chassé pour le temps de l’Exil de sa terre et l’a dispersé pour remplir une certaine tâche aux quatre coins de la terre dont aussi en Europe, d’où les Juifs Ashkénazes avec leurs traditions adaptées au lieu.  

     

    Le plat a été réchauffé par le publiciste et aventurier d’origine judéo-hongroise Arthur KOESTLER (1905-1983) dans son ouvrage « La treizième tribu » (1976). Cet écrit, en anglais, est entièrement disponible online. Il est la base non-mentionnée, plagiée, par le prof d’université « post-sioniste » Sh. SAND.

     

    Sa référence à l’historien-rabbin Heinrich GRAETZ (1817-1891) est également un non-sens.

     

    GRAETZ fut gravement critiqué et réfuté pour son « Histoire des Juifs » dès sa parution, par le rabbin Samson Raphael HIRSCH (repris dans le tome V des « Gesammelte Schriften » (Œuvres choisies).

     

    Posez-vous vous-même la question : Qu’a donc inventé le post-sioniste Sh. SAND ? Des divagations pseudo-historiques !

     

    Nous préférons attirer votre attention sur le professeur RABKIN et ses ouvrages scientifiques et de convictions spirituelles Juives de haute valeur, déjà recommandés dans notre site « Yechouroun » http://www.bloggen.be/yechouroun/zoeken.php

     


    15-12-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    24-11-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Feu exceptionnel dans l’entité sioniste
    Klik op de afbeelding om de link te volgen


    Feu exceptionnel dans l’entité sioniste

     

     

    דברים ברורים
    מרבינו הקדוש בעל ויואל משה זצ"ל זי"ע

     

     

     " דער בוכ"ע זאל העלפן ס'זאל זיין במהרה דורכ'ן מלך המשיח זאלען זיי בטל ומבוטל ווערן " ווייל דורך די אומות איז דאך א סכנה פאר אידן, דער בוכ"ע זאל זיך מרחם זיין, " אבער אין דעם קען גארנישט מסופק זיין ווער ס'גלייבט אז ס'איז דא א באשעפער, אז פאר ביאת המשיח מיז דאס בטל ומבוטל ווערן כעפרא דארעא די גאנצע מלוכה.

    (קונ' דברות קדש שלח, עמוד פ"ט)

     

     

    " ס'איז קיין שום ספק נישט דעס וועט פארברענט ווערן כלה ואבד איידער משיח וועט קומען " נאר איך זאג דאך - אייביג האב איך דאס געטענה'ט - איך בעט מיך ביי השי"ת אז דער מלך המשיח זאל עס מבטל זיין נישט דע אומות, דורך דע אומות איז דאך א סכנה פאר אידן, אבער דאס איז קיין שום ספק נישט ביאת המשיח וועט נישט זיין ביז ס'וועט נישט זיין א שריד ופליט פון דער מלוכה, דאס מיז בטל ומבטל ווערן, א איד וואס גלייבט אין באשעפער קען אין דעם נישט מסופק זיין דאס זאל זיין אנדערשט.

    (שם, עמוד נ"ג)

     


    Pour ceux qui ne comprennent pas le Yiddish, voici ce que le Rabbi de Satmar, Yoel TEITELBAUM disait :

     

    Que HaShem aide et ait compassion afin que la domination[1] soit annulée par le מלך משיח, et non par les nations, car ce serait un danger pour les Juifs. Mais pour celui qui croit qu’il y a un Créateur, il n’y a pas à douter, il croit qu’avant la venue de משיח, toute la domination sera effacée de la face de la terre.

    Il n’y a aucun doute qu’elle sera entièrement brûlée et perdue avant que משיח n’arrive. La venue de משיח sera quand il n’en restera plus rien de cette entité. Un Juif qui croit dans le Créateur ne peut douter que cela ne se passera pas autrement.

     

     

    Beaucoup de questions et de spéculations circulent pour savoir que sont ces feux inhabituels :


    -        Est-ce un feu du ciel ou de l’enfer ?


    -     Est-ce מידה כנגד מידה pour les feux que les sionistes ont tirés sur Gaza en 2009 ?


    -        Est-ce seulement à cause de la chaleur et le vent ?

           Les sionistes invoquent un système défaillant pour se déculpabiliser. Incompétence volontaire des organes chargés d’étendre le feu ? C’est irresponsable et criminel ! Par contre, les soldats de l’armée sioniste sont militairement équipés d’engins destructeurs les plus sophistiqués pour tuer des pauvres gens en Palestine qu’ils occupent illégalement depuis ‘48 !


    -        Est-ce que ce sont les sionistes eux-mêmes qui ont allumé ces feux, directement ou indirectement ?
    Les sionistes disent que ce n’est pas eux, mais accusent les Palestiniens ! Notons que le régime sioniste cherche toujours des prétextes lui permettant d’intensifier la répression des Palestiniens.


    -        Est-ce Al-Qaïda ? Surprenant, quand on sait que le régime sioniste soutient directement les terroristes qaïdistes de l'ex Front Al Nosra (Fatah al-Chaam) en Syrie face à l'armée syrienne et ses alliés. 

     Nous sommes d’avis que, quelque soit l’origine de ces feux, cela devrait être compris comme un avertissement de dégager de Palestine pour les occupants sionistes, mais aussi pour les trop nombreux Juifs qui ne remplissent pas les conditions de la Thora pour pouvoir vivre en Terre Sainte tant que dure l’Exil.

     Si nous acceptons le joug de la גלות, si nous faisons תשובה, השי"ת réalisera sa Promesse de ramener les Exilés des quatre coins de la terre dans le Pays Promis.

     


    [1] l’entité sioniste

    24-11-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (1)
    11-11-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Vote à l’UNESCO
    Klik op de afbeelding om de link te volgen


    Hystérie sioniste

    à propos du vote à l’UNESCO

     

    C’est un sujet qui fait parler et fait couler beaucoup d’encre, tant parmi les Juifs que parmi les sionistes. Les uns, sans savoir en quoi consiste cet accord, se sentent attaqués dans leur spiritualité, les autres sachant peut-être que trop bien ce qui a été signé, sont frappés dans leur nationalisme.

     

    Cette alarme non justifiée que les sionistes depuis des mois lancent sans interruption via leur médias, ne tient pas debout ; c’est une erreur, pire c’est un mensonge ! Ils accusent l’UNESCO d’avoir falsifié l’histoire ! Alors qu’elle rappelle juste que « la vieille ville de Jérusalem est la ville sacrée des trois monothéismes, le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam ». Déclaration de la Directrice générale de l’UNESCO sur la Vieille ville de Jérusalem et ses remparts, Patrimoine mondial de l’UNESCO

     

    Nous savons qu’il ne faut pas beaucoup pour que les sionistes se mettent en colère, ils cherchent des occasions, qui n’en sont pas, pour crier à l’antisémitisme, alors qu’ils ne sont pas Juifs dans le sens qu’ils renient la Thora et le Judaïsme traditionnel authentique.

     

    En France, le CRIF, officine sioniste, considère que « l'Unesco a adopté une résolution qui dénie le lien entre les Juifs et le Mur des Lamentations et le Mont du Temple à Jérusalem ». Même certains Rabbins contaminés par le virus du sionisme, sont tombés dans le piège de la propagande sioniste et voient dans cette résolution une manifestation d’antisémitisme, « non contre l’entité sioniste, mais contre le Peuple Juif même », « une falsification de la Vérité », disent-ils ! Ils se débattent à expliquer et justifier le lien qu’il y a entre le Peuple Juif et le הר הבית et le כותל. Ce n’est absolument pas nécessaire, puisque ce lien, qui existe bien, n’est pas mis en cause.

     

    Cette résolution de l’UNESCO ne parle absolument pas de lien entre le Peuple Juif et le Mont du Temple/Al-Aqsa et le Mur. Au fait, il suffit de savoir lire. Voir le texte en annexe (Bijlagen).

     

    Le mot « Israël » désignant les sionistes, la force occupante. Si les noms sont transcrits de l’Arabe, c’est parce que la Palestine est une terre arabe.

     

    Cette résolution a été prise pour protester contre les multiples violations commises par le régime sioniste et son armée contre les Palestiniens, population native du pays.

     

    Concernant les « Lieux saints», c’est au Waqf jordanien d’y veiller (accord de ‘967). Remarquons que les Musulmans sont respectueux des lieux saints, et que les sionistes ne respectent même pas les lieux saints des Juifs tel que le הר הבית , un lieu très saint, où il est interdit aux Juifs d’y aller à cause de la טומאת מת, ni les morts en profanant des tombes, des Juifs comme des Musulmans.

     

    Pour rappel, le Peuple Juif se trouve en Exil et Dispersion, et n’a donc pas à dominer sur la Palestine, la Terre Sainte, et encore moins les sionistes qui sont un mouvement politique nationaliste expansionniste formé de renégats. Ils se servent de la Thora, du Talmud pour justifier leurs crimes et se servent des lieux saints Juifs pour y faire des choses que la Thora réprouve (manifestations politiques, nationalistes, en tenue non décente, comportement inapproprié …)

     

    Nous espérons qu’avec notre explication, nous avons rassuré nos frères et sœurs Juifs, nous les encourageons à rester fidèles à la Thora et aux paroles de nos Sages. Le temps viendra où השי"ת fera le tri, débarrassera Sa Terre et Son Peuple du fléau du sionisme, comme nos saints Prophètes nous l’ont annoncé. Que ce soit bientôt, אמן!

     

     

     

    Bijlagen:
    L’Unesco a adopté, le 16 avril dernier, une résolution sur la vieille ville de Jérusalem, classée au patrimoine de l’humanité 16 05 13.pdf (62.3 KB)   

    11-11-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)
    09-11-2016
    Klik hier om een link te hebben waarmee u dit artikel later terug kunt lezen.Samson Raphael HIRSCH: Obligations civiques des Juifs, interdiction formelle de dominer la Terre Sainte pour toute la durée de l'Exil et de la Dispersion
    Klik op de afbeelding om de link te volgen

     

     Rav Samson Raphael HIRSCH

                  (1808-1888)

     

    PATRIOTISME, OBLIGATIONS CIVIQUES  DES JUIFS

    ENVERS LES ETATS OU NOUS VIVONS ET

      INTERDICTION FORMELLE DE DOMINER LA TERRE SAINTE

    POUR TOUTE LA DUREE DE L’EXIL ET DE LA DISPERSION

     

     

     

    «…Etant affligés par la perte de cet Etat [celui de l’Antiquité], nous regrettons le péché qui l’a causée, nous prenons à cœur la rudesse qui nous est advenue en pérégrination comme correction paternelle visant notre amélioration. Nous regrettons les manquements dans l’application de Thora qui ont causé cette ruine. Si dans nos prières et souhaits, notre espoir va vers la réunification dans le Pays, ce n’est nullement pour briller là-bas comme Etat parmi les Etats, mais bien en vue d’être réunis pour y accomplir notre vocation spirituelle en appliquant la Thora dans le Pays et sur le sol qui nous a été promis, accordé et promis de nouveau.

    Précisément, cette vocation spirituelle religieuse nous impose : tant que Dieu ne nous appelle pas vers là-bas, de vivre et de travailler avec amour de la patrie, là où Il nous a désignés, d’y rassembler nos forces physiques et mentales, nos biens et tout le noble contenu de l’action de Ysroél, pour contribuer au bien-être de l’Etat qui nous a accueillis.

    En vue du pays lointain, uniquement l’affliction, les souhaits et l’espoir nous sont permis.  Nous sommes obligés d’attendre la réalisation de cet espoir par l’accomplissement fidèle de tous les devoirs de Ysroél ; mais il est nous interdit d’acquérir la réunification ou la possession du pays par un moyen extérieur quel qu’il soit.

    Trois Serments, disent les Sages, ont été imposés par Dieu, lorsqu’Il envoya Ysroél en pérégrination :

       1) que les fils de Ysroél n’essayent jamais de rétablir leur Etat par eux-mêmes 

       2) qu’ils ne deviennent jamais infidèles envers les Etats qui les ont accueillis
     
       3) que les Etats ne les oppriment pas excessivement (Talmud, Traité Kesuvoss 111,1)

    Les chroniques historiques témoignent au sujet de l’application des deux premiers serments, quant à celle du troisième, les Etats doivent se jugent eux-mêmes. »

     

    Extrait de Haurèw, essais sur les devoirs de Ysroél dans la Dispersion, Chapitre 96, § 608 Devoirs de sujets et de citoyens. (1837, en langue allemande)

     


    Dans la voie du Rabbin S.R. HIRSCH
     : Les Juifs qui s’en tiennent avec droiture, honnêtement et en connaissance de cause à la Thora ne peuvent  en aucun cas être sioniste ou même faire des compromissions  avec le Sionisme.

     

    Lire : Déclaration programmatique de Yechouroun Judaïsme contre Sionisme.


    09-11-2016 om 00:00 geschreven door Naphtali HIRSCH  


    >> Reageer (0)


    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    Shmiel Mordche BORREMAN,

    votre humble serviteur

    © Sine Vanmenxel


    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    Foto


    Foto

    Foto

    Gastenboek

    Druk op onderstaande knop om een berichtje achter te laten in mijn gastenboek


    Blog als favoriet !

    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    Foto

    L’APRÈS-GAZA : Soyez confiants, mais craignez le pire !


    LA LIBÉRATION DE LA PALESTINE EST INSÉPARABLE DE LA LUTTE CONTRE LES RÉGIMES ARABES (vendus à l’impérialisme américain et collabos de l’entité sioniste)
    Foto

    AL JAZIRA = DESINFORMATION SIONISTE


    Foto


    Blog tegen de wet? Klik hier.
    Gratis blog op https://www.bloggen.be - Bloggen.be, eenvoudig, gratis en snel jouw eigen blog!